Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Harry Nilsson , The Lemon Twigs
- Membre : The Beatles , Elvis Costello
 

 Billboard : Say Say Say (227)

Paul MCCARTNEY - Flowers In The Dirt (1989)
Par A.T.N. le 16 Août 2013          Consultée 1232 fois

C'est un fait. Malgré son immense talent, sa majesté n'a jamais sorti de très grandes choses lorsqu'il était seul aux commandes, à l'exception peut-être de Ram, et encore. Même s'il est le seul auteur de "Eleanor Rigby", "Penny Lane" ou du superbe album Chaos and Creation in the Backyard, à chaque fois il était stimulé par une grosse pointure à ses côtés (LENNON ou GODRICH, pour les exemples cités).

Ici aussi, la réussite de Flowers in the Dirt tient au binôme qu'il a formé avec Elvis COSTELLO. Monsieur McManus dans le civil n'a co-écrit que 4 titres sur les 13, et à part "My Brave Face" ils n'ont rien d'exceptionnels, mais cela a semble-t-il suffi pour aider McCARTNEY à sortir du confort dans lequel il se complaît souvent. D'autres gros bonnets sont de passage: Trevor HORN à la production sur quelques titres, David GILMOUR à la gratte sur "We Got Married"...

L'album présente un bon équilibre entre les singles évidents ("My Brave Face", excellente ouverture pop où l'apport de COSTELLO est important dans la compo, "This One", du Macca au top, imparable mélodie de stade), les morceaux moins pop mais plus intéressants, ceux qui restent bien présents dans les oreilles après 15 ans d'écoute ("Figure of Eight", au mouvement prenant et très réussi, mais surtout "We Got Married", somptueux et porté par la guitare - riffs reconnaissables entre mille - de GILMOUR, qui lui donne une touche rock bien goûtue), ou les délires comme "Où est le Soleil?", dans lequel la production de Trevor HORN fait merveille, rencontre improbable entre le doux mélodiste et l'architecte sonore des eighties synthétiques.

Certains fondamentaux ne sont pas oubliés, ainsi la petite balade parfaite à la guitare sèche... après "Blackbird", "Mother Nature's Son", "Junk" ou "Ram", voici "Put it There", 2 minutes parfaites, imparables, toutes simples et touchantes, un hommage à son père décédé 13 ans plus tôt.

Bizarrement, trois titres co-écrits par COSTELLO ("You Want Her Too", "Don't be Careless Love", "That Day is Done") s'avèrent être totalement banals, ainsi que le reggae "How Many People", rendu tout lisse par les claviers ou les choeurs sans âme.

Flowers in the Dirt est un bon album de McCARTNEY grâce à quatre ou cinq morceaux vraiment impeccables, mais trop de chansons sans relief empêchent de mettre une quatrième étoile qui dirait "convaincant presque de bout en bout".

A lire aussi en ROCK par A.T.N. :


Rod STEWART
Absolutely Live (1982)
Indispensable si on aime ce chanteur unique




DAFT PUNK
Random Access Memories (2013)
Give life back to music

(+ 3 kros-express)

Marquez et partagez





 
   A.T.N.

 
  N/A



- Paul Mccartney - Chant, Guitares, Piano,
- Linda Mccartney - Choeurs
- Robbie Mcintosh - Guitares
- Hamish Stuart - Guitares, Choeurs
- Chris Whitten - Batterie
- Paul 'wix' Wickens - Claviers
- Elvis Costello - Chant, Claviers
- David Gilmour - Guitare Sur 'we Got Marr


1. My Brave Face
2. Rough Ride
3. You Want Her Too
4. Distractions
5. We Got Married
6. Put It There
7. Figure Of Eight
8. This One
9. Don't Be Careless Love
10. That Day Is Done
11. How Many People
12. Motor Of Love
13. Où Est Le Soleil



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod