Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK ALTERNATIF  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 



FEEDER - Renegades (2010)
Par DERWIJES le 13 Mai 2020          Consultée 213 fois

N'y allons pas par quatre chemins, l'année 2008 n'est pas terrible pour FEEDER. Non seulement la production de l'album Silent Cry est plombée par des problèmes de production, mais le résultat final n'est pas non plus des plus brillants. Pour en rajouter une couche, leur batteur Mark Richardson décide de quitter le navire peu après, les obligeant à se mettre en stand-by le temps de lui trouver un remplaçant.

Pour souffler après ces galères, Taka Hirose et Grant Nicholas décident de livrer une série de concerts sous un autre nom, celui de RENEGADES, pour éviter la pression de l'attente lié à celui de FEEDEER, une technique qui a profité à de nombreux groupes parmi lesquels METALLICA, MOTÖRHEAD, SUPERGRASS ou THE ARCTIC MONKEYS. Ils recrutent pour le coup Karl BRAZIL pour remplacer Richardson, un habitué des studios qui a travaillé avec Robbie WILLIAMS et TAKE THAT ou encore Alison MOYET.
Le bon retour de ces concerts leur redonne l'envie de continuer avec FEEDER et, en hommage à leur groupe éphémère, ils décident d'emblée de nommer leur prochain disque en son honneur.
Et cette fois-ci, ils opèrent en toute autonomie, produisant eux-mêmes leur bébé avec le label Big Teeth qu'ils ont fondé pour l'occasion. Il semblerait qu'avec l'autonomie vient l'inspiration puisque l'enregistrement se fait à la vitesse de l'éclair et à un rythme stakhanoviste au point qu'il en résulte plus de titres que nécessaire pour remplir un album. L'idée leur vient de préparer un deuxième disque qui sortirait immédiatement après le premier, mais ils décident de se montrer plus patients, pour se donner le temps d'enregistrer de nouveaux titres pour ce second album et pour éviter d'avoir les yeux plus gros que le ventre. Une bonne décision puisqu'après tout il s'agit de l'album de leur grand retour, ce qui est déjà assez de pressions à promouvoir.

Nouvel album nouvelle peau, les Gallois abandonnent les guitares acoustiques et le piano qui dominaient leurs efforts précédents pour retrouver le saint chemin de l'électricité. Jamais ils n'ont sonnés aussi agressifs grâce à une excellente production qui donne un son soigné et profond, taillé pour les stades. La construction des morceaux, très simple avec des refrains mémorables, ne cache pas qu'ils ont été conçus pendant ces fameux concerts sus-cités et pensés pour être repris en chœur par la foule. Et à ce petit jeu-là, le grand gagnant est le single « Renegades », excellente vitrine de l'album et excellent tout court d'ailleurs. Chose rare chez FEEDER, les morceaux sont judicieusement agencés : « White Lines » et « Call Out » commencent l'album en fanfare avant que « Renegades » n'explose comme le grand final d'un feu d'artifice, puis le mid-tempo « Sentimental » récupère gentiment l'auditeur avant de le propulser de nouveau vers la doublette « This Town «  / « Down to the River ». Dans sa version standard, l'album dure 35 minutes, tout juste assez pour qu'il reste savourable de bout en bout. Notez néanmoins que la version Deluxe porte bien son nom avec pas moins de sept morceaux supplémentaires (cette version est celle trouvable aujourd'hui dans le commerce depuis la ré-édition de 2017 du disque), mais seuls les trois premiers valent vraiment le détour, le reste est redondant.

Avec Renegades, FEEDER signe l'un de ses meilleurs albums, digne de figurer dans leur Top 3 au côté de Yesterday Went Too Soon. En se concentrant uniquement sur des morceaux plus agressifs, ils nous privent certes de leurs talents pour les ballades mais parviennent à rester plus concentrés sur l'essentiel : livrer de bonnes compositions. Mission réussie !

A lire aussi en ROCK par DERWIJES :


Marianne FAITHFULL
Before The Poison (2005)
Contre-poison.




The SOUNDTRACK OF OUR LIVES
Behind The Music (2001)
Revival psychédélique.


Marquez et partagez





 
   DERWIJES

 
  N/A



- Karl Brazil (batterie, percussions)
- Taka Hirose (basse)
- Grant Nicholas (chant, guitare)


1. White Lines
2. Call Out
3. Renegades
4. Sentimental
5. This Town
6. Down To The River
7. Home
8. Barking Dogs
9. City In A Rut
10. Left Foot Right
11. Godhead
12. The End
13. Fallen



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod