Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE BAROQUE  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Georg Friedrich Handel , Antonio Vivaldi , Jan Dismas Zelenka
- Style + Membre : Lambarena

Johann Sebastian BACH - Les Quatre Toccatas Et Fugues (isoir) (1975)
Par CHIPSTOUILLE le 1er Mai 2007          Consultée 8009 fois

On ne présente plus la "Toccata" de Johann Sebastian BACH ou plus exactement la "Toccata et fugue en ré mineur BWV 565", sans doute son oeuvre la plus célèbre. Si je vous dit "orgue d'église", vous penserez immédiatement à cette oeuvre. Elle fut reprise un nombre incalculable de fois. Ecourtée à sa plus simple forme de Toccata dans le générique du dessin animé "Il était une fois l'homme", musique du boss de fin du jeu vidéo Toh Shin Den, elle fut également jouée par le capitaine Némo dans l'adaptation en film de Walt Disney du roman de Jules Vernes, 20 000 lieux sous les mers. Et bien évidemment, j'en oublie...

Toutefois, ces diverses interprétations l'ont amputé, ne gardant au final que les parties faciles à retenir. Petit à petit les facéties ont été érodées, gommant du même coup le "Stylus Fantasticus" emprunté au principal inspirateur de BACH, Dietrich BUXTEHUDE. BACH fit d'ailleurs en 1707 un voyage de 400 kilomètres à pied pour se rendre à Lübeck dans le seul but de rencontrer son idole. Les raisons précises du voyage ne sont pas connues, on sait seulement que le poste occupé par BUXTEHUDE était à pourvoir et qu'il ne comptait seulement le céder qu'à son futur gendre. HAENDEL et MATTHESSON refuseront cette opportunité avant BACH, mais on ne connaît aucune explication de la part des trois compositeurs à ce propos.

Le "Stylus Fantasticus" de BUXTEHUDE, très présent dans ses pièces pour orgue, s'inspirait énormément des improvisations à l'orgue et visait à démontrer le talent virtuose de ses interprètes. Il se peut donc que pour la plupart d'entre vous, à la découverte de la véritable "Toccata et fugue en ré", vous soyez quelque peu surpris par des parties plus audacieuses, inhabituelles, moins lisses et accessibles que les introductions des parties Toccata et Fugue de même que la conclusion grandiose de cette dernière. Si vous pensez l'apprécier, il vous faudra la redécouvrir, réintégrer tous ses angles, ses subterfuges et oublier, peut-être, la "Toccata" que vous connaissiez.

Quand bien même, ce morceau reste un chef d'oeuvre incontournable, inspirateur d'un nombre d'oeuvres conséquent. Citons à titre d'exemple l'album The principle of evil made flesh de CRADLE OF FILTH, dont quelques passages sont soit des reprises, soit des versions déformées de cette oeuvre ; le passage accéléré de "Summer Dying Fast" étant l'un des plus marquants.

Le problème de la plus célèbre étant réglé, passons désormais au reste de l'album, et vous l'aurez deviné, de ce qui explique la note finale. BACH composa au cours de sa vie quatre autres toccatas (et "fugue" ou "fugue et adagio") pour orgue seul, dont une seconde en Ré mineur dite "dorienne". Vous noterez au passage que sa toccata et fugue en mi n'est donc pas présente sur le disque. Enfin, ajoutons que le compositeur écrivit également des toccatas pour clavecin.

Le terme italien "toccata" signifiant "toucher", les notes y sont jouées rapidement et non tenues (juste "touchées", donc). Comme dans la plupart de ses oeuvres pour instrument seul, BACH réclame une certaine attention de la part de son auditeur, le parcours mélodique se faisant rude compte tenu de la rapidité du jeu et parfois de la densité des mélodies. Les fugues au contraire des Toccatas apportent cependant plus de variété en terme de rythme et permettent quelques apaisements. L'adagio central de la BWV 564 est d'ailleurs exactement à l'opposé des toccatas, grâce à ses longues notes vibrantes et touchantes. Plus simple donc il s’éloigne de cet aspect quasi-masturbatoire du clavier de certaines toccatas.

Certains s'attendent éventuellement à retrouver des soeurs jumelles tout aussi grandioses que la première combinaison toccata et fugue, je les rassurerai en leur précisant que la partie Fugue BWV 564 de même que les parties Toccata des BWV 538 et dans une moindre mesure 540 réitèrent d'une certaine façon l'exploit. L'ensemble reste toutefois compact et ne se digère qu'au bout d'un certain nombre d'écoutes (à commencer par les parties plus fantaisistes de la première, évoquées plus haut, les autres oeuvres n'en n'étant pas plus exemptes). Les autres mouvements sont soit plus lents (mais pas mauvais pour autant), soit moins accessibles comme la toccata très éparse du BWV 564 qui montre bien ce caractère presque improvisé par moments, du "Stylus Fantasticus".

Enfin, notons la "fantaisie et fugue en sol mineur BWV 542" plus régulièrement citée, à juste titre, comme oeuvre de référence pour orgue seul de BACH. Elle parvient à réitérer cet aspect majestueux de la première Toccata et fugue sans toutefois conserver son côté quasi-improvisé gagnant ainsi en accessibilité par rapport aux autres oeuvres du CD. Une bouffée d'air bienvenue en fin de recueil. Car il est bien question d'air, dans ce disque étouffant rempli à ras bord de lignes mélodiques toutes entassées les unes sur les autres. J'arrive à la fin de cette chronique et vous avoue d'ailleurs encore mon hésitation quant à décerner une appréciation d'ensemble. Dans de tels cas, je penche la plupart du temps pour l'appréciation la plus basse, le temps jouant souvent en défaveur des disques... Je vais donc rester fidèle à mes habitudes. Gardez juste en tête que ce disque contient bel et bien quelques chefs d'œuvres, très opaques certes, réservés aux plus téméraires...

A lire aussi en MUSIQUE CLASSIQUE par CHIPSTOUILLE :


Antonio VIVALDI
L'estro Armonico Op. 3 (neville Marriner) (1711)
Le premier recueil majeur de concertos




Johann Sebastian BACH
Concertos Pour Violon Bwv 1041, 1042 & 1043 (hilary Hahn) (1723)
La musique baroque à son apogée

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   CHIPSTOUILLE

 
  N/A



- André Isoir (orgue)


- toccata Et Fugue En Ré Mineur Bwv 565
1. Toccata
2. Fugue
- toccata, Adagio Et Fugue En Ut Majeur Bwv 564
3. Toccata
4. Adagio
5. Fugue
- toccata Et Fugue En Ré Mineur 'dorienne' Bwv 538
6. Toccata
7. Fugue
- toccata Et Fugue En Fa Majeur Bwv 540
8. Toccata
9. Fugue
- fantaisie Et Fugue En Sol Mineur Bwv 542
10. Fantaisie
11. Fugue



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod