Recherche avancée       Liste groupes



      
INDUS  |  COMPILATION

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Nick Cave & The Bad Seeds , Arbeit Schickert Schneider
 

 Site Officiel (167)

EINSTüRZENDE NEUBAUTEN - Strategies Against Architecture '80-'83 (1984)
Par WALTERSMOKE le 25 Juin 2013          Consultée 1080 fois

En 1984, il devient de plus en plus difficile de parler de bonne musique sans parler d’EINSTÜRZENDE NEUBAUTEN. Le groupe d'indus allemand commence sérieusement à se faire un nom, mieux, il influence déjà certains groupes comme Depeche Mode alors qu'il n'a que 4 ans d'existence derrière lui. Blixa Bargeld rejoint même les Bad Seeds de Nick Cave, un groupe anglophone et donc à plus gros potentiel en termes d'audience.
Tout ceci ne semble néanmoins pas justifier la sortie de Strategies Against Architectures 80-83. Qu'est-ce donc que cet objet ? SAA (pour faire court) est, comme son nom l'indique, une compilation. « Eh ben, ils perdent pas de temps. Ca va les chevilles ? », peut être une réaction normale quant à l'appréhension de ce disque, et ce d'autant plus que le groupe n'a sorti que trois albums.

Cependant, SAA n’est pas une mauvaise compil’, loin s’en faut. Sur les 14 morceaux proposés, 5 ont été tirés de Kollaps, le « premier » album du groupe, et tout le reste n'est que titres inédits. Il faut dire que la discographie d’EINSTÜRZENDE NEUBATEN regorge de titres inédits en tout genre, ce qui renforce grandement l'intérêt de leurs à-côtés.
SAA contient donc une majeure partie d'inédits pour peu de morceaux déjà publiés. Les titres issus de Kollaps sont bien évidemment tous de très bonne facture et méritent tous leur place. Fait étonnant, « Steh auf Berlin » est appelé ici « Krieg in den Städten », mais il n'y a aucune différence avec la version « d'origine » – tant mieux d'ailleurs.

Quant aux inédits, il est vraiment surprenant de voir leur haute qualité. Il était légitime et logique de s'attendre à des titres moins travaillés, avec un mauvais son, mais ce n'est pas du tout le cas ! Bien au contraire. Ils pourraient même prétendre à une présence sur les albums studio, ce qui n'a pas été le cas. L'ambiance est toujours la même en ce qui concerne des titres comme « Stahlversion », « Schmerzen Hören » ou encore « Kalte Sterne ». Les oreilles se prennent des bruits de métaux, la musique sonne de manière aussi brutale que subtile et les paroles (pour qui comprend l'allemand) sont bien peu joyeuses.
Parmi les inédits se cachent de sacrées pépites, qui méritent largement leur place parmi les meilleurs morceaux d'EINSTÜRZENDE NEUBAUTEN. Il n'y a qu'à écouter « Zum Tier Machen » pour s'en convaincre. Les cris de Bargeld et les chœurs tibétains en arrière-plan aboutissent à une ambiance délicieusement oppressante, et le caractère animal ressort fort bien de ce titre. En revanche, « Schwarz » se présente comme le maillon faible de SAA, avec une musique ennuyeuse à souhait. Même la version alternative, « Schwarz (Mutiert) », n'est pas des plus intéressantes. En dehors de ces deux morceaux, rien n'est à jeter sur SAA.

Strategies Against Architectures est l'exemple même de compilations réellement utiles, bien loin de tous ces best-of qui pourrissent tant de discographies. D'ailleurs, ce genre de disques futiles n'existe pas chez EINSTÜRZENDE NEUBAUTEN. Malgré quelques longueurs, il convient d'écouter SAA, même pour ceux qui ne connaissent pas le groupe.

Note réelle : 4,5/5

A lire aussi en INDUS par WALTERSMOKE :


FAUST
Fresh Air (2017)
Le jour de jouir est arrivé




EINSTüRZENDE NEUBAUTEN
Fünf Auf Der Nach Oben Offenen Richterskala (1987)
Titre à rallonge et album génial


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Blixa Bargeld (chant, guitare)
- Mark Chung (basse, chant)
- Alexander Hacke (guitare, chant)
- N.u. Unruh (percussions)
- F.m. Einheit (percussions)


1. Tanz Debil
2. Schmerzen Hören (hören Mit Schmerzen)
3. Mikroben
4. Krieg In Den Städten
5. Zum Tier Machen
6. Draußen Ist Feindlich
7. Stahlversion
8. Schwarz
9. Negativ Nein
10. Kalte Sterne
11. Spaltung
12. U-haft Muzak
13. Gestohlenes Band (orf)
14. Schwarz (mutiert)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod