Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE FRANCAISE  |  E.P

L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Style : Cali
- Membre : Manu Katché

Stephan EICHER - Autour De Ton Cou (2022)
Par GEGERS le 27 Mars 2022          Consultée 2513 fois

Deux ans et demi après la sortie du délicat et discret Homeless Songs, Stephan EICHER voit la vie en gris. Le succès artistique de son Radeau des Inutiles, spectacle avec rémunération au chapeau, s’oppose à de fortes pertes financières qui contraignent l’artiste à vendre sa maison pour financer ses projets futurs. Et puis, le Suisse sort de la pandémie pétri d’incertitudes relatives à la manière de consommer la musique. Les gens ont-ils encore le temps d’écouter un album ? se demande-t-il, et répond à cette question par un non qui semble aussi brutal que définitif. Ainsi, en accord avec cette perception nouvelle, Stephan nous revient avec un E.P 4 titres, un format qui permet, selon lui, de tisser une toile d’ambiances cohérentes, similaires, permettant à l’auditeur de s’immerger, sans pour autant s’étendre sur la durée d’un album. Divers E.P sont prévus dans les prochains mois, accompagnant le cycle du changement des saisons. Pour finalement, en fin d’année, être réunis au sein d’un même album. Un album pour contrebalancer le manque à gagner de ces sorties uniquement numériques, selon l’artiste.

Autour de Ton Cou, le premier de ces 'mini-albums', voit le sieur EICHER faire appel aux textes doux-amers de son parolier de toujours, Philippe Djian. Les musiques ont été conçues à quatre mains, en collaboration avec l’artiste Reyn, pianiste et arrangeur, qui s’était produit en ouverture de l’artiste.
"Sans contact Pt 1", timide introduction, voit Stephan EICHER faire preuve d’un certain minimalisme désabusé dont il est de plus en plus coutumier. Le piano se fait répétitif, hypnotique, et il faut attendre le refrain pour que les voix s’élèvent, que les chœurs et des arrangements plus touffus viennent donner corps à cette courte pièce qui se fond dans des non-dits, et sert de piste d’envol à des morceaux autrement plus importants.

C’est pas moi qui sert autour de ton cou, c’est dans l’atmosphère, c’est bien fait pour nous. Ce deuxième titre est, comme le premier, composé au piano, instrument de plus en plus structurel dans la musique de Stephan EICHER. Les arrangements électroniques se font de plus en plus imposants à mesure que le morceau progresse, mais c’est à nouveau dans le minimalisme que l’intensité surgit. Le texte de Djian est une pépite crépusculaire portée par une mélodie épidermique, dont l’impact est décuplé par l’interprétation sans fard du chanteur. C’est un kaléidoscope de couleurs qui s’entrechoquent, dont on ressort profondément affecté. A chacun de trouver le sens profond de ce morceau qui marque la fin d’un amour, d’une vie, d’une ère ?
"Je te mentirais disant" est peut-être encore plus belle. A nouveau, le piano ne joue pas les audacieux, il accompagne et tisse une toile plus mélancolique que réellement triste, le morceau étant cette fois agrémenté d’arrangements symphoniques délicieux. Stephan EICHER résume en une phrase l’ambiance de ce titre : Je te mentirais disant que je suis à la fête. La mélodie est d’une puissance déstabilisante. Les cordes nous caressent, les percussions nous giflent, c’est l’émotion naît. Un chef-d’œuvre intimiste, et une des plus belles réalisations de l’artiste, tout simplement.

Bouclant l’E.P, "Sans Contact Pt 2", plus électronique, évoque les années 80 par ses nappes de claviers délicieusement surannées. Légèrement plus lumineux, ce titre permet de redescendre en douceur, de quitter avec délicatesse les ambiances particulièrement intenses déployées par les deux précédents morceaux. Pour lui-même, néanmoins, le morceau n’a pas d’intérêt proprement dit, et sert surtout d’outro de luxe.

Cette première carte postale d’une série à venir n’est pas vraiment printanière. Il y a de la douceur, bien sûr, dans le piano et dans la voix de Stephan EICHER, dont l’interprétation est sans faille. Mais il y a aussi et surtout de la mélancolie et du désespoir dans les deux titres centraux qui portent l’ensemble sur leurs épaules, avec brio et réussite. Cet E.P résonne avec force et humilité en ces temps troubles.

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par GEGERS :


Florent MARCHET
Garden Party (2022)
L'envers du décor




CALI
Les Choses Défendues (2016)
Artiste de l'épiderme.


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



Non disponible


1. Sans Contact Pt 1
2. Autour De Ton Cou
3. Je Te Mentirais Disant
4. Sans Contact Pt 2



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod