Recherche avancée       Liste groupes



      
FUNK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


Chaz JANKEL - Chasanova (1981)
Par BAKER le 7 Octobre 2018          Consultée 66 fois

Un an après son premier méfait solo, Chas (pas encore Zorroifié) est confortablement assis sur un paquet de royalties, Quincy JONES lui ayant fait connaître la gloire grâce à sa version de "Ai no Corrida". Une version plus courte, et donc plus axée sur le côté funk que progressif. C'est ce glissement de terrain que Chas négocie, avec un second album nettement plus funky et de facture plus classique, nonobstant un dernier titre foutraque. Le public découvre un artiste attachant, sûr de son fait, développant une identité artistique sincère et intéressante.

Oh, Chasanova (le surnom officiel que donnait Ian DURY à son compagnon d'armes) n'est pas un album parfait, ultime. Mais on ne peut pas reprocher à son auteur d'avoir voulu se reposer. Se basant beaucoup sur la magie de la rythmique et les ondes volontaristes qui secouent fréquemment les auditeurs de funky music, Chas délaisse son piano droit pour une clavinette et un piano électrique, joués souvent en rythmique pure ; il parfume ses guitares à la cocotte (voir ces énormes guitares acoustiques sur "Johnny Funk"), et s'il tente toujours de trouver des refrains pop parfaits - à ce niveau, la chanson d'intro "109" est un bijou - c'est surtout la basse et la batterie qui portent ce disque.

Le chant change aussi : il va encore plus loin dans le côté faussement indolent, limité et presque autarcique du géant "Am I Honest", un style vocal qui tranche un peu avec la ferveur chaleureuse des instruments, et qui fait de Jankel un funker à part - probablement source de son succès, éphémère mais bien réel, aux USA. D'ailleurs, l'unique chanson où il tente de changer sa voix se conclut par un gros échec : "Boy" est l'unique raté de ce disque, rengaine irritante, mal captée et répétitive (il semblerait par ailleurs que cette partie de chant n'ait pas été finalisée, d'où souci). Les autres, au gré de l'inspiration lui venant plus ("109", "Johnny Funk" et ses paroles autobiographiques) ou moins (le gros tube "Glad to Know You" à qui il manque de la classe pure, "Questionnaire" un peu trop dérivé de "Magic of Music"), en font un disque dansant, relativement chaleureux, encore un peu bancal sur les bords.

Deux titres se font remarquer par leur volonté de ne pas encore tout à fait basculer dans la funk pure : "Magic of Music" est un reggae excessivement paresseux, et donc hypnotique, se reposant sur une section rythmique d'enfer (de sacrés cadors) et une trompette décalée, ainsi qu'un refrain culte. A l'inverse, "3.000.000 Synths" (il y en a beaucoup moins, le tricheur !) clôt le disque avec un instrumental déjanté, assez rigolo, et dont l'explosion est quelque peu jouissive. On sent que Chas s'amuse comme un petit fou, quitte à laisser le bon goût au vestiaire.

S'il n'a pas l'excellence du premier album, il faut dire que ce Chasanova n'en a pas non plus le style, se dirigeant vers quelque chose de plus consensuel, mais en n'oubliant pas que dans consensuel, il y a sensuel (oui... hum, restons-en là mes amis). En se réinventant, Jankel prend un mini-risque qui s'avère payant. L'album traverse l'Atlantique, est rebaptisé Questionnaire, et le public afro-américain de tomber amoureux de ce petit blanc-bec briton qui a presque tout compris au groove. Allez Chas, des deux côtés de l'océan, on attend ton troisième attentat à la pudeur : give us something we won't dismember !

A lire aussi en FUNK :


Betty DAVIS
They Say I'm Different (1974)
Sexy, funky




Keziah JONES
African Space Craft (1995)
Virage impressionnant !


Marquez et partagez





 
   BAKER

 
  N/A



- Chas Jankel (chant, claviers, prog, guitare, basse, percussions)
- Pete Van Hooke (batterie, prog)
- Cecil Roy-doeman (batterie)
- Charley Charles (batterie, percussions)
- Norman Watt-roy (basse)
- Kuma Harada (basse)
- Mick Feat (basse)
- Mick Jacques (guitare)
- Chris Warwick (prog)
- Philip Bagenal (percussions)
- Groko (percussions)
- Juan Carnache (percussions)
- Rico Rodriguez (trombone)
- Malcom Griffiths (trombone)
- Dick Cuthell (trompette)
- Alan Downey (trompette)
- Henry Lowther (trompette)
- Martin Drover (trompette)
- Bob Sydor (saxophone)
- Bill Skeat (saxophone)
- Philip Bagenal (chant)
- Laura Weymouth (choeurs)
- Janie Romer (choeurs)
- Ingrid Mansfield Allman (choeurs)
- Pepi Lemer (choeurs)
- Tessa Webb (choeurs)
- Jo Collins (choeurs)


1. 109
2. Johnny Funk
3. Now You're Dancing
4. Magic Of Music
5. Glad To Know You
6. Boy
7. Questionnaire
8. 3.000.000 Synths



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod