Recherche avancée       Liste groupes



      
RAP, HIP-HOP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Nas, Kanye West
- Membre : Jay-z & Kanye West
- Style + Membre : The Carters

JAY-Z - The Dynasty: Roc La Familia (2000)
Par GLADIUS le 3 Août 2018          Consultée 114 fois

Sa grande trilogie commençait à lui porter préjudice... car malgré les bonnes idées émises, la qualité générale n’était présente que sur un album au final, mais la boucle est bouclée. Le rappeur peut avancer, nous proposer quelque chose de plus frais et de nouveau. Il propose l’album The Dynasty Roc La Familia. Le processus de production est ici complètement différent, le rappeur ne s’entoure que de nouveaux producteurs, très peu connus du grand public et il va décider de collaborer essentiellement avec des artistes de son label, n'oublions pas la promotion.

Parlons en premier lieu de singles. Ils sont au nombre de trois sur cet album, et ils vont lui permettre d’atteindre la première place des charts assez aisément. « I just wanna love U », en collaboration avec l’éternel jeune Pharell WILLIAMS a toutes les caractéristiques inhérentes à un tube. Les guitares funky, le refrain voix aiguë chanté par une pop star et des paroles qui respirent l’amour. Cependant il est loin d’être décevant et sa mélodie entêtante dont a le secret notre chanteur donne envie d’y revenir. Réussite donc, le premier single est lancé et fonctionne très bien, cependant les allures pop données nous font totalement oublier le revirement old school que l’on pouvait espérer de la part de JAY-Z. Le second single « Change the Game » apporte une dimension un poil plus hip hop que le premier, et il est lui aussi fort réussi. Enfin « Guilty Until Proven Innocent » est pour moi une grande déception tant le thème abordé est intéressant, la prestation de R. KELLY est solide mais l’instrumentale est irritante au possible (oui, je parle de ces sifflets incessants). Il m’est impossible de l’écouter jusqu'au bout pour cette raison.

Outre ces singles inégaux, nous allons trouver quelques bonnes pièces dans cet album. « Streets Is Talking » en fait indéniablement partie, grâce à la puissance de son instrumentale qui convient, on le sait déjà, si bien à la technique de JAY-Z. Nous avons le droit à une production impeccable de Kanye WEST sur « This can’t be life », qui donne une teinte soul à cet album et qui permet de donner des couleurs à un album aux mélodies assez sombres. Mention au couplet de SCARFACE qui excelle dans ce morceau, et à la présence de JAY-Z sur le refrain. La présence de Beanie SIGEL sur quasiment tous les morceaux de l’album n’arrange pas les affaires du rappeur de Brooklyn, et en conséquence nous avons un album qui est très loin d’être personnel. « You, me, him and her » est une déception à cause d’une mélodie poussive et de couplets peu mémorables. Un solo de MEMPHIS BLEEK va diversifier la production, et bien que je m’interroge toujours sur l’existence d’un tel concept - le solo d’un rappeur sur l’album d’un autre - il reste un morceau correct. On retiendra également des morceaux tels que « Stick 2 the script » qui est d’une franche efficacité, « Parking lot Pimpin’ » qui est très rythmé et possède des voix féminines qui adoucissent la production. Très gros morceau qu’est « 1-900-hustler », avec une mélodie épique dont JAY-Z a le secret. Même constat pour « The R.O.C », bien qu’un poil moins mémorable. « Soon You’ll Understand » nous fait automatiquement ressentir des frissons, un morceau de qualité plutôt reposant, à l’inverse de l’album très énergique.

A la fin de l’album, qu’est-ce que l’on doit retenir ? Une introduction génialissime mais qui a consisté principalement à augmenter le rythme du morceau « She Said She Loves Me » du groupe KLEEER. Une ou deux productions de qualité. Un nombre incalculable d’artistes invités. Mais toujours pas l’album qui nous fera revenir à l’adoré Reasonable Doubt ou à des chefs d’œuvres tels que le morceau Hard Knock Life. Il va falloir patienter jusqu'à la prochaine mouture du rappeur pour retrouver une qualité presque indiscutable.

A lire aussi en RAP, HIP-HOP par GLADIUS :


HOCUS POCUS
16 Pièces (2010)
Magnifique pochette. Et le contenu qui s'ensuit...




NAS
It Was Written (1996)
Grandiose leçon de rap


Marquez et partagez





 
   GLADIUS

 
  N/A



- Jay-z (rappeur)
- Just Blaze (producteur)
- Kanye West (producteur)
- Rick Rock (producteur)
- The Neptunes (producteur)
- Rockwilder (producteur)
- Bink! (producteur)


1. Intro
2. Change The Game (ft Beanie Sigel & Memphis Bleek)
3. I Just Wanna Love U (give It 2 Me) (ft Pharrell Wi
4. Streets Is Talking (ft Beanie Sigel)
5. This Can't Be Life (ft Beanie Sigel & Scarface)
6. Get Your Mind Right Mami (ft Memphis Bleek & Snoop
7. Stick 2 The Script (ft Beanie Sigel)
8. You, Me, Him And Her (ft Beanie Sigel, Memphis Ble
9. Guilty Until Proven Innocent (ft R. Kelly)
10. Parking Lot Pimpin' (ft Beanie Sigel & Memphis Ble
11. Holla (solo De Memphis Bleek)
12. 1-900-hustler (ft Beanie Sigel, Memphis Bleek & Fr
13. The R.o.c. (ft Beanie Sigel & Memphis Bleek)
14. Soon You'll Understand
15. Squeeze 1st
16. Where Have You Been (ft Beanie Sigel)



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod