Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

1984 Fistful Of Metal
1985 Armed And Dangerous
  Spreading The Disease
1987 Among The Living
1988 State Of Euphoria
1990 Persistence Of Time
1991 Attack Of The Killer B’s
1992 Live Noize
1993 Sound Of White Noise
1994 Live The Island Years
1995 Stomp 442
1998 Volume 8 : The Threat...
2003 We've Come For You Al...
2004 Music Of Mass Destructio...
  The Greater Of Two Evils
2005 Alive 2
2007 Bbc Live : Caught In A M...
2008 Through Time P.o.v.
2011 Worship Music
2013 Anthems
2016 For All Kings
2018 Kings Among Scotland

ANTHRAX - Spreading The Disease (1985)
Par NESTOR le 16 Juin 2018          Consultée 383 fois

Alors que les débuts d’ANTHRAX étaient émaillés de nombreux mouvements de personnel, la sortie de leur second album se voit affectée par la même instabilité.
Mais il s'agit là de pas moins de deux des membres fondateurs ayant participé à Fistful Of Metal. Suite à des dissensions internes, Dan LILKER part créer NUCLEAR ASSAULT, et le chanteur Neil TURBIN est évincé. Dans ces conditions, l’avenir d’ANTHRAX semblait bien compromis au moment de donner un successeur à Fistful Of Metal. Pourtant, ces changements s'avérent être un mal pour un bien et le groupe déniche en la personne de Joey BELLADONNA un chanteur qui, grâce à sa voix mélodique, lui permet d’accéder à un autre niveau. Son chant modérément agressif devient en effet le parfait contrepoids des riffs thrash, et même parfois punk, de la paire IAN / SPITZ, et contribue grandement à créer un équilibre très intéressant entre brutalité et accessibilité. Cette relative légèreté se fait d’ailleurs vite sentir, aussi bien dans les paroles que dans le look des membres du groupe. Mais ne nous emballons pas, ce n’est pas encore le cas avec Spreading The Disease.

En effet, les sujets abordés sont ici globalement de deux types. Beaucoup de titres donnent largement dans une thématique guerrière ("Gung-Ho", "Armed And Dangerous", "A.I.R.", "Enemy"…), alors qu’une autre partie aborde plutôt le sujet de l’oppression et de la lutte pour une forme de liberté. Mais soyons honnêtes, les paroles ne constituent pas l’atout premier du groupe. Leur caractère assez simpliste et leur construction rapide (bons nombre de rimes restent bancales) ne leur permettent pas de se démarquer des productions concurrentes. Seuls la diction et le débit de BELLADONNA leur apportent une force et une personnalité intéressantes.

De fait, c’est plutôt sur le plan musical que le groupe marque des points. Ce second album se rapproche plus du style N.W.O.B.H.M, alors que Fistful Of Metal apparaissait plus décousu et plus basiquement thrash. Ainsi, dès le premier morceau, "A.I.R.", nous plongeons dans une marmite de riffs aussi simples qu’efficaces. Il en va de même avec "Aftershock" ou "Gung-Ho" qui sont tous de bons morceaux donnant encore dans un thrash classique. Mais là où ANTHRAX se démarque de la concurrence, c’est quand il introduit une once de mélodie catchy qui transforme ses morceaux en hymne Heavy. C’est le cas avec "Medusa" (co-écrit par le producteur John ZAZULA) et son refrain imparable, ou bien avec "Lone Justice" et sa ligne de basse fatale. L’équilibre entre puissance et mélodie est alors des plus réjouissants.

L’album est globalement homogène et il n’y a guère que "Armed And Dangerous" qui sorte un peu du lot. Ce long titre à la magnifique introduction limite planante, évolue lentement pour monter en puissance et terminer dans le plus pur style thrash. Bien que non représentatif de l’album, il illustre bien les deux facettes qu’ANTHRAX commence à agréger à cette période. Devenant ainsi un groupe capable de combiner à merveille douceur et frénésie.

Tout n'est pas excellent, loin s'en faut, mais l'écoute de cet album reste un petit régal, et surtout, il constitue la première réussite d'ANTHRAX, qui préfigure le début d'une des périodes dorées du groupe.

A lire aussi en HARD ROCK par NESTOR :


TRUST
Trust Iv (1983)
Bon album, à l'orientation grand public déroutante




TRUST
Repression (1980)
Antisocial, tu perds ton sang froid.


Marquez et partagez





 
   NESTOR

 
  N/A



- Charlie Benante (batterie)
- Dan Spitz (guitares)
- Frank Bello (basse)
- Joey Belladonna (chant)
- Scott Ian (guitares)


1. A.i.r.
2. Lone Justice
3. Madhouse
4. S.s.c./stand Or Fall
5. The Enemy
6. Aftershock
7. Armed And Dangerous
8. Medusa
9. Gung-ho



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod