Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE FRANCAISE  |  LIVE

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Luke, Stephan Eicher

CALI - La Vie Cowboy (2013)
Par GEGERS le 30 Janvier 2014          Consultée 2269 fois

Écouter CALI, c'est un peu écouter la vie. « Je sais ta vie, je sais ta douleur, mon amour ». Le chanteur, qui cumule plus de 15 ans d'une carrière riche et foisonnante, ne cesse de séduire avec sa plume qui sait se faire doucereuse, amère, ou mordante et violente. Au fil de ses cinq albums, l'artiste s'est fait tour à tour amoureux fou, partisan engagé, ou vieillard contemplatif, s'améliorant chaque fois un peu plus jusqu'à l'exceptionnel Vernet-Les-Bains, paru en 2012. L'artiste ne s'est pas non plus fait avare en matière de sorties live, puisque La Vie Cowboy n'est rien de moins que le sixième témoignage en public du chanteur. Reste que, tant par son contenu que par son habillage, ce nouveau live se fait une indispensable pierre angulaire dans la discographie du languedocien.

La Vie Cowboy tire d'entrée son épingle du jeu par son format : triple album, il renferme un premier CD enregistré à Bruxelles en 2012, à l'occasion d'une tournée piano en compagnie de Steve Nieve, pianiste du groupe d'Elvis Costello. Les deux autres CDs, pour leur part électrique, constituent un témoignage de la tournée Vernet-Les-Bains, captée au Bataclan en mai 2013. L'exercice n'est pas inédit, on se rappelle par exemple du double live Le Bruit de Ma Vie, sorti en 2009, qui mêlait déjà électrique et acoustique. Le contenu de La Vie Cowboy se veut néanmoins bien plus intense, plus épidermique aussi. En ce sens, le premier CD est un véritable chef-d’œuvre. CALI et Steve Nieve, seuls sur scène, abattent un travail de titans et vous happent de la première à la dernière note. Les deux artistes, en mêlant ainsi leurs talents respectifs, soufflent le chaud et le froid et se font porteurs d'une tension dramatique qui provoque instantanément des frissons. Alors que Vernet-Les-Bains n'est pas encore sorti, CALI offre au public un avant-goût de la beauté de cet opus : « Une femme se repose », « L'amour est éternel », « Mes vieux cinglés » ou « Je rêve de voir l'été » se parent déjà d'habits des plus attrayants. Tantôt calme, serein, parfois désabusé, habité par des textes qui ne peuvent que résonner en chacun de nous, CALI livre une performance remarquable, à l'image de celle, flamboyante de rage et de douleur, de « Dolorosa ». L'exercice piano/voix offre un tremplin supplémentaire aux titres déjà intimistes de l'artiste : « Une femme se repose », superbe dans sa discrétion, « Pas la guerre », ses mélodies bouleversantes, ou la plus légère « Est-ce que tu te souviens de ton premier baiser », qui clôture la prestation, se font de très grands moments de musique, qui placent CALI au niveau des grands, des très grands de la chanson française.

Malgré un déploiement d'instruments, le pendant électrique peine donc à soutenir l'intensité du premier CD. Un peu assagi, CALI se fait moins chien fou que sur ses live passés, mais l'enthousiasme du public, couplé à celui du chanteur, permet à l'ensemble de convaincre aisément, sans forcer. « L'amour est éternel », dans sa version électrique, se fait la compagne de « C'est quand le bonheur », dont elle reprend les codes et la mélodie. « Cantona », son énergie rock, brute de décoffrage et son refrain fédérateur, se fait de manière surprenante un des moments les plus forts de la prestation, tout comme l'indéboulonnable « Elle m'a dit », qui ne perd pas de sa fraîcheur malgré les années qui passent. Moins évidents, « Ce soir je te laisse partir » et ses intonations folk-pop, « Mon ami », solennel et construit sur un motif répétitif, ou (à nouveau) « Mes vieux cinglés » et ses paroles poignantes tirent leur épingle du jeu de fort belle manière. L'ensemble constitue un moment de bonheur sincère, aussi sincère que les textes et l'investissement, toujours physique, de CALI dans ses prestations live.

Trois CDs, deux ambiances, mais une grande réussite qui dévoile, à nouveau, un visage inédit d'un artiste qui ne cesse de surprendre et séduire. Ne serait-ce que pour le concert piano/voix, La Vie Cowboy est une sortie très chaudement recommandable pour tout amateur du talent d'un chanteur qui, décidément, s'impose comme le digne successeur des grands dont il s'inspire. Du grand art. En deux mots : la vie.

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par GEGERS :


Georges BRASSENS
La Mauvaise Réputation (1952)
A la redécouverte de brassens

(+ 1 kro-express)



CALI
Les Choses Défendues (2016)
Artiste de l'épiderme.


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



Non disponible


- Cd 1
1. Intro : Muriel On The Beach
2. Murano
3. Madame Butterfly
4. Amour M’a Tuer
5. Je Sais Ta Vie
6. Une Femme Se Repose
7. Menteur
8. Le Grand Jour
9. L’affiche Rouge
10. Giuseppe Et Maria
11. L’amour Est éternel
12. Je Rêve De L’avoir été
13. Mes Vieux Cinglés
14. Pas La Guerre
15. Dolorosa
16. Elle M’a Dit
17. Est-ce Que Tu Te Souviens De Ton Premier Baiser

- Cd 2
1. L’amour Fou
2. Elle M'a Dit
3. L Amour Est éternel
4. Ce Soir Je Te Laisse Partir
5. Venez Me Chercher
6. Tu Me Manques Tellement
7. Comme J'étais En Vie
8. Qui Se Soucie De Moi
9. Putain De Vie
10. Je Sais Ta Vie
11. Cantona
12. Mon Ami
13. Amour M’a Tuer
14. Giuseppe Et Maria

- Cd 3
1. Ma Douleur
2. Mille Ans D'ennui
3. Une Femme Se Repose
4. La Grotte Des Amoureux
5. Mes Vieux Cinglés
6. Pablito (avec Daguerre)
7. Je M'en Vais
8. Dolorosa
9. L'espoir
10. Sois Sanctifié
11. Je Rêve De Voir L'été
12. C’est Quand Le Bonheur
13. Mille Coeurs Debout
14. Happy End



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod