Recherche avancée       Liste groupes



      
RAP, HIP-HOP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Nas, Kanye West
- Membre : Jay-z & Kanye West
- Style + Membre : The Carters

JAY-Z - The Blueprint 3 (2009)
Par GLADIUS le 9 Août 2018          Consultée 95 fois

Le très bon American Gangster nous a confirmé que JAY-Z est définitivement un grand nom du hip-hop, l’influence de ce type autant dans la musique que dans d’autres sujets est, me semble-t-il, d’un impact historique. Carrière affirmée, dix albums déjà pondus. Avec le onzième, il clôture la trilogie The Blueprint. Si le premier volume était un chef-d’œuvre, le second a clairement déçu de bout en bout. Qu’en est-il donc du troisième qui a un lourd poids sur les épaules?

JAY-Z sait maintenant comment fonctionne l’industrie musicale et il sait faire des tubes. Pas moins de six singles sont présents sur The Blueprint 3, ce qui n’est pas anodin et prouve l’impact du rappeur sur les médias. En premier lieu, il nous propose « D.O.A (Death of AutoTune) » dans lequel il veut rapidement nous rappeler qu’il n’utilise jamais cette méthode d’interprétation et qu’il ne la cautionne pas. Une critique donc de la nouvelle génération, tout ceci sur une instrumentale concoctée par un NO I.D plein d’inspiration. Un peu plus d’un mois plus tard, le rappeur nous propose « Run This Town » en preview de l’album, morceau calibré pour être un tube, avec la voix de la jeune RIHANNA sur le refrain, et un couplet assuré par son pote Kanye WEST qui rendent cette chanson énorme. Sans surprises, la sortie de l’album quelques semaines plus tard accuse l’un des meilleurs départs commerciaux de l’histoire.
Après la sortie, d’autres morceaux sont mis en avant, notamment l’épique « Empire State of Mind » dans lequel Alicia KEYS donne de sa voix pour rendre un résultat quasi parfait. Même si l’on ressent que le morceau a été créé à des fins commerciales, c’est une réussite. Un vif bravo à la chanteuse qui nous livre une interprétation de grande classe. « On to the next tone », quatrième single à être mis en avant, propose un rythme très saccadé qui déplaît quelque peu. De plus, le refrain n’a rien de vraiment attrayant. Finalement, ce morceau en demi-teinte n’a que la prestation dantesque de JAY-Z pour se relever. Vient ensuite l’iconique « Young Forever », encore utilisé aujourd’hui pour faire allumer tous les briquets lors des concerts. Les érudits en musique remarquent que le refrain n’est qu’un vulgaire sample d’ALPHAVILLE. Cependant, le morceau n’en reste pas moins mythique tant il a conquis les cœurs de notre génération. C’est ça aussi, la force de Shawn Carter, nous rassembler, nous mettre tous d’accord sur quelques titres qui lui donnent une carrure légendaire. Enfin, dernier single choisi, « A Star Is Born » s'avère une chanson moins iconique du fait de son refrain qui s’efface rapidement de nos mémoires. Néanmoins, la présence de mon chouchou – et celui de JAY-Z aussi – j’ai nommé J. COLE, est plus qu’agréable.

A tous ces morceaux aux aspects très commerciaux mais pour la plupart fort réussis, nous pouvons ajouter quelques autres bons atouts que comporte cet album. Premièrement, « Off That » avec son instrumentation qui file à toute allure et la collaboration convaincante de DRAKE, nous propose un titre de qualité. La présence de KID CUDI sur « Already Home » nous offre un bain de fraîcheur sympathique. Une collaboration intéressante aussi sur « Hate », à l’instrumentation aux allures de DAFT PUNK. Kanye WEST et JAY-Z critiquent à cœur-joie les personnes qui les jalousent. « So Ambitious » nous confirme la perfection des apparitions de Pharell WILLIAMS dans les morceaux de JAY-Z.
Enfin, « What We Talkin’ About », quelque peu neutre et sans prise de risque, fournit pourtant une bonne introduction à l’album. Il est vite rattrapé par l'instrumentation bien plus entraînante que nous ont concoctée NO I.D et Kanye WEST dans "Thank You". La collaboration avec Young JEEZY sur « Real as it gets » est mitigée tant l’instrumentale est peu accrocheuse. « Venus vs mars » fait partie des ovni dans la création de JAY-Z et, croyez-moi, ils ne sont pas nombreux, alors foncez si vous voulez entendre le rappeur s'exercer à un style jamais vu pour le moment dans sa discographie. « Reminder » est un titre de qualité dans lequel Shawn Carter nous rappelle qu’il se souvient de tout.

The Blueprint 3 est indéniablement une réussite commerciale, qui plus est amplement méritée. Le rappeur jouit d'un statut dantesque dans le monde du hip-hop aux USA, et il en profite pour jouer de ses relations, faire la musique comme il l’entend avec les producteurs qu’il affectionne tant. Cela nous offre un album plein de tubes qui resteront encore gravés pendant de nombreuses années dans le panel de JAY-Z. Mission réussie donc avec le dernier volet de sa nouvelle trilogie.

A lire aussi en RAP, HIP-HOP par GLADIUS :


COMMON
Be (2005)
Common au sommet de sa forme




ROCKIN'SQUAT
Confessions D'un Enfant Du Siècle (volume 3) (2010)
Fusion d'intelligence, de talent et de goût


Marquez et partagez





 
   GLADIUS

 
  N/A



Non disponible


1. What We Talkin' About (ft Luke Steele)
2. Thank You
3. D.o.a. (death Of Auto-tune)
4. Run This Town (ft Rihanna & Kanye West)
5. Empire State Of Mind (ft Alicia Keys)
6. Real As It Gets (ft Young Jeezy)
7. On To The Next One (ft Swizz Beatz)
8. Off That (ft Drake)
9. A Star Is Born (ft J. Cole)
10. Venus Vs. Mars
11. Already Home (ft Kid Cudi)
12. Hate (ft Kanye West)
13. Reminder
14. So Ambitious (ft Pharrell)
15. Young Forever (ft Mr Hudson)



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod