Recherche avancée       Liste groupes



      
COUNTRY SOUL  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Mother Earth

Tracy NELSON - Homemade Songs (1978)
Par LE KINGBEE le 15 Février 2022          Consultée 854 fois

Son contrat avec MCA n’ayant pas été reconduit, Tracy NELSON est embauchée par Bruce Kaplan*. Ancien anthropologue, Kaplan a fait ses gammes chez Rounder Records avant de fonder Flying Fish Records au milieu des année 70. La ligne éditoriale du label consiste à publier principalement des répertoires dédiés au Folk, Bluegrass et Country Rock tout en s’autorisant de rares détours vers le Blues et la Soul. Bruce Kaplan fonctionne en fait au feeling, contrairement aux grosses maisons de disques qui règnent en maîtres. Il ne fait pas de ses disques une question d’agent. Sa priorité se résumerait plutôt à publier des artistes peu connus et à enregistrer ceux passés à travers les mailles du filet. Quoi de plus normal pour un label dont le logo est à l’effigie d’un poisson volant chevauché par une sorte de troubadour coiffé du chapeau de Robin des Bois ?

Enregistré à l’American Studios, ce premier opus ne propose qu’une seule composition de Tracy Nelson. Mais dès la première écoute, on a l’impression d’écouter une solide trame un peu à l’image d’une série télévisée dont les épisodes se succèdent pour former un tout. Le titre de l’album résume à lui seul ce sentiment, on a la sensation de plonger dans un album artisanal, du fait-maison sans artifice. Chanteuse polyvalente capable d’œuvrer aussi bien dans le Blues, le Country Rock et la Soul, Tracy a fait appel aux services d’auteurs qui ne tarderont pas à se faire connaître (hormis Randy NEWMAN, Karen Brooks et Carlene Carter propriétaires de riches carrières solo). Tracy retrouve ici deux anciens collaborateurs : le producteur Travis Rivers, connu pour avoir déniché Janis JOPLIN, et l’organiste Andy McMahon, ancien membre de MOTHER EARTH et futur équipier de Bonnie RAITT et James Talley.

L’album s’ouvre sur une petite pépite de Randy Newman "God’s Song", chanson qui fermait de manière caustique l’excellent "Sail Away". Si l’orgue et le piano électrique propagent une atmosphère crépusculaire, la basse, la guitare et les cuivres nous renvoient vers Muscle Shoals ou Memphis pour un premier morceau de Country Soul. De la Country Soul, il en est encore question avec "I’ve Been There Before", l’unique compo de Tracy qu’on croirait sortie des studios FAME. L’apport d’Anita Ball, future choriste de Dolly PARTON, impulse à la chanson une ambiance teintée de Southern Soul. Impression confirmée avec "Tightrope" **, compo de l’auteure texane Karen Brooks.

Tracy NELSON excelle aussi dans le domaine des balades, le plus souvent variées et proposant des incursions bigarrées : "Ice Man" avec son nappage de cuivres ou "The Summer of the Silver Comet" et ses volutes d’orgue se rapprochent de l’ambiance de certains Country Gospel, sans tomber dans le pathos. "You Don’t Need To Move A Mountain", œuvre du tandem Nashvillien Jim Rushing/ Waymand Holyfield, confirme de plus belle cette plongée dans le Gospel. Enregistré une première fois par la chanteuse Country Jeanne Pruett avec une orchestration très Nashville Sound, NELSON apporte une nouvelle dimension avec une intro d’une vingtaine de secondes chantée à capela. Toute forme de puritanisme neuneu s’estompe ici par le biais d’une intonation et d’un feeling plein d’ampleur. Changement de cap avec "Friends of a Kind" dont l’intro au piano nous renvoie vers certaines balades chantées par Emmylou HARRIS. Création de Carlene Carter, fille de June Carter et Carl SMITH, et donc belle-fille de Johnny CASH, cette chanson met en lumière tout le feeling dont peut faire preuve la chanteuse.
Le ton monte d’un cran avec "She’s Taking My Part", une compo de Larry Hamilton, ancien batteur d’Al GREEN et Curtis MAYFIELD, popularisée par Irma THOMAS, grande amie de Tracy. Là, les arrangements et l’orchestration nous renvoient vers un décor gorgé d’effluves Soul, une ambiance entre Deep Soul et une Country Soul proche de Linda RONSTADT. Connue pour son rôle de choriste auprès de JJ CALE, BB KING ou Bonnie Bramlett, Dianne Davidson lui apporte "Sounds Of The City", titre dans lequel Country Soul et balade Folk se marient pour le meilleur et pour le pire. Tracy NELSON conclut son opus avec le judicieux et entraînant "Suddenly", une compo de Wayne Talbert claviériste au sein du Sir Douglas Quintet. Le titre nous entraîne vers un beau voyage entre la Nouvelle Orleans et l’univers des bayous louisianais chers à Doug Sahm et Augie Meyers. La petite section cuivre influe de la fantaisie, alors que le piano tente de garder un semblant de sérieux, un contraste dans lequel la guitare de Steve Hostak (ex- James Talley et futur Robben FORD) s’engouffre à cœur joie, débouchant sur une sonorité respirant la Soul Sudiste à plein nez.

Aujourd’hui, on a du mal à comprendre pourquoi et comment ce recueil stylisé de Country Soul n’a pas connu un plus grand succès (25ème en novembre 78 dans les classement Cash Box). L’absence d’un hit, d’une pochette peu porteuse avec cette grange et ce piano ne donnant aucune indication, et d’un manque de promotion ont probablement empêcher ce disque de connaître une plus grande notoriété. Mais cette thématique se retrace en fin de compte à travers toute la carrière de cette excellente chanteuse peut-être trop polyvalente et dépositrice d’un répertoire orienté loin du chemin des bestsellers seventies.
Toujours est-il que ce disque n’a pas pris la moindre ride, plus de quarante ans après sa sortie. La qualité des arrangements, de l’orchestration, l’implication des accompagnateurs et un choix de textes sortant de l’ordinaire demeurent des atouts de première main.


* Bruce Kaplan est décédé d’une méningite bactérienne en 1992. A sa mort, le catalogue Flying Fish sera racheté par Rounder Records, continuant ainsi dans la prospection d’artistes issus des mouvements Folk et Folkloriques.
** Titre homonyme à ceux d’Electric Light Orchestra, Stevie Ray Vaughan, Janelle Monàe.

A lire aussi en COUNTRY par LE KINGBEE :


Emmylou HARRIS
Elite Hotel (1975)
Elle a des bottes qui me bottent




Emmylou HARRIS
Quarter Moon In A Ten Cent Town (1978)
Album de l'une des diva de la country


Marquez et partagez





 
   LE KINGBEE

 
  N/A



- Tracy Nelson (chant)
- Carlene Carter (chant 8)
- Steve Hostak (guitare, chœurs 6)
- Philip Donnelly (guitare)
- Ted Reynolds (basse)
- Lanny Boles (batterie, percussions)
- Andy Mcmahon (piano 1-3-4-5-8-9, orgue 2-5-7-10, chœurs 6)
- John Salem (claviers 1-2-7-10, piano 3-6-8-9, chœurs 6)
- Wayne Jackson (saxophone)
- Billy Puett (cor, saxophone)
- Anita Ball (chœurs 2-4-5-6-7-8-9)
- Dianne Davidson (chœurs 6)


1. God's Song
2. I've Been There Before
3. Ice Man
4. The Summer Of The Silver Comet
5. Tightrope
6. You Don't Need To Move A Mountain
7. She's Taking My Part
8. Friends Of A Kind
9. Sounds Of The City
10. Suddenly



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod