Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIÉTÉ INTERNATIONALE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


THREE DOG NIGHT - American Pastime (1976)
Par ERWIN le 15 Décembre 2022          Consultée 424 fois

Il ne faut pas se voiler la face, c’est la débandade chez les THREE DOG NIGHT, rien ne va plus, le dernier album en date n’a pas eu le succès escompté, Mile Allsup et Floyd Sneere sont allés rejoindre Joe Schermie dans son groupe SS FOOLS avec Bobby Kimball au chant. Un Danny Hutton totalement démotivé s’est fait lourder du groupe pour ses trop nombreuses absences, il est remplacé par Jay Gruska. Il va falloir un miracle pour sauver les chiens de la nuit de l’infâme relégation en troisième division. Cory Wells tente de remplir les vides, mais la situation n’est pas brillante.

"Everybody’s a Masterpiece" est chargé de porter les espoirs du groupe dans les charts du billboard. C’est vaguement funky, avec des synthés qui commencent à pointer vers le disco. Pas la moindre chance que ce titre mou du genou puisse percer la couche d’indifférence des ex-fans du groupe, visiblement passés à autre chose. Le constat est difficile. Il va pointer à la 44ème place du easy listening, un des sous billboard, le désaveu le plus complet. La voix de Chuck est sous mixée sur son "Billy The Kid", un trip countrypolitan assez abominable. Des gros synthés pompiers dominent "Dance The Night Away" qui se lance telle un chanson de prog à l’assaut de nos esgourdes. Un slow countrypolitan gorgé de piano et d’orchestration seventies à gerber.

Alan O’Day est de la partie avec "Easy Evil", dans une atmosphère un brin enfumée et laidback. Cory fait de son mieux pour survivre, mais l’ambiance ne ressemble en rien aux grands classiques du groupe, c’est dur.
"Yellow Beach Umbrella" est une chansonnette sans trop de relief, comme si le groupe n’en pouvait plus et se traînait lamentablement pour sortir du plus profond de ses tripes le moindre effort. La ritournelle n’est pas vilaine? cela dit. Hoyt Axton est présent, une compo chantée joliment par un Cory qui ne perdra jamais sa superbe. "Southbound" est un des rares moments d’éclaircie du disque. Une petite - enfin toute petite – ambiance à la Shaft règne sur "Drive On, Ride On", mais pas de quoi crier au miracle.

"Mellow Down" provient des sessions du précédent album, raison pour laquelle on peut y entendre le peu regretté Danny Hutton. Sa performance est d’ailleurs à l’agonie sur ce titre dont on ne sait où il cherche à nous mener, une véritable catastrophe, un naufrage intégral, comme il le dit we ain’t going nowhere.
"Hang On" est donc l’unique contribution de Jay Gruska à ce premier opus, un titre aux consonances funky soul, pas transcendant pour autant. Il s’écoute poliment, mais ne relève pas le niveau pour autant. Ses couches de synthétiseur sont vraiment datées aujourd’hui.

Après une performance pareille, vous imaginez que le succès ne va pas être au rendez-vous et c’est ainsi qu’après sept ans de bons et loyaux services, les THREE DOG NIGT se séparent en 1976. On peut être pendant un temps un des plus gros groupes du moment et se retrouver rapidement classé parmi les loosers. C’est bien sûr un 1 pointé pour ce dernier album. Il semblerait que les survivants du groupe travaillent sur un album. Cory Wells nous a quittés depuis quelques années, Danny Hutton est en charge et je pense que Chuck, débarrassé de ses addictions, n’en fait pas partie. A suivre, une résurrection tardive serait sympa. Tout de même, le groupe a vendu plus de 60 millions de disques pendant sa courte existence.

A lire aussi en VARIÉTÉ INTERNATIONALE par ERWIN :


SEAL
Standards (2017)
Qualitatif !




Tom JONES
Reload (1999)
La recharge du titan


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



- Cory Wells (chant)
- Chuck Negron (chant)
- Dany Hutton (chant)
- Jay Gruska (chant)
- Al Ciner (guitare)
- Jimmy Greenspoon (claviers)
- Denis Belfield (basse)
- Ed Greene (batterie)
- Joe Porcaro (batterie)


1. Everybody’s A Masterpiece
2. Easy Evil
3. Billy The Kid
4. Mellow Down
5. Yellow Beach Umbrella
6. Hang On
7. Southbound
8. Drive On, Ride On
9. Dance The Night Away



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod