Recherche avancée       Liste groupes



      
ELECTRO POP  |  STUDIO

Commentaires (4)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Lady Gaga, Britney Spears , Michael Jackson , Prince
- Membre : Prong
 

 Site Officiel (629)

MADONNA - Mdna (2012)
Par MOONDREAMER le 18 Avril 2012          Consultée 945 fois

Vous êtes une superstar mondiale et vous cherchez à vous refaire une image après la volée de critique qu’a reçu votre dernier album ? Un retour à zéro s’impose : nouveau studio (Interscope, label d’Universal), nouveaux producteurs (les frères Benassy, Martin Solveig), nouveaux amis (M.I.A, Nicki Minaj, LMFAO) et puis, allez, pour être sûr que l’album marchera, on invite quand même William Orbit, ancien producteur de l’époque Ray Of Light.

Malgré tout cela, rien ne nous assure que l’album aura du succès, encore moins qu’il sera de qualité. Madonna s’est forgée la réputation d’une artiste changeante, innovante, sachant s’adapter à son époque et n’hésitant pas à surprendre par ses choix musicaux. MDNA ne faillit pas à cette image et inaugure l’entrée de la chanteuse dans la pop-dance, genre commercial à la mode par excellence.

Pourtant, contrairement à son habitude, Madonna n’est pas convaincante dans sa nouvelle mue. Contrairement au néo-disco élégant de Confessions On A Dancefloor, l’instrumentation sonne trop souvent lourde, banale et sans âme (« Turn Up The Radio », « Some Girls », « I’m Addicted »). Quant aux paroles, elles paraissent également vides et creuses dans un trop grand nombre de morceau (« I Don’t Give A», Gang Bang », « B-Day Song »).

Autre reproche, pour un douzième album, quel est l’intérêt de tenter d’essayer de passer pour une adolescente fêtarde (« Girl Gone Wild ») et niaise (« Give Me All Your Luvin’ ») ? Où sont passées la maturité d’American Life, la profondeur de Like A Prayer, l’intelligence de True Blue ?

Heureusement, la deuxième moitié de l’album sauve celui-ci du désastre : les morceaux de « I’m A Sinner » à « Beautiful Killer » se rapprochent bien plus de cet héritage glorieux et sont pour la plupart des morceaux de grande qualité. Enfin, même en y ajoutant « Best Friends » et son électro dérangeante, voire « I Fucked Up » et « Girl Gone Wild », on ne parvient qu’à peine à une moitié de chansons correctes dans une version deluxe de 18 morceaux.

En résumé, MDNA est un album de pop convenable, mais qui ne fait pas honneur à la réputation et à la discographie de Madonna. On aurait pu attendre bien mieux de la part de celle qui semble s’accrocher désespérément à son trône de Reine de la Pop…

Note réelle : 2.5

A lire aussi en POP par MOONDREAMER :


WOODKID
Iron (2011)
Rencontre avec un multi-instrumentiste de talent!




WOODKID
The Golden Age (2013)
De la pop orchestrale made in France


Marquez et partagez





 
   RED ONE

 
   ARP2600
   JEREM
   MOONDREAMER

 
   (4 chroniques)



- Madonna (chant, guitare, fringues méga-chères)
- Jeff Carney (basse)
- Demo Castellon (batterie, basse, etc ...)
- Julien Jabre (guitares, batterie, synthétiseurs)
- The Koz (vocoder, clavier, synthétiseurs, choeurs)
- Nicki Minaj (chant additionnel, choeurs)
- M.i.a (chant additionnel, choeurs)
- Martin Solveig (synthétiseurs, batterie, production)
- Benny Benassi (production)
- William Orbit (production, arrangements ...)
- +
- Beaucoup Trop De Gens à Citer ...


1. Girl Gone Wild
2. Gang Bang
3. I'm Addicted
4. Turn Up The Radio
5. Give Me All Your Luvin'
6. Some Girls
7. Superstar
8. I Don't Give A
9. I'm A Sinner
10. Love Spent
11. Masterpiece
12. Falling Free



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod