Recherche avancée       Liste groupes



      
SOUL-FUNK-DISCO-ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Michael Jackson , Madonna, Terence Trent D'arby , Rick James
- Style + Membre : Sly & The Family Stone

PRINCE - For You (1978)
Par MARCO STIVELL le 29 Avril 2012          Consultée 1942 fois

"J'ai nommé mon fils PRINCE car je voulais qu'il fasse tout ce que j'ai voulu faire." "Maman, je ne serai plus jamais malade, parce qu'un ange me l'a dit." La première phrase a été prononcée par le père de PRINCE, pianiste et songwriter dont le nom de scène était Prince Rogers. La seconde est de PRINCE lui-même, dans un interview accordé à Tavis Smiley, où il nous apprend qu'il est né épileptique et que cette souffrance a pris fin ce jour-là. Déjà tout un personnage ! Très vite décidé à consacrer sa vie à la musique (sa mère aussi était chanteuse de jazz), le jeune PRINCE réalise diverses expériences à l'école notamment, avant d'être signé à 17 ans seulement par le manager Owen Husney et par la maison de disques Warner. PRINCE et Husney quittent Minneapolis pour se rendre à Sausalito en Californie, aux bien connus Record Plant Studios où un premier album, le présent For You est enregistré. A noter que le jeune homme est le premier artiste a bénéficier d'un contrat lui permettant une liberté totale de réalisation pour un premier album, et on verra qu'il en a bien profité.

Ce disque, de l'avis général, ne fait pas preuve de beaucoup de personnalité de la part de PRINCE en cela qu'il se rapproche beaucoup des canons de l'époque. Nous sommes dans une "période rose" de la musique noire, où la soul, le funk et surtout le disco font table rase de tout le reste. En tant que chanteur, PRINCE privilégie la voix de tête et les harmonies vocales, ouvrant d'ailleurs le disque carrément a-cappella. "For You" est une ode à la femme Musique à qui l'artiste passe la bague au doigt. Sur les autres chansons, il emploiera diverses formes de métaphores plus volontairement sexuelles, bien cachées derrière des titres de chansons épris de bons sentiments. Le "I really wanna play in your river" de "In Love" en est l'un des exemples les plus mémorables.

Quant à la musique, on passe en un rien de temps d'une intro vocale très soul et céleste à l'ambiance disco d'un "In Love" ou d'un "Just as Long as We're Together", avant de retourner au minimalisme feutré d'un "So Blue" effectivement très "blue", pour conclure sur un ton plus rock avec "I'm Yours". Certaines de ces bluettes sont donc tout à fait dans le ton de l'époque et auraient pu être sans problème chantées par nombre d'autres artistes. De plus, les mélodies ne sont pas forcément mémorables, et "Just as Long as We're Together" vaut surtout pour son instrumentation, sur laquelle on reviendra. "Crazy You" est un genre de soul à l'esprit bossa-nova, "Baby" une ballade on-ne-peut-plus rose, bref tout cela est agréable sans pour autant saisir l'auditeur aux tripes. Deux titres cependant révèlent de façon plus évidente une empreinte personnelle venant de l'artiste, "Soft and Wet" d'abord, seul réel hit de l'album qui voit pop et funk mélangées pour un résultat sympathique bien qu'avec son arrangement il représente un nouveau canon d'époque. "I'm Yours" ensuite, grâce à son attitude plus rock, gorgée de guitares et qui affirme évidemment le talent de PRINCE à ce sujet.

Mais en fait c'est le cas pour tout le disque, car au-delà de la composition, PRINCE y réalise une performance dont peu de musiciens de la même époque et du genre pouvaient se vanter. Sur For You, il tient TOUS les instruments, sans exception. Il s'occupe aussi lui même du mix, de la production et des arrangements, refusant même d'être produit par Charles Stepney, le producteur de Earth Wind And Fire. Grosse basse groovy, percussions diverses (des grelots aux bongos), batterie inspirée sont des élements qui viennent s'ajouter aux multiples claviers (du Solina String Ensemble au Minimoog) et guitares (électriques mais aussi acoustiques) que PRINCE maîtrise déjà parfaitement. Quand on dit qu'il peut représenter un groupe à lui tout seul... Après, ses choix peuvent être aisément critiquables notamment en ce qui concerne les claviers, très "léchés" sur la plupart des titres on va dire, ton romantico-érotique oblige. Quant aux guitares, on peut constater une jolie passation d'armes sur la fin de l'album car, sous-jacentes jusqu'à "My Love Is Forever", elles s'éveillent petit à petit pour occuper fièrement la totalité du spectre sonore sur "I'm Yours", ce titre étant la preuve comme quoi même si PRINCE est un super instrumentiste, il est avant tout un guitariste de génie.

C'est sur ce constat positif que j'achèverai la chronique de ce premier essai, plus appréciable en termes de performance de musicien que réellement de compositeur. La suite devrait arriver à rééquilibrer le tout et dissiper les quelques craintes d'une carrière bancale à ce niveau-là.

A lire aussi en FUNK par MARCO STIVELL :


PRINCE
Dirty Mind (1980)
Sex symbol delight en pleine new wave




Sheryl CROW
100 Miles From Memphis (2010)
Hommage à la Memphis music


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Prince (chant, guitares, basse, claviers, batterie, percus)


1. For You
2. In Love
3. Soft And Wet
4. Crazy You
5. Just As Long As We're Together
6. Baby
7. My Love Is Forever
8. So Blue
9. I'm Yours



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod