Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1984 Bon Jovi
1985 7800° Fahrenheit
1986 Slippery When Wet
1988 New Jersey
1992 Keep The Faith
1994 Cross Road - The Best Of...
1995 These Days
2000 The Crush Tour
  Crush
2002 Bounce
2003 This Left Feels Right
2005 Have A Nice Day
2007 Lost Highway
2009 The Circle
2010 Greatest Hits
2013 What About Now
2015 Burning Bridges
2016 This House Is Not For...
 

- Style : Bonfire, Scorpions, Bruce Springsteen , Van Halen
 

 Site Officiel (649)

BON JOVI - Crush (2000)
Par GEGERS le 6 Octobre 2014          Consultée 1160 fois

Crush. L'album qui contient « It's My Life ». Paf ! Et voilà, il fallait bien y arriver un jour. Dans la discographie de BON JOVI, il existe deux types d'albums : les albums dits « du grand frère », vous avez, ces albums écoutés en douce alors que vous n'étiez encore qu'un puceau du hard rock, et qui vous collent une véritable claque entre les oreilles. Slippery When Wet ou le plus abouti Keep the Faith sont à ranger dans cette catégorie. Et puis, il y a les albums dits « de la petite sœur », dont Crush est le porte-drapeau. Les opus qui plaisent autant à maman qu'à la petite dernière, ce qui a le don d'énerver le rocker intégriste planqué dans vos entrailles.

Il faut reconnaître qu'en 2000, BON JOVI parvient à s'imposer (de nouveau) comme une icône du rock alors que le marché musical est inondé d'un nombre incalculable de groupes éphémères et de rythmes techno. Car si les boys-band ont alors déjà quelque peu perdu de leur gloire, le mal est fait. Entendre « It's My Life » dans l'autoradio sur la route des vacances revêt alors un petit air d'absolution. Comme si toute la musique merdique du monde se penchait sur nous et nous disait : « pardon ».

Car après cinq ans de pause, le groupe américain revient avec un single aux allures de véritable coup de poing. A l'exception d'un solo un poil pingre, tout dans « It's My Life » donne envie de se perdre corps et âme dans ce hard rock certes tubesque, mais d'une fraîcheur et d'une énergie qui donnent foi en un nouveau brillant chapitre de la carrière du groupe.

Retardé de plusieurs mois suite au décès du producteur Bruce Fairbairn (Scorpions, AC/DC), Crush n'en est pas pour autant un album essentiel. Alors que BON JOVI avait, sur ses deux réalisations passées, fait preuve d'une véritable audace créatrice, son septième album constitue un recueil de titres rock / hard rock pas vraiment mordants ni globalement inspirés, même si quelques coups d'éclats parviennent à donner le change. Prenons l'exemple des deux titres les plus énergiques, « It's My Life » et « One Wild Night ». Alors que le premier, décrit plus haut, est un tube en puissance, le second se contente de faire le job en proposant une structure et un refrain très proches du titre d'ouverture, même si l'on sent un Richie Sambora bien plus épanoui, tant aux chœurs qu'à la six-cordes.

L'album alterne ainsi entre le très bon et l'anecdotique. En mettant beaucoup d'eau dans son sirop de hard rock, BON JOVI témoigne de quelques faiblesses qu'on ne devinait pas par le passé. Ce constat est surtout vrai pour les ballades, d'une grande platitude si on les compare aux perles de Keep the Faith. Si « Thank You for Loving Me » joue parfaitement son rôle de tire-larmes, « Mystery Train » et surtout la niaise « She's a Mystery » n'ont que peu d'attraits, noyées sous des tonnes de guimauve.

Les meilleurs moments de l'album montrent tous une facette différente de l'identité BON JOVI. Avec « Two Story Town », le groupe montre son visage de défenseurs de la « working-class » américaine, et teinte son rock de sonorités country fort bien senties. Doté d'un refrain imparable, ce titre est parmi les plus réussis de l'album. De même, l'enlevé « Just Older », qui préfigure déjà la teneur de Bounce, est une démonstration de savoir-faire, au même titre que la piste bonus sur les éditions européennes, « I Could Make a Living out of Loving You », dont le riff ébouriffant permet d'oublier des paroles quelque peu simplistes.

Reste une bonne moitié d'album pas vraiment marquante, handicapée par des influences pop à la volonté commerciale assumée. « Say It Isn't So » se fait évidemment balayer rapidement, placé juste après « It's My Life ». « Captain Crash and the Beauty Queen from Mars », doté d'ambiances proches d'un rock 70's, est une sucrerie sans grand intérêt, tout comme « I Got the Girl », poussif en plus d'être doté d'un refrain ridicule.

Reste qu'en 2000, Crush est l'album qui permet de sauver le rock, et qui permet à BON JOVI de s'imposer de nouveau comme un élément majeur de la scène hard rock mondiale, quitte à incorporer dans sa musique des éléments plus radio-friendly. Nominé pour deux Grammy Awards, le groupe profite du siècle nouveau pour définir une nouvelle orientation musicale qui s'exprimera avec brio sur Bounce, deux ans plus tard.

A lire aussi en HARD ROCK par GEGERS :


BONFIRE
Cacumen (1981)
It's a long way to the top...




SCORPIONS
Fly To The Rainbow (1974)
L'ange mortifère ressucite les arachnides...

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Jon Bon Jovi (chant, guitare)
- Richie Sambora (guitare)
- Hugh Mcdonald (basse)
- Tico Torres (batterie, percussions)
- David Bryan (claviers)


1. It's My Life
2. Say It Isn't So
3. Thank You For Loving Me
4. Two Story Town
5. Next 100 Years
6. Just Older
7. Mystery Train
8. Save The World
9. Captain Crash And The Beauty Queen From Mars
10. She's A Mystery
11. I Got The Girl
12. One Wild Night
13. If I Could Make A Living Out Of Loving You



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod