Recherche avancée       Liste groupes



      
POP/MUSIQUE ELECTRONIQUE  |  COMPILATION

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : I Monster
 

 Site Officiel (623)

AIR - Twentyears (2016)
Par SASKATCHEWAN le 12 Février 2017          Consultée 1252 fois

S’il faut bien reconnaître une chose à AIR, c’est de ne (presque) jamais avoir fait dans l’objet marketing superflu.* Chaque sortie apporte son petit quelque chose au son du groupe, même si depuis une dizaine d’années, on a appris à se concentrer sur les projets parallèles comme la B.O. du Voyage dans la Lune, plutôt que sur les derniers albums studios. Alors quand le groupe annonce une compilation pour fêter ses vingt ans, ma foi, on demande à voir.

Commençons par les petites précisions d’usage : la version simple de Twentyears comprend deux CD, le premier consacré aux meilleurs morceaux du groupe, le second aux inédits et autres raretés. L’édition deluxe inclut un troisième disque contenant quelques remixes faits par le groupe, et deux vinyles qui reprennent le contenu du premier CD. Autant dire qu’on va se contenter de chroniquer l’édition deux CD, sauf si un lecteur adresse un gros chèque à la FP Offshore Limited, domiciliée aux îles Caïman, auquel cas on fera un bel addendum.

Le premier CD remplit assez bien son rôle de best-of. Tous les singles sont là, avec un fort tropisme Moon Safari, c’est normal, c’est à ce jour l’album le plus populaire du groupe, même si Talkie Walkie lui dispute souvent le titre. Pour celui qui ne connaît pas AIR, c’est une bonne mise en jambe. Le fan bougon, lui, regrettera le peu de place réservée à la B.O. de Virgin Suicides, même s’il est vrai que c’est un album qui se prête mal au découpage. Pour ce qui est de Talkie Walkie, « Run » aurait gagné à être remplacé par « Surfing on a Rocket ». Enfin, 10000hz Legend, avec deux malheureux morceaux, dont le moyen « How Does It Make You Feel? », semble cruellement négligé. C’est pourtant le meilleur album du duo, et « Don’t Be Light » est là pour le rappeler.

Si le best-of ne soulève pas l’enthousiasme, peut-être faut-il se tourner vers les raretés du second CD ? Même pas. Saluons quand même la bonne idée d’avoir sorti du placard les titres bonus de Pocket Symphony et Love 2 pour ceux qui n’avaient pas acquis l’édition deluxe à l’époque. Malheureusement, rien de transcendant de ce côté-là, à part « Indian Summer », un long instrumental psychédélique qui fleure bon les années 60. Il y a aussi de la face B en veux-tu en voilà, sans grande réussite là non plus. Parmi elles, c’est l’arrangement de cordes proposé par David WHITAKER pour « Remember » qui tire son épingle du jeu.

Tout n’est pas à jeter ! Tout d’abord, la version live de « J’ai dormi sous l’eau » est délicieuse, une véritable invitation à redécouvrir l’EP Premiers Symptômes. « Planet Vega », sorti sur une compilation en hommage aux instruments Groovebox de la firme Roland, présente des sonorités acides inhabituelles chez AIR, une bien belle découverte. On entre dans le domaine de l’improbable avec un remix furieux du générique de Trente millions d’amis (mais si ! mais si !) et « Roger Song », un court instrumental qui fait penser à du KRAFTWERK première période, quand Florian Schneider n’avait pas encore remisé son flutiau. En conclusion du disque, les suiveurs acharnés du groupe seront ravis de retrouver « Adis Abebah », une composition jazzy apaisée tirée de la B.O. de Quartier lointain.

En résumé, Twentyears, c’est un premier disque best of qui tient pas mal la route et un second disque de raretés peu intéressantes, à quelques exceptions près. Difficile de dire l’intérêt que pourrait bien trouver le novice dans cette sortie à l’heure d’Internet, mais pour le fan, le sentiment qui domine, c’est plutôt la déception. Avec une telle discographie, il y avait sans doute moyen de faire un peu mieux.

* Note : jetons un voile pudique sur Everybody Hertz, merci.

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par SASKATCHEWAN :


Frank RIGGIO
Psychexcess I - Presentism (2012)
Le bidouilleur français du moment




CEEPHAX
Exidy Tours (2003)
Album majeur du délirant ceephax


Marquez et partagez





 
   SASKATCHEWAN

 
  N/A



- Jean-benoît Dunckel (arrangements électroniques)
- Nicolas Godin (arrangements électroniques)


1. La Femme D'argent
2. Cherry Blossom Girl
3. Kelly Watch The Stars
4. Playground Love
5. Sexy Boy
6. Venus
7. All I Need
8. Alpha Beta Gaga (single Edit)
9. Moon Fever
10. Don't Be Light
11. How Does It Make You Feel
12. Once Upon A Time
13. Alone In Kyoto
14. Talisman
15. Run
16. Le Soleil Est Près De Moi
17. Land Me

1. Planet Vega
2. Flowerhead
3. Crickets
4. The Duelist
5. High Point
6. Au Fond Du Rêve Doré
7. Danger Zone
8. Indian Summer
9. The Way You Look Tonight
10. Roger Song
11. J’ai Dormi Sous L’eau
12. Remember
13. Trente Millions D’amis
14. Adis Abebah



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod