Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK-COUNTRY  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


Kim CARNES - Kim Carnes (1975)
Par MARCO STIVELL le 10 Janvier 2022          Consultée 332 fois

Voici le deuxième album de Kim CARNES, et suivant de loin le premier (quatre années, un rythme bien relâché pour les 70's !), mais il affiche déjà une nouvelle personnalité. Il s'agit d'un nouveau contrat également, nettement plus juteux, avec la major A&M Records (Burt BACHARACH, The CARPENTERS, Carole KING, Joe COCKER, SUPERTRAMP etc.) qui rachètera plus tard les droits du premier album. Passée plus ou moins inaperçue jusque là, la chanteuse californienne est prête à se faire progressivement son petit nid dans le star-system.

Deux albums originaux voient le jour durant cette période A&M, et celui qui nous intéresse présentement est à préférer, de très loin ! Kim CARNES millésimé 1975, ou comment réussir à tous les niveaux (pochette comprise) ce qui passe pour une formule habituelle : de la chanson folk-country par une chanteuse romantique. On retrouve le style du premier album (et du suivant), mais bien mieux maîtrisé cette fois. La production est assurée par Mentor WILLIAMS, auteur-compositeur ayant fait pas mal parler de lui d'abord avec le tube "Drift Away" en 1972.

Deux reprises figurent seulement ici, à savoir "Waiting for the Pain to Go Away" et surtout "Somewhere in the Night", également interprétée par Helen REDDY et Barry MANILOW, mais que Kim CARNES restitue de main de maîtresse. Le reste est entièrement original, composé par elle seule ou en collaboration avec Dave Ellingson, son mari depuis quatre ans, qui avait participé aux choeurs du premier album.

Dès les premiers instants, on sent que quelque chose a changé, sans doute y a-t-il davantage de maturité malgré le caractère innocent d'une telle musique. Les guitares arpégées de Dean Parks (seul autre intervenant de 1971 conservé) en accompagnement de la chanteuse, pour un début aussi magique, se révèlent pleins de promesses. "You're a Part of Me" devient un slow majestueux, au refrain idéal, avec de superbes choeurs.

"Good Old Days", "Do You Love Her" et "And Still Be Loving You", aux arrangements d'autant plus solides qu'ils sont servis par la présence du pianiste-star canadien David FOSTER, sont aussi évidentes. Le groupe est choisi aux petits oignons avec la crème des musiciens de session californiens : Leland Sklar (batterie), Jim Keltner (batterie). Sans oublier l'orgue chaleureux de Michael Utley ni les choristes Maxine Willard et Julia Tillman qui apportent un complément de clarté à la voix si particulière de Kim CARNES.

Toutes ces chansons demeurent des réussites d'écriture, d'arrangements et d'interprétation, et pas qu'au niveau du chant : à la fin de "And Still Be Loving You", Parks s'accorde un solo de guitare très mesuré, brodant sur deux ou trois notes, émouvant ! Les cordes (sans cuivres cette fois) s'immiscent au coeur de "Do You Love Her" avec brio, juste avant une très belle relance de Keltner à la batterie. On retient également, dans la sérénité, "Bad Seed" et son identité west-coast plénière.

C'est avec cet album que Kim CARNES tend à diversifier son approche musicale qui s'épanouira davantage dans ses disques ultérieurs à compter du quatrième (St. Vincent's Court en 1979). "It Could Have Been Better", morceau plus allant, reprend le clavinette de "Bad Seed". "Hang on to Your Airplane (Honeymoon)" affiche un shuffle jazzy où la chanteuse paraît bien à l'aise.

Quant à "What Good is Love (Later on the Equator)", malgré son ton blues et sa préférence pour une rythmique là aussi soutenue, elle fait intervenir pour la première fois un synthétiseur (joué par Michael Utley), instrument moderne dont celle qui n'y était pas destinée ne soupçonne guère encore l'importance future !

L'année 1975 a été riche en grandes ballades marquantes ("Angel of the Morning" par Juice NEWTON, la première qui me vient) et avec "You're a Part of Me", que je place dans cette catégorie, Kim CARNES entre pour la première fois dans les charts, même si ce n'est qu'à la 35ème place. L'album éponyme, quant à lui, romantique à souhait, mais tellement bien fichu, est pour moi l'oeuvre musicale sexy de cette année-là !

A lire aussi en FOLK par MARCO STIVELL :


CLANNAD
Nádúr (2013)
Le grand retour




FAIRPORT CONVENTION
Over The Next Hill (2004)
Un bon vent d'air frais.


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Kim Carnes (chant, choeurs, piano fender rhodes)
- Jim Keltner (batterie)
- Leland Sklar (basse)
- Dean Parks (guitares)
- David Foster (piano, clavinette, piano fender rhodes)
- Steve Forman (percussions)
- Michael Utley (orgue, synthétiseurs)
- Maxine Willard, Julia Tillman (choeurs)
- Dave Ellingson, Mentor Williams (choeurs)
- David Briggs, Steve Dorff (arrangements des cordes)


1. You're A Part Of Me
2. Bad Seed
3. And Still Be Loving You
4. Hang On To Your Airplane (honeymoon)
5. Do You Love Her
6. Somewhere In The Night
7. Nothing Makes Me Feel As Good As A Love Song
8. It Could Have Been Better
9. Waiting For The Pain To Go Away
10. What Good Is Love (later On The Equator)
11. Good Old Days



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod