Recherche avancée       Liste groupes



      
COUNTRY-FOLK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


Kim CARNES - Rest On Me (1971)
Par MARCO STIVELL le 9 Janvier 2022          Consultée 338 fois

Kim CARNES est l'incarnation même de la petite californienne de son époque, née à Pasadena en 1945 et qui, a un quart de siècle bien sonné, après des années de tâtonnement et de composition pour d'autres, concrétise son parcours de musicienne. Tenant tête à ses parents (mère infirmière en chef, père avocat) qui ne peuvent point reconnaître ce qui n'est pas un métier à leurs yeux, elle persiste et publie son premier album en 1971.

Cette même année, elle vient de participer à un groupe pop éphémère appelé SUGAR BEARS qui a produit un album et quelques singles, en collaboration avec la marque de céréales Sugar Crisp (devenue ensuite Golden Crisp) pour une meilleure commercialisation. Elle y a côtoyé des chanteurs-musiciens comme Baker KNIGHT, Mike Settle (membre du groupe de Kenny ROGERS), Glen Hardin (pianiste du TCB Band, le groupe accompagnateur d'Elvis PRESLEY, entre nombreux autres), ainsi que, surtout même, Jimmy BOWEN, ancien chanteur rockabilly à qui Nancy SINATRA doit beaucoup.

BOWEN signe CARNES sur son propre label Amos, basé à Los Angeles qui, même en ayant produit depuis 1968 des disques pour Bing CROSBY (reprenant les BEATLES et Joni MITCHELL) et LONGBRANCH PENNYWHISTLE (ébauche des futurs EAGLES), ne fait pas long feu et cesse son activité au terme de l'année 1971 (une partie du catalogue est récupérée tantôt par A&M Records). Pour l'heure néanmoins, tout semble sourire à la jeune femme, entourée par BOWEN aux manettes, Glen Hardin et Mike Settle parmi les accompagnants. On rencontre aussi d'autres musiciens très en vue comme le guitariste de jazz Larry CARLTON et son collègue Mike Deasy, le batteur pop Ed Greene, le claviériste Larry Muhoberac (prédécesseur de Hardin au sein du TCB BAND, dont on rencontre également le guitariste James Burton)...

Malgré cela, Rest on Me est un 'premier album de jeunesse' en bonne et due forme, essentiellement constitué de reprises. Il s'agit de country-pop californienne fleur bleue et tout ce qu'il y a de plus basique, agréable à défaut d'être marquante. "It Takes Time" (de la folksinger canadienne Shirley EIKHARD) et ses grands arpèges folk donnent le ton, avec une basse très mélodique, orgue et piano soulignant à loisir notamment sur les refrains, augmentés de beaux choeurs.

Dès les premiers instants, l'élément de choix, c'est la voix de la jolie chanteuse, claire pour l'heure mais révélant déjà une certaine fêlure rocailleuse et qui fera sa personnalité. Sa façon de dominer les ensembles blues-folk du religieux "Sweet Love Song to My Soul" et de "Everything Has Got to Be Free" (une de ses quelques compositions personnelles sur ce disque) tient parfois et un peu de Janis JOPLIN, mais de loin – et heureusement, pour qui apprécie mal cette dernière ! Elle se réapproprie également fort bien "To Love Somebody" des BEE GEES.

"Rest on Me" joue la carte gospel, "Fall in Love With a Poet" nous fait planer face au soleil couchant du Pacifique. "You Can Do It to Me Anytime", emprunté à Baker GRACE (songwriter repris par les plus grands, que CARNES a connu au sein des SUGAR BEARS), déborde de sensualité, à l'instar de "Do You Wanna Dance?", qui plus est avec un solo de maître élégant par Larry CARLTON à la fin.

Quelques cordes et cuivres se mêlent à l'ensemble, mais le ton sudiste de base retient mieux l'attention grâce aux guitares sur "To Love" (Carole KING). Les arrangements sucrés à tout point de vue, ne révèlent que peu d'aspérités, à l'image des réponses au chant sur "I Won't Call You Back". C'est joli mais sans grandeur, et peut-être encore un peu trop homogène, moyen en termes de qualité. Le deuxième album, quoique très proche en termes de style, ne souffrira pas des mêmes problèmes !

A lire aussi en FOLK par MARCO STIVELL :


FAIRPORT CONVENTION
Full House (1970)
Dernier chef-d'oeuvre ?




Richard THOMPSON
I Want To See The Bright Lights Tonight (avec L. Thompson) (1974)
Le couple sacré du folk britannique (1)


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Kim Carnes (chant)
- Mike Deasy, James Burton (guitares)
- Larry Carlton, Gil Rogers (guitares)
- Bill Perry, Reinie Press (basse)
- Ed Greene, Dennis St. John (batterie)
- Glen Hardin (piano)
- Larry Muhoberac (piano, orgue, arrangements)
- Dave Ellingson, Etham Goya (choeurs)
- Brooks Hunnicutt, Danny Jimms (choeurs)
- Peter Morse, Mike Settle (choeurs)


1. It Takes Time
2. Sweet Love Song To My Soul
3. Everything Has Got To Be Free
4. Do You Wanna Dance
5. I Won't Call You Back
6. To Love
7. To Love Somebody
8. Fell In Love With A Poet
9. One More River To Cross
10. You Can Do It To Me Anytime
11. Rest On Me



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod