Recherche avancée       Liste groupes



      
NEW-WAVE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 



The HUMAN LEAGUE - Romantic ? (1990)
Par ERWIN le 23 Février 2019          Consultée 157 fois

Resituons les débats. Nous en étions restés à un véritable crash – magnifiquement prénommé – pour le dernier album. Vide intersidéral, rien à retenir, une purge ! Les romanticos poppy de HUMAN LEAGUE n'ont pas le choix, il faut rebondir et proposer un matos conséquent à leur fan base, fate de quoi le groupe sera mort et enterré, comme beaucoup de combos New wave de la décennie. Virgin les suit toujours, mais voilà leur dernière chance de recoller les morceaux au plus haut niveau. Ils le savent, l'heure est grave ! C'est Neil Sutton, un des musiciens « secondaires » du groupe depuis les tournées de l'opus précédent qui va se charger de composer avec Phil les chansons de l'album.

Le premier single est "Heart like a wheel". Ah, cette énorme ligne de synthés ! Nous revoici au début des eighties lorsque la synth pop se frayait une voie royale vers les sommets ! La voix de Phil OAKEY sonne toujours aussi bien, le refrain se laisse bien apprivoiser, on s'en souvient immédiatement, c'est bien signe. Les backings de Susan et Joanne sont superbes. J'aimerai toujours cet état d'esprit tellement "eighties", c'est gai et fabuleusement insouciant. Un des deux titres co-composé avec Jo Callis, ex membre des années dorées de HUMAN LEAGUE, dont on reconnaît ostensiblement la patte sur la proto progressive "Get it right this time",

"Soudtrack to a generation" est le second single.... Alors oui, cette ode s'adresse à moi donc, enfin, plus vraisemblablement a tout les ados des eighties ! Un joli beat de synthé que j'avais totalement oublié et qui rappelle certains élans progressifs. Phil Oakey prend à son compte la mélodie de cette composition, et cela donne un résultat bien flamboyant. Quand le grand brun au look féminisé se donne les moyens, il est capable du meilleur. On est très proche des meilleurs moments de groupes comme DURAN DURAN ou A-HA sur ce titre.

"The stars are going out" était prévu pour faire le troisième single si les deux premiers avaient provoqué un poil plus de flambard, mais Virgin s'est soudainement retrouvée frileuse à promouvoir un single de plus pour une ligue humaine ne perçant qu'avec beaucoup de difficultés la couche d'indifférence poli des fans. Le titre est moyen mais pas raté pour autant. On remarque l'ambiance ambient sur "Rebound", des synthés comme s'il en pleuvait. Nous sommes en 83, pas de doute, très sympa et onirique à souhait.

"Kiss the future", qui introduit l'album, est un titre dance de belle allure, qui donne envie de se trémousser sur les pistes de danse. Beaucoup de synthés et d'effets certes cheap, mais le résultat se laisse bien écouter, sans déplaisir aucun ! Je suis très sensible au petit beat de gratte sur "Mister moon and mister sunshine", qui me rappelle les élans de cette décennie avec beaucoup d'à propos, voilà, c'est comme ça, je suis peut-être le seul, mais j'aime, dieu que c'est dansant, la ligue a toujours eu une vraie appétence pour ce genre de titres dynamiques ! Très réussi ! Avec un superbe solo de gratte rarissime dans la new wave !

Petite comptine sur trois notes, "Men are dreamers" tente à nouveau de nous replonger quelques années en arrière, mais la tache n'est pas toujours aisée. "Let's get together again" sonne plus pop mais l'ambiance reste très cool avec un refrain bien ensoleillé. Enfin, Susan est à la manœuvre et c'est une première sur "A doorway". Pas désagréable, mais il faut reconnaître que la blondinette n'a pas le niveau de ses consoeurs et se trouve un peu « »limite » au niveau solo. Les backing c'est bien finalement !

Artistiquement pour moi, le pari est tenu, The HUMAN LEAGUE a réussi a remonter une pente qui s'annonçait terrible après le catastrophique crash. Mais les chiffres de vente n'ont rien de mirobolant, comme la plupart des groupes majeurs de new wave, le tournant des nineties est un gouffre dont ils ne s'extirperont pas. A part DEPECHE MODE, tous les groupes sont à l'agonie, HUMAN LEAGUE comme les autres ! Mais c'est un album de belle allure ! Donnez lui une chance !

A lire aussi en NEW-WAVE par ERWIN :


Axel BAUER
Cargo (1983)
Et cette machine dans ma tête !




A FLOCK OF SEAGULLS
A Flock Of Seagulls (1982)
Synth pop power !


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



- Phil Oakey (chant-synthés)
- Susan Sulley (chant)
- Joanne Catherall (chant)


1. Kiss The Future
2. A Doorway
3. Heart Like A Wheel
4. Men Are Dreamers
5. Mister Moon And Mister Sunshine
6. Soudtrack To A Generation
7. Rebound
8. The Stars Are Going Out
9. Let's Get Together Again
10. Get It Right This Time



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod