Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK  |  STUDIO

Questions / Réponses (1 / 2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Dire Straits

David KNOPFLER - Grace (2015)
Par BAKER le 19 Juin 2019          Consultée 1153 fois

Toujours se méfier lorsqu'on proclame que son dernier album est son meilleur. Certes, tout le monde le fait. A part l'ami Arno Strobl quand il était dans CARNIVAL IN COAL, je n'ai jamais lu un artiste avouer que son dernier album était franchement moyen (Arno, c'était pour rire. Lui.). Mais il est toujours délicat de déclarer tout de go : "c'est mon meilleur disque". Parce que chez certains artistes, on aurait tendance à les croire.

Grace est-il le meilleur album de David KNOPFLER ? Pour lui oui. Indubitablement. Et il faut le comprendre : il a mis neuf longues années à le sortir, a totalement changé ses musiciens, sa façon de vivre, son "business plan". Il a totalement mis de côté ses influences (originelles) Gaéliques pour plonger corps et âme dans le folk américain et le heartland rock. Il s'est éloigné de sa base stylistique personnelle, et de ce fait, se retrouve en confrontation directe avec... son frère. Ironie du sort. Mais à l'intérieur de l'univers folk, David est plus dans la légèreté d'âme que de style. Pour un disque qui parle de conquête de l'Ouest "the hard way", de drames personnels (la très jolie "Nickels and Dimes" pleine d'acrimonie), de familles brisées et autres soldats en péril, David a l'air bien serein. Zen.

Musicalement et vocalement (avec une voix qui parfois commence à défaillir), KNOPFLER se montre finalement plus résigné que colérique. La haine a fait place à la raison. Le disque d'ailleurs ne laisse que très peu de place aux sentiments négatifs : à la rigueur "So Was I", blues rock lent qui est l'unique lien avec DIRE STRAITS, et puis "Underland", le bijou du disque, pas non plus franchement black metal mais qui gagne en intensité de façon très subtile. Pour le reste, même les pieds dans la gadoue et la tête dans les bilans comptables (car David vit de sa musique... ou pas), il règne sur Grace une forme de... de... rhaaaa non rédak'chef j'ai pas le droit de le faire... DE GRAAAAAAAACEUH !!!! Ouaiiiiiis j'l'ai faite j'l'ai faite !!! Je suis désormais un demi-dieu de l'humour, comme Donald Trump ou Vincent Lagaf' !

Bref, vous l'aurez compris, parler de ce disque est un peu compliqué justement parce qu'il est simple. Oh, pas simplet, non non non. Simple car on sent son auteur totalement épanoui, à l'aise avec son style. Et du coup il est nécessaire de s'y adonner pleinement pour l'apprécier, pour découvrir l'univers très roots de "Sullivan", la naïveté sincère et touchante de "This Ship has Sailed" (l'équivalent en mâle et en beaucoup plus classe de "mémère a déroulé du câble"), la simplicité audacieuse des titres ouvrant et fermant le disque, et la douceur enveloppante du riff de celesta qui agrémente la très jolie "Honey Tastes Sweet". Parfois, c'est un peu trop long ("Dawn Patrol"), parfois trop déjà entendu ("Two Roads"), mais il faut avouer que ceux d'entre vous qui ont aimé Small Mercies trouveront en Grace un petit frère, plus mature, et curieusement plus optimiste.

Est-ce "son meilleur album" ? Pas pour moi. Mais qui suis-je pour en parler ? C'est le meilleur album de David KNOPFLER en 2015. Avec ses doutes, ses regrets, ses expériences. En celà, il embrasse totalement le style folk au sens premier du terme : conteur d'histoires, véhiculeur de sentiments détaché, spectateur de nos vies. Un joli petit disque, avec quelques défauts, quelques passages moins glorieux, quelques rides au coin de l'oeil. Nous, quoi.

Note finale : 3,5 / 5

A lire aussi en FOLK par BAKER :


David KNOPFLER
The Giver (1993)
Cap sur la coolitude !




Tony CAREY
Lucky Us (2019)
Cancer, cancer, brûle en enfer !


Marquez et partagez





 
   BAKER

 
  N/A



- David Knopfler (chant, choeurs, guitare, claviers, harmonica, perc)
- Harry Bogdanovs (guitare, claviers, choeurs, mandoline, banjo)
- Alberto Pizzo (piano)
- Mack Starks (guitare)
- Mike Brown (slide guitare)
- Pete Shaw (basse)
- Paul Madden (batterie, percussions)
- Martin Ditcham (batterie, percussions)
- Emily Cirincione (violoncelle)
- Leslie Stroz (choeurs)
- Mike Brown (choeurs)


1. The Final Miles
2. Sullivan
3. Hard Times In Idaho
4. Nickels And Dimes
5. Two Roads
6. The Last Goodbyes
7. Honey Tastes Sweet
8. This Ship Has Sailed
9. Dawn Patrol
10. The Great Nowhere
11. So Was I
12. Underland
13. Grace In The Gutter



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod