Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : MotÖrhead
- Membre : Joe Matera
- Style + Membre : Mpire Of Evil
 

 Site Officiel (336)
 Venom Collector (477)
 Site Of The Hydra (322)

VENOM - At War With Satan (1984)
Par RED ONE le 4 Novembre 2013          Consultée 1363 fois

En 1984, VENOM est l'un des groupes les plus en vue sur la scène metal, de par son approche radicale et extrême, qui tranche avec les aspects lisses de la plupart des groupes concurrents de l'époque. Après avoir publié deux albums sans donner le moindre concert (ou presque), VENOM se décide enfin à partir en tournée mondiale et c'est un petit groupe californien encore méconnu, baptisé METALLICA, qui fera leur première partie entre 1983 et 1984. La légende continue de s'écrire. Pendant ce temps, à Veracruz...

At War With Satan, le troisième album longue durée de nos "metal punks" de Newcastle, est un projet aux origines démesurées et largement trop ambitieuses pour un groupe aussi limité techniquement. Grand fan de RUSH, et plus particulièrement du mythique album 2112, Cronos ambitionne de faire enregistrer à son groupe une longue œuvre progressive, qui conserverait le son caractéristique du metal satanique débiloïde inventé par VENOM, mais qui s’inspirerait ouvertement du format assez spécifique de la longue pièce hard/prog des Canadiens. Derrière ce projet, il y a la volonté de Cronos de faire taire les critiques qui considèrent VENOM comme un groupe de musiciens sous-doués et sans ambition. Le projet était déjà prévu en 1982, et la piste de fin de l'album Black Metal, baptisée "At War With Satan (preview)", l'annonçait explicitement. "At War With Satan", première piste de l'album éponyme, est donc une très longue chanson de presque 20 minutes qui occupait à l'époque toute la face A du vinyle. Petit détail amusant : additionnez le "teaser" présent à la fin de l'album Black Metal et la chanson elle-même, et vous constaterez que le tout dure 21 minutes et 12 secondes. 21:12.

"Cronos ? Tu sors."

Cependant, autant le dire tout de suite, la chanson "At War With Satan" n’est pas la chose la plus aboutie que VENOM ait jamais composée. Dans sa globalité, la chanson s’écoute avec délectation, et VENOM y délivre une performance sympa mais somme toute assez ordinaire quand on la compare au contenu des deux efforts précédents. En fait, le gros problème de cette longue chanson interminable, c’est justement qu’elle est interminable. On a plus l’impression d’avoir affaire à une collection de riffs de Mantas mis bout à bout, sur lesquels se seraient greffées d’improbables paroles de Cronos traitant de l'éternel affrontement entre l'Enfer et le Paradis (tiens, tiens...). La structure est relativement basique, et obéit à un schéma très simpliste, celui du 1+1+1=1 (un riff + un riff + un riff = une chanson). Pour l'œuvre "progressive" intelligente, on repassera. Néanmoins, on ne peut reprocher à VENOM d'avoir voulu tenter quelque chose de nouveau, et l'idée se révèle très audacieuse quand même. De la part du groupe, il ne fallait pas espérer beaucoup plus de toute façon.

Mais que reste-t-il donc sur la face B ? Eh bien, tout le reste, c'est à dire toutes les idées non-retenues pour le projet initial. Quelques chansons additionnelles, qui font véritablement, au sens propre comme au sens figuré, office de faces B. "Rip Ride" et "Genocide" conservent le son épique et bordélique de "At War With Satan". Idem sur "Cry Wolf" et "Stand Up (And Be Counted)", des titres sympathiques et typiquement VENOM, que l'on peut apprécier au même titre que les meilleurs extraits de Black Metal. Seul problème, ces chansons sonnent de façon étonnamment sérieuse.
L’humour ne réapparait que sur les deux dernières pistes : "Women, Leather And Hell", à la thématique très MANOWAR, et bien sûr la piste de fin, "Aaaaaargh", vaste foutage de gueule constitué d’une improvisation volontairement mal jouée (!) destinée à adresser un doigt d’honneur général aux détracteurs du groupe. Mais n’est-ce pas non plus un aveu de manque d’inspiration momentané ?

Avec At War With Satan apparaît donc un nouveau VENOM, un VENOM qui semble visiblement se prendre beaucoup plus au sérieux que sur ses deux efforts précédents. La chose est assez déconcertante et ne contribue pas forcément à la réussite artistique générale de l’album. Pourtant l’ambiance sombre, speed, sale et glauque des deux précédents albums est toujours là, Cronos grogne toujours comme un psychopathe, la guitare de Mantas ressemble toujours à une tronçonneuse suédoise, Abaddon ne sait toujours pas jouer carré, mais cette fois, le groupe semble vouloir absolument montrer ses muscles et prouver qu'il peut avoir des ambitions un peu plus grandes. Mais VENOM reste alors VENOM, et donc bon, au final...

Ce troisième album de VENOM est, ne le cachons pas, une assez grosse déception quand on connaît les deux chefs d'œuvre que furent les pierres fondatrices Welcome To Hell et Black Metal. Il s’agit néanmoins d’un album à redécouvrir. Car de nombreux passages sont quand même franchement jouissifs, certains riffs de Mantas sont de purs moments de metal old school comme on les aime, et parce qu'au final, At War With Satan demeure la suite logique de Black Metal. Si l'album échouera évidemment à convaincre les détracteurs du groupe, il n'en demeure pas moins un bon album du VENOM originel, à écouter sans modération.

Un classique de la discographie des Anglais, malgré tous ses gros défauts !

Note finale : 3,5/5

CRY WOLF !!!!!!

A lire aussi en HARD ROCK par RED ONE :


JUDAS PRIEST
Defenders Of The Faith (1984)
Judas défend avec ferveur sa place au firmament !

(+ 1 kro-express)



JUDAS PRIEST
British Steel 30th Anniversary Live (2010)
Un anniversaire rutilant !


Marquez et partagez





 
   RED ONE

 
  N/A



- Cronos (chant, basse)
- Mantas (guitare)
- Abaddon (batterie)


1. At War With Satan
2. Rip Ride
3. Genocide
4. Cry Wolf
5. Stand Up (and Be Counted)
6. Women, Leather And Hell
7. Aaaaaarrghh



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod