Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1984 Rising Force
1985 Marching Out
1986 Trilogy
1988 Odyssey
1989 Trial By Fire , Live In ...
1990 Eclipse
1992 Fire And Ice
1994 The Seventh Sign
  I Can't Wait
1995 Magnum Opus
1996 Inspiration
1998 Facing The Animal
  Concerto Suite For El...
1999 Alchemy
2000 War To End All Wars
  Live!
  Anthology 1994-1999
2002 Attack!
  The Genesis
2005 Unleash The Fury
2008 Perpetual Flame
2010 Relentless
2012 Spellbound
2016 World On Fire
2019 Blue Lightning
2021 Parabellum

Yngwie MALMSTEEN - Magnum Opus (1995)
Par NESTOR le 15 Novembre 2021          Consultée 426 fois

Après un The Seventh Sign très décevant et un EP sorti uniquement au Japon (I Can't Wait) tout aussi dispensable, Yngwie nous revient l'année suivante avec un album bien plus consistant, Magnum Opus. Mais avant de se pencher sur les qualités de ce disque dont le titre illustre bien la modestie du maestro, il convient de s'attarder un peu à sa pochette. En effet, avec celle-ci (celles-ci, devrais-je dire) l’artiste réussit un exploit digne de le faire figurer dans le Guiness book. Magnum Opus est en effet sorti avec trois pochettes différentes, toutes plus laides les unes que les autres. Sur les trois, on peut y voire Yngwie avec une guitare à la main. Quelle étonnante surprise ! Heureusement, le constat est plus positif au niveau musical. L’album, co-produit par Chris Tsangarides (JUDAS PRIEST, Y&T, THIN LIZZY, HELLOWEEN, DEPECHE MODE…) est doté d’un excellent son, comme Yngwie n’en a pas bénéficié depuis bien longtemps.

Au niveau des compositions, la qualité est également au rendez vous. Que ce soit la superbe ballade, "I’d Die Without You", les morceaux plus rapides à l'image de "Fire In The Sky" et "Vengeance", l’étrange "Voodoo", ou bien les instrumentaux, dont le très réussi "Overture 1622" et un "Amberdawn" tout en émotion, Yngwie à fait du très bon travail. Certes, certains titres sont un peu plus passe partout, comme cela peut être le cas de "No Love Lost", de "Cross The Line", et de "Tomorrow’s Gone". Mais on ne sombre jamais dans le réellement mauvais. Pour ce qui est des musiciens, MALMSTEEN a su conserver le très bon chanteur Mike Vescera et se doter d’une très bonne section rythmique, avec notamment l’excellent Shane Gaalaas à la batterie (futur MSG, Vinnie MOORE, Hugues Turner Project). Le fait que le suédois partage la basse avec Mark Sparks est un signe du niveau du bonhomme.

Cependant, même si on ne peut pas nier que le résultat final soit très bon, il manque, à mon sens, ce petit plus qui transforme un très bon album en classique. Magnum Opus aurait mérité un peu plus de fraîcheur, de prise de risque, voire même de passion. De fait, il est possible d'appréhender ce huitième opus de 2 manières. on peut y voir un nouveau très bon album d’un artiste un peu prévisible qui utilise toujours les mêmes ficelles sans trop prendre de risque. Ou bien considérer que nous avons là un album de référence dans lequel Yngwie a réussi à merveille à lier la forme (son, musiciens) et le fond (compositions) pour accoucher de l’une de ses pièces maîtresses.

Même si je ne retrouve pas la magie de ses débuts, au regard de la suite de sa carrière je pencherais pour la seconde hypothèse. A vous de juger.

A lire aussi en METAL par NESTOR :


SORTILEGE
Larmes De Héros (1986)
La confirmation d'un immense talent




SORTILEGE
Phoenix (2021)
Et à la fin, c'est sortilège qui gagne


Marquez et partagez





 
   NESTOR

 
  N/A



- Yngwie J. Malmsteen (guitares, basse)
- Mark Sparks (basse)
- Mats Olausson (claviers)
- Mike Vescera (chant)
- Shane Laagaas (batterie)


1. Vengeance
2. No Love Lost
3. Tomorrow's Gone
4. The Only One
5. I'd Die Without You
6. Overture 1622
7. Voodoo
8. Cross The Line
9. Time Will Tell
10. Fire In The Sky
11. Amberdawn
12. Tournament
13. Antabile



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod