Recherche avancée       Liste groupes



      
JAZZ ROCK  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Santana & Buddy Miles, John Mclaughlin , Richard Wahnfried

SANTANA - Invitation To Illumination (avec John Mclaughlin) (2013)
Par BAYOU le 10 Septembre 2013          Consultée 1667 fois

En 1973, Carlos Santana est fasciné par John Mc Laughlin. Le chicano et son gang ont explosé à Woodstock et leurs trois premiers albums sont orientés latino-rock. Le tournant jazz s’amorce lentement avec Caravansereï et sa rencontre spirituelle avec le gourou indien Sri Chimnoy qui rapproche les deux musiciens. A cette époque Santana (alors en pleine gloire) décide de faire la première partie de la tournée US du Mahavishnu Orchestra.
Les deux guitaristes enregistrent un album ensemble, Love, Devotion, Surrender, sous la double influence de leur gourou commun et de la musique de John Coltrane.
L’album n’est pas vraiment une réussite, par contre les concerts de la tournée 1973 sont excellents quand Santana rejoint le Mahavishnu sur scène avec des passages de folie des différents instrumentistes au sommet de leur art.
Les années ont passé, chacun a conservé cette spiritualité hindou en l’arrangeant un peu à sa sauce, Santana s’est tourné vers le jazz (Welcome, Milagro…), puis a louvoyé depuis les années 2000 sur les modes musicales (Shaman, Ceremony). John Mc Laughlin, outre le jazz, a exploré la musique indienne avec Shakti et le classique avec les soeurs Labeque.
En 2011, à l’invitation du regretté Claude Nobs, les deux musiciens se retrouvent pour un concert unique au festival de Montreux auquel j’ai d’ailleurs assisté et qui sort donc en DVD et CD.
Le groupe est composé en majeure partie de musiciens de Santana (Dennis Chambers à la batterie, Raul Rekow aux percussions, David K.Mathews aux claviers,) plus Cindy Blackman Santana (ravissante épouse de Carlos à la batterie) et Etienne Mbappé le bassiste du groupe de McLaughlin. Le show reprend la quasi-totalité des morceaux de l’album de 1973, mais aussi deux titres à la guitare acoustique et un medley assez déconcertant « Peace on Earth/A Hard Rain’s A Gonna Fall/Stairway to Heaven/Our Prayer/SOCC ».

C'est Mc Laughlin qui va faire le spectacle, assurant la direction musicale, jouant deux morceaux hommage à Tony Williams avec Cindy et le groupe, avec des solos brillants, construits, incisifs, toujours avec une modestie et une classe incroyable, ce qui confirme qu'en plus d'être un immense musicien, il est aussi un grand bonhomme.
Il interprétera deux morceaux de son parcours avec Miles Davies : “Right Off” qui figurait sur l’album, A Tribute To Jack Johnson et “Black Satin” sur On The Corner.
Carlos Santana joue par intermittences, se prenant justement pour Miles Davis, en directeur d'orchestre, faisant mine de diriger l’ensemble, s’arrêtant brusquement au milieu des morceaux, ce qui à la longue est profondément agaçant.
Le son des deux guitaristes est différent, Santana assez rock, crémeux, McLaughlin très électronique aussi on reconnaît facilement qui joue quoi.
Le concert vire parfois à la jam session improvisée et se perd un peu en route, mais « Shaker It Up and Go » de John Lee Hooker en final, malgré un solo désastreux de Claude Nobs à l’harmonica, donne une couleur blues inattendue et bienvenue.
Avec le recul, ce concert, par sa rareté est historique, mais il n’échappe pas à quelques longueurs, faute vraisemblablement de répétitions. Le groupe de Santana n’est pas toujours à la hauteur de l’événement à l’image de Dennis Chambers, pourtant un batteur fantastique, qui semble un peu perdu, contrairement à Cindy Blackman Santana qui sera excellente dans l’hommage à Tony Williams et nous gratifiera d’un beau solo de batterie.
Mais la performance de McLaughlin est exceptionnelle, et on regrette de ne pas voir le guitariste dans un tel registre, tant la virtuosité et le feeling de son jeu donnent le frisson.

A lire aussi en JAZZ par BAYOU :


Chucho VALDES
Border Free (2013)
Prêt pour une aventure musicale qui décoiffe ?




WEATHER REPORT
The Legendary Live Tapes 1978 1981 (2015)
La boîte à trésors d'oncle Peter


Marquez et partagez





 
   BAYOU

 
  N/A



- Carlos Santana (lead guitar & vocals)
- John Mclaughlin (lead guitar & vocals)
- Cindy Blackman Santana (drums)
- Dennis Chambers (drums)
- David K. Mathews (keyboards)
- Tommy Anthony (guitar & vocals)
- Raul Rekow (congas, percussion & vocals)
- Etienne M’bappé (bass)
- Benny Rietveld (bass)
- Tony Lindsay (vocals)
- Andy Vargas (vocals)


1. Echoes Of Angels/introductions
2. The Life Divine
3. Medley: Peace On Earth/a Hard Rain’s A Gonna Fall/
4. Right Off
5. Vuelta Abajo
6. Vashkar
7. The Creator Has A Master Plan
8. Naima
9. Lotus Land Op. 47, No. 1
10. Downstairs
11. Venus/upper Egypt
12. Let Us Go Into The House Of The Lord
13. Black Satin
14. Cindy Blackman Santana Drum Solo
15. A Love Supreme
16. Shake It Up And Go



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod