Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  LIVE

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Ghost, Who Cares, Blue Öyster Cult, Scorpions, Judas Priest, Orchid
- Membre : Tommy Heart , Brian May , Rainbow, California Breed, Whitesnake, The Dead Daisies , Bill Ward , Emerson, Lake & Palmer, Uriah Heep, Ian Gillan , Glenn Hughes , Deep Purple, Electric Light Orchestra, Jethro Tull, The Move
- Style + Membre : Kiss, Dio, Ozzy Osbourne , Msg, Tony Iommi
 

 Le Fan-site Le Plus Complet Du Monde (975)
 Site Officiel (515)
 Heaven & Hell (black Sabbath Feat. Dio) (506)

BLACK SABBATH - Neon Nights : Live At Wacken (heaven & Hell) (2010)
Par RED ONE le 20 Octobre 2012          Consultée 2576 fois

Lorsque HEAVEN & HELL (c'est à dire BLACK SABBATH, mais bon ça vous le savez sûrement déjà) monte sur la scène du Wacken Open Air Festival le 30 juillet 2009, le groupe ignore que la performance est enregistrée et filmée. Mais ce qu'il ignore malheureusement encore plus, c'est que cet enregistrement sera le dernier live de la carrière de Ronnie James Dio. Il ignore également qu'il s'agira d'un disque posthume : en effet, ce dernier décèdera plus de six mois avant que ce nouveau live ne sorte.

Ce live est disponible sous deux éditions différentes : une édition européenne, appellée "Live At Wacken", et présentant sur sa pochette le logo officiel du festival (le fameux crâne de bovidé moche), et une édition américaine, appellée modestement "Live In Europe", et présentant un visuel plus discret. L'album est également sous-titré "30 Years Of Heaven & Hell". Et pour cause : en 2010, si Ronnie avait été toujours vivant, le groupe aurait célébré les 30 ans de la sortie de l'album éponyme de 1980. Neon Nights est par ailleurs sorti, de la même manière que le Live From Radio City de 2007, à la fois en version audio et vidéo. C'est de la version audio (disponible en CD et en 33 tours) que nous parlerons ici, bien sûr ...

Neon Nights est malheureusement moins exhaustif que ne pouvait l'être le colossal Live From Radio City Music Hall de 2007, la playlist est ainsi plus réduite, mais c'est assez simple à comprendre : il s'agit d'un live capté lors d'un festival, et comme chacun sait, les concerts lors des festivals sont souvent moins longs. Il n'empêche, Neon Nights compense très aisément sa courte durée en nous présentant quelques titres qui ne figuraient pas sur le live new-yorkais de 2007. Les titres à l'intérêt premier seront donc essentiellement ici les trois titres extraits de The Devil You Know ("Bible Black", "Fear", "Follow The Tears") ainsi que la génialissime "Time Machine", tirée de Dehumanizer (1992). Pour le reste, rien de bien nouveau, les autres titres étaient déjà présents sur Live From Radio City Music Hall ...

De la même manière que la version CD de Cross Purposes Live (1995) présentait une tracklist fortement réduite par rapport à la version vidéo, la version audio de Neon Nights est malheureusement amputée de nombreux moments d'importance par rapport à sa version DVD (que je vous conseille chaudement). Ainsi, exit l'intro classique "E5150", exit aussi la plus que sympathique "Country Girl", dont le début fut joué en introduction de "Neon Knights". Exit également le solo de batterie de Vinny Appice (dispensable, mais partie intégrante du show), de même que de nombreuses transitions de qualité. Du coup, avec toutes ces coupes dans l'enregistrement, le montage de ce live peut apparaitre comme sec, brutal, voir franchement inégal. Ainsi lorsque Vinny Appice s'apprête à commencer son solo, Ronnie l'annonce au public de la façon suivante : "Ladies and gentlemen, let me introduce to you, mister Vinny Appice !" et alors qu'on s'attend à un solo de batterie, Vinny se contente d'un léger roulement de tambour pendant que le groupe semble achever la chanson. Des ciseaux de monteur sont donc évidemment passés par là. À l'inverse, le solo de guitare de Tony Iommi n'est quasiment pas coupé (et tant mieux !) Bancal donc, oui, il faut l'avouer ...

Mais ne boudons pas notre plaisir : le groupe joue prodigieusement bien, et malgré ces imperfections qui rendent Neon Nights évidemment inférieur au Live From Radio City Music Hall, on se prend à savourer de bout en bout ce live colossal, à admirer ces musiciens de génie qui en mettent plein la vue à chaque note de chaque chanson.

Neon Nights constitue donc aussi, à l'instar de l'album studio The Devil You Know (2009), un album historique. Dernier live de BLACK SABBATH avec Ronnie James Dio, il s'agit également du dernier live de Dio tout court, enregistré avec des moyens professionnels (car oui, on possède aussi des bootlegs des concerts qui ont suivi le Wacken lors de la tournée 2009).

A lire aussi en HARD ROCK par RED ONE :


JUDAS PRIEST
Screaming For Vengeance (1982)
Judas casse la baraque !

(+ 1 kro-express)



DEEP PURPLE
The Battle Rages On (1993)
L'ultime album avec Ritchie Blackmore. Historique.

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   RED ONE

 
  N/A



- Ronnie James Dio (chant)
- Tony Iommi (guitare)
- Geezer Butler (basse)
- Vinny Appice (batterie)
- Scott Warren (claviers)


1. Mob Rules
2. Children Of The Sea
3. I
4. Bible Black
5. Time Machine
6. Fear
7. Falling Off The Edge Of The World
8. Follow The Tears
9. Die Young
10. Heaven And Hell
11. Neon Knights



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod