Recherche avancée       Liste groupes



      
REGGAE  |  SINGLE

L' auteur
Acheter Ce Single
 


 

- Style + Membre : Chaz Jankel & Brenda Jones

Chaz JANKEL - Nicaragua (1989)
Par BAKER le 30 Janvier 2019          Consultée 96 fois

Alors celui-là les amis... Si c'est pas de la petite rareté de derrière les fagots... Même pas sûr que Chaz s'en rappelle, de celui-là ! Avec cette pochette à la waneugain où il ressemble à Bob GELDOF - depuis, il s'est coupé les tifs et s'est laissé poustache. Il faut dire, ce "Nicaragua" est, encore plus que "Occupation", un one-shot sorti de nulle part. Nous sommes en 1989, et la carrière solo de JANKEL est désormais au point quasi-mort ; ce single sera ainsi une pure récréation, une tentative de percée du marché qui n'augure pas d'un futur album. A prendre donc à la légère, et ça tombe bien : la face A est là pour ça !

Autant son texte est vindicatif, autant la musique de "Nicaragua" n'a aucune prétention épique ou émotionnelle. C'est un reggae paresseux comme il se faisait beaucoup dans les années 80, avec un chant sarcastique et un refrain aussi entraînant que simple. Si ce n'est pas vraiment la panacée, on peut admirer le fait que Chaz sache encore balancer des petits licks de synthé - et ici de trompettes sud-américaines - bien sentis. C'est frais, c'est court, c'est marrant quoi ! Il n'y a que trois accords, mais c'est récréatif. Alors au sein d'un album à la Chazablanca, je ne suis pas sûr que cette chanson tiendrait la dragée haute ; mais justement, elle n'est dans aucun album, pas de prise de risques ! Attention, aussi stupide puisse-t-il être, ce refrain risque de vous entêter.

La face B est un cas d'école à elle seule. Déjà, c'est une vraie face B, elle en a l'aspect, la couleur, l'odeur: très répétitive, avec du spoken text et peu de mélodie, quelques pads éthérés, pas franchement de recherche, plus de l'amusement en studio. Coincé tout au fond du mix, JANKEL balance "Je te guide (quitte ?) avec mon stylo mais pas avec mon coeur", en français puisque dédié à "Manon". Eh oui Chaz, c'est ça d'écouter la musique en 5.1 : toutes les pistes ressortent clairement, même celles qu'on voulait noyer ! Une face B totalement anecdotique donc ? Pas tout à fait. En plein milieu de cette synthétiserie banale, voilà que surgit une guitare... rugissante, expressive, maîtrisée, au son rond qui rappelle beaucoup Edgar FROESE : dans ce domaine, JANKEL a encore des choses à dire, et curieusement, c'est cette petite partie du disque qui fait le plus regretter qu'un album complet n'ait pas suivi.

Totalement oubliable mais qui ne sort pas de la tête : paradoxe de nombreux singles des années 80, et c'est probablement pour ça qu'on les aime. Sorti à priori uniquement en France, et n'ayant jamais eu de succès, "Nicaragua" est une petite récréation dont l'anecdotisme le plus absolu est ce qui fait son charme. On ne saura jamais ce qu'il aurait pu sortir de cette mini-session : pour le meilleur ? pour le pire ? C'est sûr que si vous aimez la classe ouatée de "Reverie" ou "Lenta latina", vous avez une réponse. Mais est-ce la bonne ? Suspens, tatatsinnnnnnnnnnn...

Note finale : 2,5 / 5. La rareté mérite-t-elle le prix ? Non. Mais je répète : c'est ri-go-lo !

A lire aussi en FUNK par BAKER :


CHAZ JANKEL & BRENDA JONES
(you're) My Occupation (1986)
Du lourd sur la bande F.M.




Chaz JANKEL
Chas Jankel (1980)
Et Jésus se détachît de sa croix et se retournît !


Marquez et partagez





 
   BAKER

 
  N/A



- Non Disponible


1. Nicaragua
2. Manon Manon



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod