Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK, SOFT ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Dire Straits

David KNOPFLER - Lifelines (1991)
Par BAKER le 4 Janvier 2019          Consultée 188 fois

Voici une belle surprise. Une redécouverte, en fait. Il avait été trop loin dans le dur avec Cut the Wire, puis s'était essayé au doux dans Lips Against the Steel ; en débutant les années 90 avec ces "bouées de sauvetage", David KNOPFLER sort malgré lui un simili best-of, un album à la fois personnel et accessible qui, sans forcément être son meilleur, est très représentatif de son oeuvre.

Lifelines, c'est la rencontre de chansons douces et ambiancées qui ne devraient pas toujours fonctionner sur le papier, comme la douce "Guiding Star" ou la nocturne, urbaine et introspective "Lonely is the Night", et de bons gros tubes FM bien calibrés et bien racoleurs comme David sait désormais en faire à la pelle : "Rise Again" qui introduit l'album avec de légers effluves irlandais, "Yeah... But What do Men Want" qui détruit tout sur son passage avec une guitare lead purement hard FM, et "Like Lovers Do" qui mérite tous les éloges : ce double riff électrique heavy / électro-acoustique twang, quelle tuerie ! La batterie se la pète, la basse slappe à qui mieux-mieux, bref, on retrouve la joie de jouer et l'efficacité de Panzer du tout meilleur des deux premiers albums, compensées par la zénitude de ballades intimistes et touchantes.

Même les deux faces B sorties sur le maxi 45 se montrent convaincantes : "We Will Smile" prouve qu'il peut entrer dans un territoire SPRINGSTEENien sans faire son bourrin, tandis que "Jeannie Laughing", piano / voix / strings bien écrit, est complètement charmante. Sa voix semble de plus en plus limitée, mais il n'en a cure et s'adapte parfaitement. Et comme pour l'instant, deux de ses plus immenses titres sont "Whispers of Gethsemane" et "Prophecies", David reprend leurs codes et ose l'epic autobiographique avec "The Bloodline", soignée à l'extrême : accords de piano savamment dosés, basse pleine de coeur de John Giblin qui remplace Pino Palladino au pied levé, construction impeccable.

Lifelines est l'achèvement d'une première partie de carrière digne du plus grand intérêt. Tout en gardant constamment un pied dans la musique populaire et moderne, David KNOPFLER sait jauger le côté personnel et intimiste de ses compositions, et cette fois il a trouvé un bel équilibre. Non seulement il consolide son statut d'auteur unique, mais il arrive à conserver la frange la plus pop-rock de son auditoire. Il est d'ailleurs semi-croustillant de constater que la même année, son glorieux frère aîné sortira un album qui, malgré un succès commercial autrement plus immense, sera aussi moins universellement béatifié, la faute à une direction artistique un peu floue. David, lui, peut être fier d'avoir mené sa barque jusqu'à ce port, ce havre. Et Lifelines, sous-estimé, est un disque qui mérite franchement une découverte. Regardez-moi cette pochette mesdemoiselles : il est pas mignon, ce chanteur ? Comment ça, moi, racoleur ?

A lire aussi en ROCK par BAKER :


Steven J. VERTUN
Ghost, Shadow And Sun (2017)
Cathartique, mais aussi direct et percutant




Jean-louis AUBERT
Comme On A Fait (dvd) (2003)
Une leçon de pop rock à la française


Marquez et partagez





 
   BAKER

 
  N/A



- David Knopfler (chant, guitare, claviers, prog, choeurs)
- David Arnold (guitare, claviers, prog, choeurs)
- Bert Meulendjik (guitare)
- Bub Roberts (guitare)
- Simon Clark (orgue)
- John Giblin (basse)
- Curt Cress (batterie)
- Jan Hollestelle (contrebasse)
- Bj Cole (pedal steel)
- Edie Conard (percussions)
- Charlie Morgan (percussions)
- Forrest (choeurs)
- Mick Jackson (choeurs)
- Rocq-e Harrell (choeurs)
- Ruth Jacott (choeurs)


1. Rise Again
2. Guiding Star
3. Yeah...but What Do Men Want ?
4. Falling
5. Like Lovers Do
6. Lonely Is The Night
7. The Bloodline
8. A Dream So Strong
9. I Will Always Be



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod