Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


Kim CARNES - Sailin' (1976)
Par MARCO STIVELL le 11 Janvier 2022          Consultée 199 fois

Sur le papier, tout du troisième album de Kim CARNES, Sailin', donne envie. Réalisation 'à chaud' dans la foulée du deuxième album qui avait mis la barre haut en qualité et en ventes, donc sortie au bout d'une seule année cette fois-ci. Blanche comme une colombe, la pochette est celle du disque d'un nouveau son pour l'artiste, beaucoup moins west-coast car enregistré à Sheffield, nord Alabama, dans les studios des Muscle Shoals, forts de collaborations avec Aretha FRANKLIN et Wilson PICKETT entre nombreuses autres stars par la suite. Les producteurs, enfin, ne sont autres que Jerry WEXLER, grand manitou du rhythm'n'blues et producteur de renom lié à ces mêmes artistes, ainsi que son collègue Barry Beckett, claviériste et l'un des quatre Muscle Shoals.

Tout donne donc envie, mais quelque chose ne va pas. Ce troisième disque manque son coup, malgré les moyens qui ont été mis en oeuvre. Question cause, difficile de penser au fait qu'il n'a eu qu'un an de préparation : entre 1979 et le début des années 80, Kim CARNES sortira un nouvel album de façon rapprochée et coup sur coup, sans que cela déteigne sur l'inspiration. Non, on peut juste se dire que malgré leur bonne volonté, certains disques ratent leur coup, simplement. Ce qui ne les rend pas désagréables pour autant, qui plus est avec une telle musicalité : à la base de l'accompagnement, on rencontre les Muscle Shoals presque au complet (Beckett, David Hood, Roger Hawkins, Jimmy Johnson).

Les cuivres reviennent pour la première fois depuis cinq ans, pour "Warm Love" d'abord, titre southern soul emprunté à l'Irlandais Van MORRISON (ce fut un tube trois ans plus tôt) et auxquels ils apportent une certaine dynamique, puis sur "Tubin'", morceau le plus marqué par l'esprit vieux Sud avec une fanfare dixie. Si la voix de Kim CARNES se prête plutôt bien à l'esprit, il est regrettable justement, de n'en avoir pas profité davantage. Seule "Sailin'" se distingue par une ouverture negro-spiritual entièrement féminin (en compagnie des mêmes choristes superbes que pour l'album précédent) et du plus bel effet, avant de revenir à un style ballade folk habituel.

Une bonne chanson parmi d'autres, mais qui pour la plupart demeurent passe-partout. "He'll Come Home", au piano et cordes amples, "Last Thing you Ever Wanted to Do" et sa 12 cordes, ou encore "It's Not Spolight" avec ses guitares plus rock s'écoutent par fidélité pour le chanteuse, mais sans autre attente à avoir. Bien sûr, on aime ses prestations sur "The Best of You (Has Got the Best of Me)", slow crépusculaire qu'elle 'hante' généreusement, ainsi que "All He did Was to Tell Me Lies (to Try to Woo Me)", avec son refrain efficace. Et même en Alabama, le son de "Let Your Love Come Easy", quoique mordant par touches, n'éloigne pas CARNES tant que cela de sa chère Californie, avec son ambiance latino en prime.

En dehors d'une ou deux chansons dont celle de Van MORRISON, toutes les nouvelles chansons sont écrites par la chanteuse, avec son mari ou non. Et outre "Sailin'", la seule réellement notable, à chercher tout au bout du disque, se nomme "Love Comes From Unexpected Places". Simple ballade avec piano et cordes, tout y apparaît meilleur, fluide et émouvant qu'ailleurs ici. D'autre part, et ce n'est pas un mince détail, le piano et les arrangements sur ce titre sont gérés par Bill Cuomo, un musicien d'une très grande importance future pour le chapitre suivant de la carrière de Kim CARNES !

A lire aussi en FOLK par MARCO STIVELL :


Hugues AUFRAY
Transatlantic (1977)
Le meilleur de hugues, et en double.




The DUBLINERS
The Dubliners (live 1964) (1964)
Référence du folk irlandais et folk tout court


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Kim Carnes (chant, choeurs, piano)
- Jimmy Johnson (guitares)
- David Hood (basse)
- Roger Hawkins (batterie, percussions)
- Barry Beckett (claviers, arrangements des cuivres)
- Pete Carr (guitares, dobro)
- Tom Roady (percussions)
- David Grisman (mandoline, choeurs)
- Julia Tillman, Maxine Willard (choeurs)
- Dave Ellingson (choeurs)
- Blackie Shackner (harmonica)
- Harrison Calloway (cuivres, arrangements)
- Harvey Thompson, Charles Rose (cuivres)
- Ron Eades (cuivres)
- Bob Wilber (saxophone soprano, arrangements des cuivres)
- Chris Colclesser (flûte)
- Bill Cuomo (piano, arrangements des cordes)
- Mike Lewis (arrangements des cordes)


1. The Best Of You (has Got The Best Of Me)
2. Warm Love
3. All He Did Was To Tell Me Lies (to Try To Woo Me)
4. He'll Come Home
5. Sailin'
6. It's Not The Spotlight
7. Last Thing You Ever Wanted To Do
8. Let Your Love Come Easy
9. Tubin'
10. Love Comes From Unexpected Places



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod