Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


NOVALIS - Nach Uns Die Flut (1985)
Par WALTERSMOKE le 6 Décembre 2017          Consultée 118 fois

J'ai pas envie de parler de Nach uns die Flut. Sérieux, quoi, faut vraiment parler du dernier NOVALIS ? Alors qu'il s'agit d'une ambulance en feu coincée dans de la lave en fusion et sur laquelle il est écrit « Frappez-moi » ? Apparemment oui, puisqu'on a juré à Forces Parallèles qu'on serait exhaustif dans le traitement des artistes. Je vous ferai voir cette clause sur mon contrat, un jour, si vous êtes sages.

Allons donc parler de Nach uns die Flut, au titre ô combien ironique. En effet, il veut dire « après nous le déluge », or on peut remarquer à quel point NOVALIS est en plein dans ce déluge, justement. Et ils n'ont pas été choisis par Noé pour aller dans l'Arche, loin de là. Au point qu'on parle ici du dernier album studio du groupe qui n'a réussi à séduire ni les charts ni les critiques. Ce qui est grave.

Ce qui est encore plus terrible avec Nach uns die Flut, c'est qu'il s'agit d'un album consternant quand bien même (et je n'insisterai jamais dessus) on le voyait venir depuis des années. On savait qu'au rythme où était parti NOVALIS depuis Neumond (1982), il allait forcément sortir le véritable album de trop. Et c'est donc arrivé. En 1985.

Mais pourquoi donc ? Nach uns die Flut réunit tout ce qu'un groupe des années 80 peut faire de pire. Ici, c'est donc un nouveau chanteur (Fred Mühlböck a jeté l'éponge) qui a certes du caractère mais zéro charisme (la nuance est importante), des instruments en toc de chez toc (mon Dieu, cette batterie...), une production pâteuse... et le plus grave de tous les défauts, une écriture nullissime. Sérieux, Lutz Rahn aurait voulu saboter son groupe qu'il n'aurait pas fait autrement. Entre numéros rock FM douteux ("Drachen im Wind", "Wo sind die Sieger am Ende der Nacht") et ballades... Ah tiens, en fait quand j'y pense, la moitié du très long album (le plus long de la carrière de NOVALIS) est bourrée de ballades et mid-tempos. Parmi eux, le morceau-titre, un truc atroce à base de duo avec une chanteuse random même pas créditée et un porn sax que ne renierait peut-être pas George Michael (c'est un compliment).

Je dois quand même avouer quelque chose. Si je dois faire un jour une compile de NOVALIS, j'y mettrai "100 Tage und Nächte verloren in Altona". Mais c'est purement personnel, dans le sens où j'aime bien ce morceau rock très typé 80s mais qui passe de justesse quand même. Et "Die Show ist aus" est intéressant tant qu'il reste instrumental. Mais le reste... même pour rigoler un coup, impossible de l'écouter en se disant « j'ai raté un truc » ou encore « à force je vais finir par l'aimer » – encore que si vous vous retrouvez dans ce dernier cas, ami(e)s lecteurs et lectrices, vous êtes mûr(e)s pour un syndrome de Stockholm.

Nach uns die Flut est donc une sacrée rouste qui en a dérouté plus d'un, même si l'on s'y attendait. C'est la fin d'un groupe qui aura pourtant été très intéressant entre 1975 et 1980, époque où il faisait du rock progressif canonique puis de la pop progressive inspirée et qui a fini par aller trop loin dans une course perdue d'avance.

A lire aussi en POP par WALTERSMOKE :


JON & VANGELIS
The Friends Of Mr. Cairo (1981)
Sous le signe du faucon maltais




WE WERE EVERGREEN
Towards (2014)
En France, on sait créer de bons trios musicaux !


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Ernst Herzner (chant)
- Detlev Job (guitares)
- Lutz Rahn (claviers)
- Hinrich Schneider (basse)
- Hartwig Biereichel (batterie)


1. Die Show Ist Aus
2. Im Neonlicht Der Nacht
3. Drachen Im Wind
4. Nach Uns Die Flut
5. Wo Sind Die Sieger Am Ende Der Nacht
6. ... Und Wenn Die Gitarren Brennen
7. Hamburg (ertrinken Möcht Ich Nicht In Dir)
8. Heute Oder Nie
9. Gingst Vorbei
10. 100 Tage Und Nächte Verloren In Altona
11. Wohin Willst Du Gehst
12. Applaus Applaus



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod