Recherche avancée       Liste groupes



      
POP/AMBIENT  |  E.P

L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Style : I Monster
 

 Site Officiel (607)

AIR - Premiers Symptômes (1997)
Par SASKATCHEWAN le 13 Avril 2008          Consultée 2659 fois

Quand on débute en électro, il y a un moyen imparable pour se faire connaître : le single. Alors que d’autres genres versent plus volontiers dans la démo crasseuse ou dans le premier album sous-produit, les artistes de musique électronique eux, ont plutôt tendance à inonder le marché de leurs singles ou, bien plus récemment, à balancer gratuitement leurs premiers travaux sur le net. AIR, digne représentant des vieux de la vieille (enfin, pas tant que ça), s’illustre entre 1995 et 1997 avec la sortie de quelques singles à succès. Jean-Benoît DUNCKEL et Nicolas GODIN, les deux artisans de cette réussite, décident de regrouper leurs cinq premières compositions sur un seul et même EP : Premiers Symptômes.

Comme sur Moon Safari, AIR joue volontiers avec le statut que lui apporte l’étiquette « French Touch », dont les Anglais et les Américains sont si friands. Et quoi qu’en disent certains médias, une expédition dans le désert Irakien n’y aura pas changé grand-chose, pensez au succès tout récent de JUSTICE et du Alive 2007 de DAFT PUNK. Alors forcément le côté désuet du « Soleil est prèèèès de mouaaaaaaahahaha » est multiplié par dix pour un francophone, ce qui d’après moi, tend à ajouter au charme de ce délicieux premier essai.

Premiers Symptômes, musique en toc calibrée pour des buveurs de thé ? Comme voulzy allez fort. AIR n’est pas de ces polichinelles de la Hype qui enflamment le cœur des très éminents et très distingués critiques londoniens l’espace de quelques mois seulement. Des titres comme « Les Professionnels », « J’ai Dormi Sous l’Eau » et l’inusable « Le Soleil Est Près de Moi » valent bien quelques écoutes assidues, quitte à se perdre définitivement dans les rêveries synthétiques du groupe. Les cuivres, les guitares et la variété des effets digne de la B.O. de The Virgin Suicides achèvent de classer Premiers Symptômes parmi les hauts faits d’un groupe majeur de la scène électro française.

En 1999, suite au succès de Moon Safari, Premiers Symptômes est réédité avec deux titres bonus : « Californie » et « Alex Gopher « Gordini Mix » (Brakes On Mix By Air) ». Le premier, face B du single Sexy Boy, est une courte composition dans la lignée des cinq précédentes, avec un accent porté sur l’ambiance aquatique (Fsssshhhh, bruits de vagues). Le second est un remix d’Alex GOPHER, pote de lycée de Nicolas GODIN et Jean-Benoît DUNCKEL et artiste House assez populaire. On évolue donc dans un registre assez éloigné de celui du groupe, ce qui n’est pas vraiment déplaisait, mais l’apparition d’un titre aussi rythmé sur un EP aussi calme a un peu tendance à casser l’esprit original de Premiers Symptômes.

Très loin de la musique expérimentale des rejetons du label Warp et du Big Beat souverain à cette époque, AIR se distingue dès le début de sa carrière par une audacieuse remise au goût du jour de l’électro apaisée, un peu en retrait depuis la baisse de régime du Trip-Hop. On savourera les sept titres de Premiers Symptômes avec un plaisir toujours égal, avant d’embarquer définitivement sur le vaisseau AIR avec Moon Safari.

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par SASKATCHEWAN :


APHEX TWIN
Girl/boy (1996)
Fête de l'étrange : le disque mi-homme mi-femme




Amon TOBIN
Chaos Theory (2005)
Amon tobin vs. sam fisher


Marquez et partagez





 
   SASKATCHEWAN

 
   CAMEO172

 
   (2 chroniques)



- Nicolas Godin (tout)
- Jean-benoît Dunckel (tout)


1. Modular Mix
2. Casanova 70
3. Les Professionnels
4. J'ai Dormi Sous L'eau
5. Le Soleil Est Près De Moi
6. Californie
7. Alex Gopher 'gordini Mix' (brakes On Mix By Air)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod