Recherche avancée       Liste groupes



      
COUNTRY/FOLK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Marie-annick Lépine
 

 Site Officiel (613)

Les COWBOYS FRINGANTS - 12 Grandes Chansons (1997)
Par GEGERS le 6 Juillet 2010          Consultée 3159 fois

Enregistrée trois ans après la formation du groupe, due au hasard le plus total (les deux leaders, Karl Tremblay et J-F Pauzé, faisaient partie de la même équipe de hockey!), la première cassette des COWBOYS FRINGANTS, sobrement et ironiquement intitulée 12 Grandes Chansons, voit le jour en 1997. Tirée à 500 exemplaires, cette pièce de musée est depuis bien longtemps indisponible, et ne fut diffusée qu'en 2001 via la réédition CD des deux premiers albums du groupe. Cette première réalisation, les COWBOYS en pouffent encore aujourd'hui. Fait de bouts de ficelle, 12 Grandes Chansons est le témoignage d'un groupe alors en pleine construction de son identité et persuadé que sa carrière ne se résumerait qu'à un petit moment de fun... « On avait décidé d'enregistrer une cassette pour que nos chums aient un souvenir. C'était sans prétention et sans vision d'avenir. Dans ce temps-là, ce n'était qu'un drôle de hobby » avoue Dominique Lebeau, batteur du groupe.

Ainsi, 12 Grandes Chansons est une collection de chansons que l'on pourrait qualifier de « broche à foin », pour reprendre l'expression chère à nos amis québécois. Car si le talent est déjà là, palpable, que ce soit à travers le talent des musiciens (le violon de la belle Marie-Annick Lépine est déjà très affuté !) ou de composition (toutes les chansons sont signées Tremblay/Pauzé), ce premier témoignage montre également une énergie débridée et encore peu maîtrisée. Plein d'enthousiasme, le groupe ne s'émeut pas de quelques pains instrumentaux et d'une justesse vocale qui doit sans doute aujourd'hui bien faire rire nos sympathiques COWBOYS. 12 Grandes Chansons, c'est avant tout un pur moment de folie gentillette et naïve. Composé de titres country/folk aux paroles humoristiques, bucoliques, et souvent sans queue ni tête, celui-ci débute avec « Les routes du bonheur », petite bleuette country délicieusement insignifiante. Également dans cette veine country/fun, « Willy Jos Hackey » et « Le Hurlot » se révèlent pour leur part bien plus intéressants (« C'est dur d'être dans un pays de neige quand on est un cowboy fringant », nous chante un J-F Pauzé exceptionnellement derrière le micro).

Mais de grandes capacités créatrices pointent déjà le bout de leur nez : celles-ci se retrouvent principalement sur le deuxième titre de cet opus, l'incontournable et jouissif « Awikatchikaën ». Titre folk enragé et fédérateur, ce morceau s'imposera rapidement en concert pour devenir un incontournable du groupe. « Gaétane », premier énorme succès live du groupe, constitue une formidable power-ballad emplie d'humour (ce petit clin-d'œil à « Hélène » de Roch VOISINE au milieu du morceau...) et participera à la renommée live du groupe. Les autres morceaux seront occultés et ne reverront la lumière du jour qu'en 2006 lors de la tournée « Les Insuccès en Spectacle » qui vit les COWBOYS FRINGANTS interpréter les titres les plus méconnus de leur discographie. Parmi ceux-ci figurent « Cass de pouëlle », pur moment de folie folk mêlée de kasaktchok (!), « Dieudonné Rastapopoulos » qui se voit pour sa part mêlé de sirtaki (!), ou « L'Agacepésie » (jeu de mot sur la province québécoise du même nom), titre country joué pied au plancher qui voit les COWBOYS caser en plein milieu une reprise parodique du célèbre « Can't help falling in love with you » du grand Elvis PRESLEY (!). N'abordant pas encore les sujets politiques et sociaux qui participeront à son succès futur, les COWBOYS FRINGANTS prennent plaisir à croquer ces moments de vie quotidienne et dresser ces irrésistibles portraits qui trouveront écho auprès d'un jeune public québécois ayant soif d'originalité et d'irrévérence.

Et alors qu'il s'achève avec la plus sérieuse « Impala Blues », ballade emplie d'émotion qui clôt parfaitement cet opus, 12 Grandes Chansons se révèle alors comme un album étrangement délectable, débridé et mal maîtrisé, mais s'impose également comme le témoignage d'un groupe talentueux, débordant d'énergie et de talent. Et s'il faudra du temps aux COWBOYS pour donner un véritable corps et un sens à leur musique, ce premier méfait s'écoute avec un plaisir non dissimulé. Une curiosité à (re-)découvrir!

A lire aussi en FOLK par GEGERS :


Adam COHEN
We Go Home (2014)
Fils de... folk !




Dougie MACLEAN
New Tomorrow (2017)
Le retour de la délicatesse flamboyante


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Karl Tremblay (voix)
- Jean-françois Pauzé (guitares, chœurs, boîte à rythme, harmonica)
- Marie-annick Lépine (accordéon, piano, flûtes traversières, mandolines)
- Jérôme Dupras (contrebasse, chœurs, basse, guitare électrique)
- Dominique Lebeau (batterie, grelots, darbouka, chœurs, tambourine)


1. Les Routes Du Bonheur
2. Awikatchikaën
3. Évangéline
4. Cass De Pouëlle
5. L’agaspésie
6. Dieudonné Rastapopoulos
7. Plattsburg
8. Willie Jos Hachey
9. Gaétane
10. Repentigny-by-the-sea
11. Le Hurlot
12. Impala Blues



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod