Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Tomorrow's Gift

NENA - Bongo Girl (1992)
Par WALTERSMOKE le 8 Juillet 2017          Consultée 173 fois

Bongo Girl, deuxième album solo de la chanteuse Nena, sort en 1992. Cette dernière ne le sait pas encore au moment de la sortie du disque, mais elle va alors entamer une longue traversée du désert artistique. La dernière décennie du deuxième millénaire la voit en effet enchaîner les insuccès, voire les bides. La faute à pas de chance, au mauvais timing, à la mauvaise volonté des maisons de disques ?

Bongo Girl apporte un début de réponse. À cette époque, Nena jouit encore d'une certaine renommée, quand bien même Wunder Gescheh'n a connu un accueil relatif fin 1989. Après avoir ranimé une dernière fois la nostalgie de l'ancien Nena en 1991 avec la compilation Die Band., Nena sort donc un nouvel opus. Et autant dire que Bongo Girl tranche avec Wunder Gescheh'n, et ce dès la pochette – d'ailleurs, sans la présence du gros logo, je ne pense pas que j'aurais reconnu Nena; et elle est laide. Ceci étant, ce n'est pas plus mal, la chanteuse étant sans doute passée à une phase bien plus heureuse de sa vie. Bongo Girl est également l'occasion de se retrouver entre proches. Il y a ainsi Jürgen Dehmel, l'ex-bassiste de son groupe devenu producteur reconnu, pour donner un coup de main. Franck Becking, le guitariste du premier groupe de Nena (The Stripes), répond également présent, ainsi que Rolf Brendel, ex-batteur et ex-compagnon de l'interprète.

Malheureusement, il n'y a aucune corrélation entre l'ambiance générale lors de l'enregistrement d'un album et sa qualité artistique, et Bongo Girl ne fera mentir personne. Côté style, l'album absorbe à peu près tout ce qui se fait à la mode du côté de la pop du début des années 90. On trouve ainsi, pêle-mêle, de la classic pop ("Manchmal ist ein Tag ein neues Leben"), de « l'adult contemporary » ("Mach dir keine Sorgen"), et des trucs qui font plus « d'jeuns » ("Ich kann nich' mehr", "Conversation"). Un disque éclectique, donc – et je ne parle même pas des excursions world/reggae de "You don't have to cry". La variété des styles sur 13 chansons et 50 minutes est dans l'absolu plus que respectable, mais Bongo Girl donne surtout l'impression d'une Nena compétente, mais qui ne parvient jamais à exceller. Il y a certes la chanson-titre qui sort un peu du lot, mais c'est vraiment parce qu'il s'agit d'un morceau world usant et abusant de percussions exotiques. Personnellement, je retiens un peu le doux final "Weit über den Ozean", et encore, les synthés cheap, sans doute du MIDI, ne crédibilisent pas la chanson.

Dans l'ensemble, Bongo Girl reste quand même agréable à écouter. Son problème principal est d'être consensuel et de manquer d'audace. On peut volontiers pointer comme principale responsable Nena qui s'est certes pas mal entourée, mais signe presque toutes les chansons en tant qu'auteur-compositeur. Ce serait cependant faire un mauvais procès à une chanteuse dont le mérite est de mettre la main à la pâte plutôt que de se contenter de son poste d'interprète. C'est juste que ce n'est pas une grande songwriter. Ce n'est pas à elle qu'il revient la possibilité de pouvoir marquer l'histoire de la pop de manière durable. Et c'est dommage.

A lire aussi en POP par WALTERSMOKE :


Michel BERGER
/différences (1985)
Berger égal à lui-même




CHRISTOPHE
Les Vestiges Du Chaos (2016)
Magnifiques reliquats


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Nena (chant, choeurs, guitares additionnelles)
- Jürgen Dehmel (basse, claviers, guitares)
- Rolf Brendel (batterie)
- Frank Becking (guitares, mandoline)
- Benni Freitag (guitares)
- Nikko Weidemann (guitares)
- Rudy Nielson (guitares)
- Eff Jot Krüger (guitares, sitar)
- Reinhold Heil (orgue hammond sur 5 et 11)
- Saf Sap (choeurs, percussions africaines)
- Kino Dido (claviers sur 8)
- Johnny Pazzo (chant sur 10, choeurs sur 11)
- Anna Nzume (choeurs sur 7, 8, 9 et 14)
- Rene Decker (saxophone sur 12)
- Nikko Weidemann (choeurs sur 3)


1. Manchmal Ist Ein Tag Ein Ganzes Leben
2. Was Dann
3. Ich Kann Nich' Mehr
4. Mach Dir Keine Sorgen
5. Ohne Ende
6. Alles Viel Zu Schon
7. Was Immer Du Tust
8. Conversation
9. Bongo Girl
10. You Don't Have To Cry
11. Mein König
12. Keine Lügen Mehr
13. Weit über Den Ozean
14. Outro



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod