Recherche avancée       Liste groupes



      
SKA / ROCK / POP ROCK  |  LIVE

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 



OINGO BOINGO - Boingo Alive (1988)
Par BAKER le 1er Novembre 2018          Consultée 116 fois

Boingo Alive n'est pas un disque comme les autres. Déjà, parce qu'il est deux : double album dans sa version vinyle (quelque peu expurgée), il est disponible en CD soit en pack, soit à l'unité : le jaune et le vert - pratique courante à la fin des années 80, et qui vous permet d'acquérir le jaune à moindre coût si vous n'osez pas encore sauter le pas. Ensuite, il ne s'agit pas d'une compilation ni d'un remix, ni d'un live, mais tout ça à la fois : BOINGO l'a enregistré en studio mais dans les conditions du live. Idée originale, qui met le groupe en danger et donne une urgence certaine aux prestations. Il y a un défaut, c'est le manque absolu du public, d'autant plus dommageable quand on connaît la réputation du OING' en concert ; mais rassurez-vous, vous aurez plus tard un autre album, Farewell pour ne pas le citer, qui saura se montrer très généreux en piaillements de fans transis.

Défaut donc de ne pas être un "vrai" live, mais une qualité certaine, à savoir la perfection technique. Le son possède la chaleur d'un concert mais la propreté d'un studio, les arrangements sont parfaitement retranscrits, et bien sûr, le groupe joue à la perfection. Il n'y a pas un pet d'erreur de mise en place, c'est brillant, on jurerait un album savamment sur-produit. Même le chant et les choeurs sont nickel tout du long. Et donc ce disque, s'il n'est pas le live rêvé, fait en revanche office de best-of phénoménal, avec une homogénéité de son qui évite de pointer du doigt quelques productions datées. L'astuce, comme dirait Yop Solo, c'est que ces versions nouvelles appartiennent désormais à MCA, leur nouvelle maison de disques qui peut ainsi réutiliser les chansons de la période A&M en toute légalité. Pas folle la guêpe.

Boingo Alive fait ainsi office de best-of avant l'heure. Et en tant que tel, peut-on le conseiller à un novice en ELFMANerie ? La réponse, pas très polie, est un retentissant "putain oui" (un de ceux qui viennent du fond du coeur) ! Parce que vous avez du tube à ne plus savoir qu'en faire. Il ne manque guère que "Little Girls", "Forbidden Zone" et "Whole Day Off" à cette collection de titres indispensables qui montrent toute la palette musicale, l'étendue créative de ce diable d'ELFMAN, qui ne s'économise pas, pas plus que ses congénères (la section rythmique notamment est mise à l'honneur). Des riffs frénétiques, des cuivres en roue libre, des refrains anthémiques, vous y trouverez tout ce qu'on aime. Novices, vous pouvez commencer par ce double CD sans aucun souci. Mais si on est déjà fan, que peut apporter un live qui n'en est pas un ?

Déjà, ce disque ne RETIRE rien. Même avec de la mauvaise volonté, on ne peut pas considérer ces réenregistrements comme une arnaque ou un bâclage. Ensuite, vous avez des versions parfois meilleures que les originales. "Dead or Alive" fait preuve d'une vraie frénésie, "Help Me" est plus organique (l'avoir retirée du vinyl est une erreur colossale !), "We Close our Eyes", bien plus rapide et guillerette, se dévoile enfin, "Not my Slave" bénéficie d'un riff mieux joué par Carl Graves (le petit nouveau aux claviers), "Only a Lad" sonne légèrement plus aboutie. La meilleure surprise vient de "No Spill Blood", qui devient carrément géniale avec ce chant ultra-maniéré et ces dialogues cuivres / choeurs millimétrés.

Il y a aussi quelques titres moins réussis, et curieusement ils sont tous ou presque réunis en milieu de second disque. Un ventre mou comme on dit ; cependant rien de honteux ou d'alarmant, à la seule exception de mon chouchou "Who do You Want to Be" ici défiguré, les nouveaux arrangements tombant totalement à l'eau. Vous avez aussi des inédits, ou quasi, et ils font plaisir ! Meilleur titre du lot, "Cinderella Undercover" est un régal pop-rock qui date de Only A Lad mais sonne comme du millésimé 1985. Single-only tiré d'un film, "Winning Side" est sympathique et roborative, la banane dès le matin - à noter que la mélodie du second couplet sera réutilisée in extenso dans l'album suivant.

Reprise de Willie DIXON, "Violent Love" est totalement transfigurée en un joyeux foutoir ska où la bonne humeur forcée transforme la chanson en gangbang qui aurait mal tourné - délicieusement grinçant comme on aime. Enfin, la chanson de clôture "Goodbye Goodbye" est un petit trésor, rockabilly à la technique impeccable, très différent pour du BOINGO. On passe juste par charité "Mama", inédit de 1987 qui n'a que peu d'intérêt, et les deux finaux (sur CD) "Return of the Dead Man" dont je n'ai jamais compris ni l'intérêt, ni le but, ni la raison de l'avoir scindé en deux.

Absolument parfait pour découvrir le groupe et bénéficiant d'une tracklist démente (surtout le CD 1 donc), Boingo Alive est entaché de légers défauts mais reste trente ans après un des plus beaux cadeaux discographiques qu'un groupe ait pu offrir. Un disque à même de vous redonner joie et courage, et un groupe incroyablement vivant et spontané, malgré l'atroce complexité de certains arrangements. Bref, un disque indispensable. Encore un. Je vous l'avais dit, de prendre plus grand !

A lire aussi en SKA par BAKER :


OINGO BOINGO
Nothing To Fear (1982)
Dix titres, dix tubes.




OINGO BOINGO
Good For Your Soul (1983)
Puisqu'on vous dit que c'est bon !


Marquez et partagez





 
   BAKER

 
  N/A



- Danny Elfman (chant, guitare)
- Steve Bartek (guitare)
- Carl Graves (claviers, choeurs)
- John Avila (basse, choeurs)
- Johnny 'vatos' Hernandez (batterie,percussions)
- Leon Schneiderman (saxophone)
- Sam Phipps (saxophone)
- Dale Turner (trombone)
- Bruce Fowler (trombone)


1. Dead Man's Party
2. Dead Or Alive
3. No Spill Blood
4. Stay
5. Cinderella Undercover
6. Home Again
7. Help Me
8. Just Another Day
9. Only Makes Me Laugh
10. My Life
11. Nothing To Fear (but Fear Itself)
12. Not My Slave
13. We Close Our Eyes
14. Elevator Man
15. Return Of The Dead Man

1. Winning Side
2. Wild Sex (in The Working Class)
3. Grey Matter
4. Private Life
5. Gratitude
6. No One Lives Forever
7. Mama
8. Capitalism
9. Who Do You Want To Be ?
10. Sweat
11. Violent Love
12. On The Outside
13. Only A Lad
14. Goodbye, Godbye
15. Country Sweat
16. Return Of The Dead Man 2



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod