Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

1984 Fistful Of Metal
1985 Armed And Dangerous
  Spreading The Disease
1987 Among The Living
1988 State Of Euphoria
1990 Persistence Of Time
1991 Attack Of The Killer B’s
1992 Live Noize
1993 Sound Of White Noise
1994 Live The Island Years
1995 Stomp 442
1998 Volume 8 : The Threat...
2003 We've Come For You Al...
2004 Music Of Mass Destructio...
  The Greater Of Two Evils
2005 Alive 2
2007 Bbc Live : Caught In A M...
2008 Through Time P.o.v.
2011 Worship Music
2013 Anthems
2016 For All Kings
2018 Kings Among Scotland
 

- Style : Metallica, Slayer, Megadeth

ANTHRAX - We've Come For You All (2005)
Par NESTOR le 15 Décembre 2018          Consultée 244 fois

Si l’arrivée de John BUSH au sein d’ANTHRAX s’était faite sous les meilleurs auspices avec un Sound Of White Noise enthousiasmant, les deux albums qui ont suivi ont plutôt déçu, tant au niveau artistique que commercial. D'ailleurs, cette situation semble avoir grandement affecté le groupe puisque non seulement leur line-up a encore changé avec l’arrivée de Rob CAGGIANO aux guitares, mais il a fallu cinq années à ANTHRAX pour accoucher de ce neuvième album.
Est-ce que ce délai anormalement long pour les New-yorkais a été mis à profit ?
On peut sans trop hésiter répondre par l’affirmative. Que ce soit en termes d’interprétation ou de composition, le groupe a clairement progressé et fait preuve d’efforts qui ont porté leurs fruits.

Au niveau de l’interprétation, John BUSH est parvenu à développer son sens mélodique ainsi que sa faculté à laisser transparaître les émotions tout en conservant sa puissance vocale. Si la conviction dont il a toujours fait preuve au micro est bien présente, son chant se montre plus varié et plus touchant.
Les parties de batterie, qui ont toujours été un des points fort d'ANTHRAX, sont particulièrement réussies à l’image de la démonstration faite pas Charlie BENANTE dans "Nobody Knows Anything".
Sans surprise également, le groupe nous gratifie de très belles parties de guitares, que ce soit en Lead ou en rythmique. L’intégration du petit nouveau est à ce niveau une réussite et à aucun moment il ne fait regretter le pourtant efficace Dan SPITZ.

Au niveau des compositions, les cinq années de battement semblent avoir été mises à profit pour nous présenter un album réjouissant, efficace et surtout relativement constant en termes de qualité. En effet, à l'exception de "Strap It On" qui pourra laisser dubitatif avec son chorus qui sonne un peu « facile » et ses paroles sans intérêt, ou du très court "Crash" qui fait plutôt office d’intermède burlesque, le reste du disque est de très bon niveau. Du désormais classique "What Doesn't Die" transcendé par une batterie surpuissante et un chant agressif à souhait au plus calme et accessible "Safe Home", il n’y a pas de temps morts à déplorer.
De plus, le groupe a le bon goût d’introduire des morceaux qui se démarquent de l’ensemble en apportant ainsi un peu de fraicheur. C’est le cas avec "Cadillac Rock Box", un titre aux ambiances sudistes qui bénéficie au surplus d’une très belle prestation vocale et d’une participation de l’invité récurrent d’ANTHRAX, Dimebag DARRELL. Ce dernier est également présent sur "Strap It On", sans que cette contribution, la troisième pour le guitariste de PANTERA à un album d’ANTHRAX, ne dépasse le niveau de l’anecdotique. Il en va tout autant de la surprenante, mais aussi fugace que peu marquante, participation du chanteur de The WHO, Roger DALTREY, sur le très bon "Taking The Music Back".
Par contre, une fois n’est pas coutume, les bonus proposés sur certaines éditions de ce disque sont très dispensables. La reprise (un grand classique chez ANTHRAX, qui nous laisse présager la parution d’une compilation des très nombreuses cover qu’ils ont réalisés) du "We're a Happy Family" des RAMONES est assez quelconque, alors que la version acoustique du single "Safe Home" est tout simplement bancale.

Si ce retour des Thrasheurs new-yorkais est à mon sens un réel succès artistique, il n’en fut pas de même au niveau commercial, Scott IAN déplorant par la suite qu’après cinq années d’absence les ventes de We’ve Come For You All soient au même niveau que celles de son prédécesseur lors de sa première semaine, alors que ce dernier n’avait pourtant bénéficié que d’une promo via Internet.
Et de fait, malgré les excellents concerts qui ont suivi, la formation s'est installée par la suite dans une période d’incertitude. A tel point que Worship Music, son successeur, ne verra le jour que huit années plus tard, avec un nouveau line-up, le groupe ayant pris la décision étonnante de se séparer de cet excellent chanteur et showman qu’est John BUSH. En attentant la renaissance, We've Come For You All pourra sans conteste vous faire patienter.

A lire aussi en HARD ROCK par NESTOR :


TRUST
13 A Table (2008)
Toujours vivant et flinguant.




TRUST
Trust Iv (1983)
Bon album, à l'orientation grand public déroutante


Marquez et partagez





 
   NESTOR

 
  N/A



- Charlie Benante (guitares, batterie)
- Frank Bello (chant, basse)
- John Bush (chant)
- Rob Caggiano (guitares)
- Scott Ian (guitares)
- Dimebag Darrell (invité, guitare)


1. What Doesn't Die
2. Superhero
3. Refuse To Be Denied
4. Safe Home
5. Any Place But Here
6. Nobodys Knows Anything
7. Strap It On
8. Black Dahlia
9. Cadillac Rock Box
10. Taking The Music Back
11. Crash
12. Think About An End
13. We've Come For You All/shaker



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod