Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK PUNK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style + Membre : The Mercy Seat

VIOLENT FEMMES - 3 (1989)
Par JOVIAL le 16 Mai 2015          Consultée 1054 fois

Il fallait s’y attendre après tant d’années de dissensions au sein du groupe, les VIOLENT FEMMES se séparent momentanément en 1987. Brian Ritchie en profite pour sortir son premier album solo tandis que Gordon Gano tourne quelques temps avec sa nouvelle troupe, The Mercy Seat. Un accord de paix est finalement trouvé deux ans plus tard et nos trois compères décident de relancer la machine en signant de nouveau un contrat chez Slash, l’écurie d’origine. Mais il est désormais certain que la grande époque du trio de Milwaukee est révolue et que ce dernier ne rencontra jamais plus le succès qu’il avait pu connaître durant ses jeunes années. Pire encore, la qualité des albums à venir en pâtira grandement, comme si les VIOLENT FEMMES avaient volontairement voulu se limiter à des compositions moins travaillées, plus faciles, comme pour éviter de nouvelles prises de becs. Cette explication est tout à fait personnelle mais c’est néanmoins ce que l’on ressentira à l’écoute de ce 3, album qui signe donc le retour de nos Américains en 1989.

Et quel retour… On nous ressert ici le cliché habituel du groupe qui se reforme en essayant revenir à ses premières amours alors que tout le monde attendait résolument autre chose. Les VIOLENT FEMMES ne prennent ici aucun risque et en reviennent à la source, mélange bâtard à la fois punk et folk qui fit à juste raison leur renommée au début de la décennie. Néanmoins, la barre a été placée là bien en-dessous en ce qui concerne l’originalité et l’efficacité. 3 est un album sans relief, sans couleur et sans éclat. Le cas typique du disque que l’on s’écoute en bruit de fond, comme ça pour éviter le silence, mais qui en définitif n’accrochera jamais l’oreille. On nous balance à la pelle des morceaux mille fois entendus, d’une convenance frisant presque le puritanisme tant le groupe ne semble vouloir en aucun cas s’échapper du cadre musical prédéfini à l’avance. On fait du punk, on fait du folk, quelques ballades à la rigueur, mais rien d’autre ! Les trois-quarts des instruments employés auparavant sont maintenant bien rangés au grenier et on devra donc se contenter d’un ensemble traditionnel guitare / basse / batterie sans saveur. Le côté touche-à-tout d’Hallowed Ground et The Blind Leading the Naked a quasiment disparu, vous n’aurez ainsi droit ni au blues défoncé, ni à la country suicidaire, ni au gospel débridé. Bref c’est officiel, les VIOLENT FEMMES bandent mou.

Deux-trois bons moments surnagent quand même sur cette mer d’huile, en particulier le gros son de « Fool in the Full Moon », classique mais percutant, ou encore le folk musclé de « Mother of a Girl » et sa belle montée en puissance. Mais ironiquement le seul morceau vraiment marquant est celui qui conclut l‘album, « See my Ships » et son folk noir, assez inédit jusqu’à présent chez les FEMMES il faut bien le reconnaître. Les quelques maigres tentatives un peu moins sobres virent vitef au grotesque notamment avec ce « World We’re Living In » assez foireux, où pourtant le groupe déroge à la formule initiale en invitant un saxophone, dérangé pour rien. Pour le reste, Gordon Gano plombe la moitié des ballades de sa naïvité presque couillonne, Brian Ritchie arrête les soli de basse car ça fait mal aux doigts, Victor Delorenzo a vendu son matos, c’était trop long à installer.

3 n’est franchement pas terrible, c’est un fait. Banal sans non plus être vraiment ennuyeux, il s’avère souvent décevant dans son approche en comparaison des exceptionnels albums précédents. Ni baclé, ni complètement raté, 3 reste simplement trop commode pour une formation qui joue ici bien en-deçà de ses capacités. Dommage, on attendait vraiment une suite à The Blind Leading the Naked …

Note : 2/5

A lire aussi en FOLK par JOVIAL :


DOM DUFF
Babel Pow Wow (2013)
Rejoins le Pow Wow !




GLENMOR
Cet Amour-là (1969)
L'insoumis


Marquez et partagez





 
   JOVIAL

 
  N/A



- Gordon Gano (guitare/chantà)
- Brian Ritchie (basse)
- Victor Delorenzo (batterie)
- Guests :
- Sigmund Snopek Iii (claviers)
- Peter Balestrieri (saxo)


1. Nightmares
2. Just Like My Father
3. Dating Days
4. Fat
5. Fool In The Full Moon
6. Nothing Worth Living For
7. World We're Living In
8. Outside The Palace
9. Telephone Book
10. Mother Of A Girl
11. Lies
12. See My Ships



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod