Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  DVD

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Ce DVD
 


 

- Style : Ghost, Who Cares, Blue Öyster Cult, Scorpions, Judas Priest, Orchid
- Membre : Tommy Heart , Brian May , Rainbow, California Breed, Whitesnake, The Dead Daisies , Bill Ward , Emerson, Lake & Palmer, Uriah Heep, Ian Gillan , Glenn Hughes , Deep Purple, Electric Light Orchestra, Jethro Tull, The Move
- Style + Membre : Kiss, Dio, Ozzy Osbourne , Msg, Tony Iommi
 

 Le Fan-site Le Plus Complet Du Monde (968)
 Site Officiel (512)
 Heaven & Hell (black Sabbath Feat. Dio) (499)

BLACK SABBATH - Live... Gathered In Their Masses (2013)
Par RED ONE le 2 Décembre 2013          Consultée 3328 fois

La parution en novembre 2013 d'un nouveau DVD live de BLACK SABBATH, quelques mois seulement après la parution de 13, l'album du grand retour d'Ozzy, est un non-évènement total.
Cependant BLACK SABBATH n'est pas DEEP PURPLE, groupe qui sort un DVD live chaque année pour le plus grand désespoir de ses fans qui ruinent leur portefeuille en achetant tous les 6 mois un nouveau disque contenant la 4567677e version live de "Smoke On The Water". Aussi, il y a de quoi se réjouir de voir BLACK SABBATH sortir un nouveau live plutôt qu'une énième et stupide compilation.

À l'heure où sont écrites ces lignes, la tournée mondiale censée promouvoir le très réussi 13 n'est pas encore achevée. Cette nouvelle livraison live a donc été enregistrée le 29 avril et le 1er mai 2013, lors des débuts de la tournée en Océanie, à l'occasion de deux shows donnés à Melbourne. Ces concerts étaient d'ailleurs historiques, car BLACK SABBATH n'était plus venu en Australie depuis les années 1970.
Autres petits détails : ce live est sorti en plusieurs versions. Une version DVD standard, une version Blu-Ray, deux éditions DVD et Blu-Ray "spéciales" car accompagnées chacune d'une version CD audio bonus, et une grosse édition deluxe assez chouette comprenant, outre des goodies assez futiles mais rigolos, la totalité des trois formats pré-cités. L'intérêt réel de tout ce merchandising n'est pas certain, et pas mal d'amateurs du groupe ont un peu râlé en découvrant que trois pistes live additionnelles non présentes sur les versions de base n'étaient disponibles que sur la coûteuse version deluxe, à savoir "Under The Sun", "Dirty Women" et "Electric Funeral"...
Par ailleurs, la version CD audio bonus n'est pas sortie indépendamment de la version DVD, comme ce fût le cas en 2007 et en 2010 sur les deux lives enregistrés par HEAVEN & HELL. Et comme de coutume avec ce genre de produit, c'est une version CD amputée d'une grosse partie du contenu de la version DVD à laquelle nous avons droit, vous comprendrez donc aisément que l'on puisse considérer tout cela comme étant digne d'un intérêt très limité.
Mais passons...

Pour ce qui est du coeur du sujet, il ne faut pas s'attendre à des choses bien novatrices. Comme lors des tournées de reformation de l'époque 1997-2005, nous n'aurons ainsi essentiellement droit qu'à des titres classiques issus des 3 premiers albums, dont la plupart étaient déjà écoutables sur le live Reunion de 1998 (et enregistrés avec Bill Ward qui plus est). L'injustement mésestimé Vol.4 (1972) n'est représenté que par un titre, l'inévitable "Snowblind", et il faudra aller chercher dans les pistes additionnelles de la version deluxe pour trouver trace d'un second titre extrait de cet album, "Under The Sun"...

Ozzy n'étant plus capable de monter très haut dans les aigus, les titres plus progressifs de la période 1973-1978 seront inévitablement relégués aux oubliettes. Le groupe jouera quand même les débuts de "Sabbath Bloody Sabbath" et de "Symptom Of The Universe" en guise d'introduction pour "Iron Man" et "Paranoid", afin de donner le change et de représenter (presque) tous les albums classiques dans la setlist. Et comme sur le live de 1998, le groupe jouera également "Dirty Women", issue de Technical Ecstasy (1976), mais là encore il faudra aller la chercher sur les bonus pour pouvoir l'écouter.
En revanche, toujours pas de trace d'un titre de Never Say Die (1978), ce qui est quand même un comble quand on sait que le groupe a repris le fameux casque de pilote tiré de la pochette de cet album pour l'affiche de la tournée 13.
La véritable nouveauté viendra donc des quelques titres extraits de l'album 13 : "Loner", "End Of The Beginning", "God Is Dead?" et un inattendu "Methademic", inattendu car figurant initialement au sein des titres bonus de l'album studio de 2013. Les nouveaux titres sont bien joués, de façon appliquée... Trop peut être. Leur intégration aux anciens titres se passe en revanche sans réel soucis, ce qui rassure, et ces titres sonnent quand même vachement bien en live.

Malgré tout, si on considère sa réalisation, ce live est tout bonnement excellent : le son est massif, colossal, on distingue très bien tous les instruments, c'est une merveille pour les oreilles. Jamais les chansons du BLACK SABBATH original n'ont été retranscrites avec un tel niveau de perfection.
Visuellement, ce live est également très bien filmé. On sent que les moyens sont là. Devant un décor de scène gigantesque et impressionnant, Geezer et Tony sont certes très statiques, mais ça on avait déjà l'habitude depuis plus de 15 ans, donc il n'y a rien à redire, et le groupe en impose.
Ozzy par contre, c'est un autre problème : de plus en plus affecté par l'âge, il va quasiment faire du sur-place pendant 90% du concert. Rien à voir avec un Ronnie James Dio encore plein de vie sur scène quelques mois seulement avant sa mort en 2010.
Tant pis... La performance vocale d'Ozzy est heureusement suffisamment convaincante pour compenser ce gros point faible.
L'une des autres bonnes surprises de ce live, c'est Tommy Clufetos : très critiqué car remplaçant involontaire d'un Bill Ward dont beaucoup n'ont toujours pas digéré le départ au début de l'année 2012, le batteur du groupe solo d'Ozzy surprend par un groove impeccable, une performance vraiment dynamique et un solo assez impressionnant. On en viendrait presque à regretter que ce ne soit pas lui qui joue sur l'album 13.

Au final, il nous faut bien admettre que "Live... Gathered In Their Masses" est quand même plus un gros coup marketing qu'un réel objet discographique indispensable. Si vous ne voulez pas vous ruiner et que vous n'avez que faire des bonus et des pistes additionnelles dont les fans raffolent, préférez la version DVD standard, vous aurez alors droit à un joli live du BLACK SABBATH 2013, avec des classiques bénéficiant d'un son optimal et des nouveaux titres qui s'intègrent parfaitement aux anciens.
Après, si vous êtes un mordu du groupe de Birmingham, le coffret deluxe vous est chaudement recommandé.

Un live sympa en définitive, malgré tous ses aspects marketing très prononcés clairement dénoncés à plusieurs reprises ici, qui comblera aisément les déçus du DVD live The Last Supper de 1999 (qui était pour rappel une version DVD infâme du live Reunion de 1998)...

PS : amusez vous à scruter certains moments de la version vidéo, vous y découvrirez deux membres d'AEROSMITH sur certains plans.

A lire aussi en HARD ROCK par RED ONE :


VENOM
Fallen Angels (2011)
En 2011, Venom arrive encore à surprendre ...




BLACK SABBATH
Seventh Star (1986)
Ceci (n')est (pas) un album de Black Sabbath

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez





 
   RED ONE

 
  N/A



- Ozzy Osbourne (chant)
- Tony Iommi (guitare)
- Geezer Butler (basse)
- Tommy Clufetos (batterie)
- Adam Wakeman (claviers)


- dvd
1. War Pigs
2. Into The Void
3. Loner
4. Snowblind
5. Black Sabbath
6. Behind The Wall Of Sleep
7. N.i.b.
8. Methademic
9. Fairies Wear Boots
10. Symptom Of The Universe (intro)
11. Iron Man
12. End Of The Beginning
13. Children Of The Grave
14. God Is Dead?
15. Sabbath Bloody Sabbath (intro)
16. Paranoid

- dvd Bonus
1. Under The Sun
2. Dirty Women
3. Electric Funeral
4. + Bonus Divers

- cd
1. War Pigs
2. Loner
3. Black Sabbath
4. Methademic
5. N.i.b.
6. Iron Man
7. End Of The Beginning
8. Fairies Wear Boots
9. God Is Dead?
10. Sabbath Bloody Sabbath (intro)
11. Paranoid



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod