Recherche avancée       Liste groupes



      
JAZZ FUSION  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Jaco Pastorius
- Style + Membre : Paco De Lucía , Di Meola, Mclaughlin, De Lucia

Al DI MEOLA - Land Of The Midnight Sun (1976)
Par ELK le 29 Septembre 2022          Consultée 555 fois

Guitariste américain né en 1954 dans le New Jersey, Al DI MEOLA est lancé par Chick COREA en 1974, quand ce dernier lui confie le remplacement de Bill Connors au sein du légendaire Return to Forever. Ses prestations pleines de fougue et techniquement époustouflantes attirent rapidement l’attention, notamment sa prestation dans l’album Romantic Warrior, véritable pierre angulaire d’un Jazz-Rock alors en plein essor. Ceci permet à Al de signer avec Columbia l'enregistrement d’un premier album sous son propre nom alors qu’il n’a que 21 ans.

Pour l’accompagner dans la réalisation de cette oeuvre joliment intitulée Land of the Midnight Sun, Al s’entoure de grands Jazzmen, pour la plupart beaucoup plus aguerris que lui. citons notamment Chick COREA himself, Stanley Clarke et le jeune Jaco Pastorius, son aîné de trois ans. Adoubé par de tels maîtres, Al va d’emblée prendre les choses en main et imposer sa (forte) personnalité. La pochette de l’album donne le ton : ce sera sa musique et son album.
De ses années d’apprentissage au sein du prestigieux 'Berklee College of Music', Al a appris l’harmonie et l’art de composer. Sur les six titres proposés dans cet opus assez court (37’), trois le sont intégralement par ses soins, notamment les deux morceaux de bravoure de l’album. Commençons par le morceau titre "Land of the Midnight Sun", suite de plus de 9’ au sein de laquelle Al expose tout son (immense) savoir-faire guitaristique. Il empoigne sa 'Les Paul', branche ses 'Marshall' et propose un superbe thème d'inspiration latine, rapide et sensuel, sur un fond de percussions survitaminées jouées par Mingo Lewis. Le son de Al est proche de celui d’un rockeur, légèrement saturé et gorgé de sustain. Il alterne les plans calmes pleins de feeling avec les éruptions de notes supersoniques et impressionne par sa maîtrise rythmique, utilisant avec brio le côté percussif de l’instrument pour dynamiser le morceau. Al démontre également lors des passages plus lents sa musicalité et sa sensibilité. Ce titre très spectaculaire est une réussite incontestable, tant en matière de composition que d’interprétation.
Le second tour-de-force de l’album est la suite "Golden Down" qui nous entraîne dans une série d’ambiances très marquées, le tout accompagné par la basse fretless de Jaco Pastorius. La pièce commence par un thème hyper-rapide et très technique ou la basse et la guitare jouent à l’unisson. Le second mouvement est beaucoup plus lent et sensuel, avec un arpège de guitare et des lignes de basse évoquant les vagues, agrémentées par des traits de Al lents et oniriques. La guitare y met un terme par un impressionnant thème rythmique joué en solo, ou se succèdent des accords funky et des traits hyper-rapides en cordes étouffées. Une reprise s'ensuit avec des accords très marqués et quasi-rock qui relancent le morceau, avant que Jaco vienne soutenir Al en délivrant une fantastique ligne de basse pleine de groove, parfait écho au jeu percussif de la guitare. Cette ligne apporte une continuité au morceau qui se poursuit sur un rythme funky par un long solo de guitare de nouveau plein de maestria, puis par des échanges entre les claviers de Barry Miles et la 'Les Paul' du maître des lieux qui expose de nouveau tout son arsenal.
Après ces deux pièces maîtresses, une troisième impressionne : il s’agit de "Short Tales of the Black Forest" composée par Chick COREA et interprétée en duo piano-guitare. La maîtrise et la complicité des deux protagonistes sautent aux oreilles tout au long des 5’41 de la piste, de même que leur incroyable virtuosité.
Belle réussite également que le premier titre de l’album "The Wizard", composé par le percussionniste Mingo Lewis, une entrée en matière d’inspiration fortement latine, parfaite mise en jambes pour Al qui se fend de ses fameuses phrases tournantes jouées à vitesse supersonique.
"Sarabande From Violin Sonata in B minor" est une jolie pièce de Jean-Sébastien BACH qui permet à Al d’exposer agréablement sa maïtrise de la guitare classique, alors que "Love Theme From Pictures of the Sea" est plus anecdotique, ressemblant davantage à un interlude (Al y chante même, cas rarissime et parfaitement dispensable).

Ce premier album est une incontestable réussite pour Al DI MEOLA qui fait son entrée parmi les grands en imposant son ahurissante maîtrise de l’instrument, mais également ses qualités de compositeur. Le son du disque a un peu vieilli (notamment les synthés), mais l’album n’a rien perdu de son impact. L’attitude et le style de jeu du guitariste américain en font alors l’incarnation parfaite du guitar hero et, probablement tout autant que VAN HALEN dont le premier album sort un an plus tard, un des grands inspirateurs de la vaque de 'shredders' qui déferlera dès lors. Il faut donc savoir écouter les premières réalisations de Al DI MEOLA en étant conscients que tout était alors nouveau dans ce style de jeu, et lui reconnaître le mérite que l’on accorde aux précurseurs. La suite de sa carrière nous montrera d’ailleurs qu’il avait bien d’autres cordes à sa guitare.

A lire aussi en JAZZ par ELK :


DI MEOLA, MCLAUGHLIN, DE LUCIA
Friday Night In San Francisco (1981)
Nuit magique, trio unique




Pat METHENY
New Chautauqua (1978)
Plongée dans un album de souvenirs


Marquez et partagez





 
   ELK

 
  N/A



- Al Di Meola (guitares, percussions, synthétiseur, vocaux)
- Chick Corea (piano, marimba, 6)
- Barry Miles (claviers, synthétiseur, 2,5)
- Stanley Clarke (guitare basse, 4)
- Anthony Jackson (guitare basse, 1,2)
- Jaco Pastorius (guitare basse, 5)
- Steve Gadd (batterie, 1)
- Alphonse Mouzon (batterie, 5)
- Lenny White (batterie, 2)
- Mingo Lewis (percussions, 1,2,4,5)
- Patty Buyukas (vocaux, 4)


1. The Wizard
2. Land Of The Midnight Sun
3. Sarabande From Violin Sonata In B Minor
4. Love Theme From 'pictures Of The Sea'
5. Suite Golden Down
- a-morning Fire
- b-calmer Of The Tempests
- c-from Ocean To The Clouds
6. Short Tales Of The Black Forest



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod