Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE ELECTRONIQUE  |  STUDIO

Commentaires (7)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


ALBUMS STUDIO

1970 2 Kraftwerk
1972 2 Kraftwerk 2
1973 3 Ralf Und Florian
1974 3 Autobahn
1975 2 Radio-Aktivität
1977 3 Trans Europa Express
1978 5 The Man-Machine
1981 1 Computerwelt
1986 Electric Café
2003 1 Tour De France

REMIX/ARRANG.

1991 1 The Mix

ALBUMS LIVE

2005 Minimum-Maximum

COMPILATIONS

1975 Exceller 8

COFFRETS

2017 3d: Der Katalog
 

- Style : Harmonia
- Membre : Neu!, Organisation, Karl Bartos , Klaus Dinger
 

 Site Officiel (1365)

KRAFTWERK - Autobahn (1974)
Par WALTERSMOKE le 8 Avril 2013          Consultée 769 fois

La légende de Düsseldorf, acte I. C'est ainsi que l'on pourrait surnommer Autobahn. Grâce à son succès plus que mérité, ainsi que la politique de Hütter et Schneider de virer les trois premiers albums de la conscience collective, Autobahn ouvre non seulement un chapitre important de l'histoire de KRAFTWERK, mais aussi de la musique électronique. Le seul défaut qu'on puisse lui trouver, c'est que sa célébrité a éclipsé – et éclipse encore de nos jours – bien d'autres albums piliers du genre, Zuckerzeit en tête.

Car oui, Autobahn est bel et bien le sommet de la musique électronique allemande des années 70, et brille par sa quasi-absence de défauts. Surtout, Autobahn, c'est avant tout son titre éponyme. A titre personnel, la première fois que je l'ai écouté, ce fut une claque magistrale. Faire un morceau aussi long, et qui surtout retranscrit bien le concept de l'album, à savoir la célébration (à double tranchant ?) de l'autoroute. Les effets sonores déployés tout au long du morceau ne paient pas de mine, surtout par rapport à la concurrence contemporaine. Seulement, ils ont le mérite d'être efficaces et de servir le propos de KRAFTWERK de manière satisfaisante. L'usage des vocoders est également très sympathique – cet instrument deviendra par ailleurs leur marque de fabrique, entre autres. La dernière partie de "Autobahn" s'accélère et détone par rapport au reste, mais cela est bien moins grave que sur "Klingklang". Bref, "Autobahn" n'a pas volé sa place parmi les grands titres de la musique électronique.

La face B est moins connue et aussi plus expérimentale. Mais elle n'en est pas moins excellente. Les deux mouvements de "Komentenmelodie" sont vraiment géniaux, on dirait vraiment la succession de la nuit et du jour. Mais le meilleur reste bien évidemment "Mitternacht". Ce travail sur les ambiances est tout simplement époustouflant, KRAFTWERK a vraiment bien réussi son coup ici. Avec le recul, dire qu'il s'agit de leur meilleur morceau paraît exagéré, mais affirmer le contraire, c'est nier le talent du groupe.

Autobahn est clairement un coup de maitre, un album phénoménal et splendide. Il ouvre de plus une ère nouvelle dans la carrière de KRAFTWERK ainsi qu'une avancée remarquable dans la musique électronique (comme d'autres albums de 1974). Allez, il ne manque plus qu'à parler de radio et de robots maintenant.

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par WALTERSMOKE :


Jean-michel JARRE
Electronica 1: The Time Machine (2015)
Ça, c'est du comeback




JON & VANGELIS
The Friends Of Mr. Cairo (1981)
Sous le signe du faucon maltais


Marquez et partagez





 
   SASKATCHEWAN

 
   ARP2600
   RED ONE
   WALTERSMOKE

 
   (4 chroniques)



- Ralf Hütter (chant, arrangements électroniques)
- Florian Schneider-esleben (chant, arrangements électroniques)
- Klaus Roeder (violon, guitare)
- Wolfgang Flür (percussions)


1. Autobahn
2. Kometenmelodie 1
3. Kometenmelodie 2
4. Mitternacht
5. Morgenspaziergang



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod