Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE ELECTRONIQUE  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Tangerine Dream, Brian Eno , Klaus Schulze , Harold Budd & Brian Eno

Steve ROACH - Now (1982)
Par WALTERSMOKE le 22 Juin 2014          Consultée 1119 fois

Quiconque s'intéresse à l'ambient doit forcément connaître, même que de nom, Steve ROACH. Ce musicien californien est en effet connu comme étant une sommité du genre, de par son talent et le caractère prolifique de sa carrière, forte de plus d'une centaine d'albums, collaborations incluses. Certains vont même jusqu'à placer ROACH au même niveau que les pontes de la Berlin School, à savoir Tangerine Dream et Klaus Schulze. C'est d'autant plus flatteur pour ROACH qu'il en est un fervent fan, au point de vouloir marcher dans leurs pas. Après un passage au sein du groupe MOEBIUS à la fin des années 70, Steve ROACH commence réellement sa carrière en 1982, avec sa première oeuvre, nommée judicieusement Now. A l'origine, il est sorti sur cassette, et est resté longtemps disponible uniquement sur ce support, avant la réédition CD qui l'a combiné avec l'album suivant, Traveler. C'est dommage, car une distribution en vinyle aurait rendu meilleure justice à une première oeuvre réussie.

Il était difficile pour Steve ROACH d'effectuer meilleur départ. Sur Now, le musicien montre bien ses influences, en témoigne le séquençage sur "Growth Sequence" et "Inquest", typique du TANGERINE DREAM période Baumann. Pris d'un angle plus large, Now est un de ces albums qu'on a du mal à juger sévèrement, pour peu qu'on possède les clés de compréhension de l'électro et de l'ambient. ROACH a une bonne culture musicale, mais surtout du talent. Non content de jouer dans la cour de la Berlin School, il maîtrise ses instruments avec brio. Les morceaux les plus séquencés et « berlinesques » dénotent une écriture efficiente et mûrement réfléchie, sans compter les nappes de claviers qui donnent du relief au tout.

Mais ROACH ne se limite pas à faire ce que ses modèles ont déjà accompli par le passé. Il trace sa propre route, avec ses idées à lui, qui feront d'ailleurs date quelques albums plus tard, comme l'introduction d'éléments tribaux sur "The Ritual Continues". Ce dernier peut paraître décousu et sec, mais les samples vocaux confèrent une ambiance mystique et hypnotique, qui est vraiment prenante. ROACH se permet aussi un passage par un ambient plus dark (sans être pour autant du vrai dark ambient) avec "Transition", qui risque de passer pour un mauvais moment de l'album. Le placer juste après "Growth Sequence", en effet, n'est pas forcément judicieux, et ce d'autant plus que l'éthéré "Cloud Motion", au titre aussi explicite que rêveur, lui succède. Encore que le contraste dégagé peut être jugé intéressant. Le véritable point noir de Now, cependant, est "Comeback". La première moitié est pourtant nerveuse et captivante comme il faut, avec notamment un saxophone torturé, mais la suite se vautre dans une monotonie qui est en l'occurrence peu judicieuse.

Mais peu importe, après tout, si les premiers albums ne sont pas les meilleurs, il est encore plus rare qu'ils soient excellents au point de n'avoir aucun morceau un tant soit peu raté. Steve ROACH peut déjà être fier de Now, et surtout lui donner un successeur, des successeurs à la hauteur de son talent. Encore que Traveler ne sera pas forcément aussi réussi.

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par WALTERSMOKE :


Jean-michel JARRE
Essentials And Rarities (2011)
Une compile qui vaut le coup




KRAFTWERK
Exceller 8 (1975)
Drôle d'oiseau !


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Steve Roach (presque tout)
- Bryce Robbley (synthé sur 3)
- Will Morris (flute sur 5)
- Dennis Baglama (saxophone sur 5)


1. Growth Sequence
2. Transition
3. Cloud Motion
4. The Ritual Continues
5. Comeback
6. Inquest



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod