Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE INTERNATIONALE  |  B.O FILM

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Genesis, Malicorne, Manu Katché , Steve Gadd Band, The Purple Helmets , Liquid Tension Experiment

Peter GABRIEL - Rated Pg (2020)
Par MARCO STIVELL le 29 Juin 2020          Consultée 656 fois

AVERTISSEMENT : cette chronique de bande originale de film est également susceptible de contenir des révélations sur le film

Moralité : ne jamais faire, quand on est artiste du niveau de Peter GABRIEL, un coup de plaisantin de type "Je vais sortir un album inédit (pas original, heureusement car ce serait encore pire) pour le Disquaire Day, le jour annuel où il faut ne pas travailler pour pouvoir être disponible afin d'être le premier à l'ouverture du magasin et espérer acheter l'unique exemplaire proposé de ce disque, si toutefois il a été reçu".

Ne jamais faire cela comme ce fut le cas pour Rated PG en avril 2019, car ensuite les fans mécontents (à raison) vont y mettre leur grain de sel et cela va entraîner une véritable sortie de cet album ! En cette fin de mois de juin donc, nous avons droit enfin à cette compilation de Peter GABRIEL, vinyle et CD, qui complète à merveille le gargantuesque Flotsam and Jetsam, paru seulement en digital l'an dernier. Après les inédits des albums solo du Gab', les inédits ayant servi comme musiques de films, hors Birdy, Passion et Long Walk Home.

"Walk Through the Fire", chanson extraite de la BO d'Against All Odds (1984, film qui réunit trois membres de GENESIS, rappelons-le) est remise ici, quitte à faire double emploi avec le coffret de l'an dernier. Son absence n'aurait pas été logique, contrairement à "Lovetown", un des morceaux inédits les plus appréciés et qui a été utilisé pour le film Philadelphia de Jonathan Demme (1993). On ne peut pas parler d'un problème de droits, puisqu'elle était sur la compilation Hit (2003). Il manque aussi le funky déjanté "Out Out" du film Gremlins de Joe Dante (1984).

Sinon, cette petite dizaine de morceaux qui fait tout de même 50 minutes reste une (re)découverte plaisante. N'ayant vu que le premier Babe réalisé par Chris Noonan (1995), le deuxième volet laissé à George Miller (monsieur Mad Max !) trois ans plus tard ayant obtenu beaucoup moins de succès, "That I'll Do" donne envie de voir ce dernier. Un début marqué par les cordes et la présence de Paddy Moloney (le Eric CLAPTON de la cornemuse irlandaise), avant un ton plus proche de ce que l'on connait du Peter GABRIEL de "Father, Son" voire "My Head Sounds Like That", avec l'harmonie du BLACK DYKE MILLS BAND. Ah, cette petite trompette mexicaine sur le pont !

C'est le Gab doux et fragile comme on l'aime, avec des arrangements moins alambiqués que la période Scratch My Back (2010). Idem pour "The Book of Love" (du film Shall We Dance? de Peter Chelsom, 2004), tellement simple, chanté avec Melanie Gabriel et cette intro qui fait penser à "Steel River" de Chris REA mais aux cordes seules, toujours beau à entendre. Avec une ambiance un peu plus électronique, la valse de "Everybird" (de Birds Like Us, film d'animation de Faruk Sabanovic, 2017) est très prenante également.

Dans la part "folk", on connaissait bien le sympathique "Down to Earth", générique de Wall-E (DISNEY, 2008), on découvre "Speak (Bol)", du thriller The Reluctant Fundamentalist (Mohsin Hamid, 2012). Morceau de plus de six minutes, il mêle des parties calmes et mélodiques (auxquelles participe l'excellent chanteur pakistanais Atif ASLAM) avec d'autres bruitistes et la liaison se fait assez mal.

Dans le style world, on peut préférer largement "Taboo", du film Natural Born Killers/Tueurs Nés d'Oliver Stone (1994), avec la voix d'un autre Pakistanais, Nusrat Fateh Ali KHAN, toujours aussi impressionnant. Peter GABRIEL l'avait déjà engagé sur Passion en 89 et il samplera cette nouvelle prestation après la mort du chanteur, en 2002 pour "Signal to Noise" sur l'album Up. "Taboo", avec ses nappes et ses loops, a quelque chose de "Across the River" version nouvelle, magique, envoûtant...

En la matière, "This is Party Man" (pour Virtuosity, film SF de Brett Leonard, 1995) garde les sonorités de Us (1992), les chansons "Only Us" et "Secret World" notamment, et cela donne un fort beau résultat, même si les parties instrumentales n'apportent pas grand-chose et que la durée de plus de six minutes n'est pas justifiée non plus. Quant à "In Your Eyes", on la connait plus que bien (version différente de celle de l'album So), et même sans avoir vu la comédie romantique Say Anything (de Cameron Crowe, 1989), son utilisation ne peut qu'être meilleure par rapport à celle qui en est faite dans Deadpool 2 (2018). Il y a bien plus difficile !

Contrairement à Flotsam and Jetsam, Peter GABRIEL s'autorise un ordre non-chronologique, et sa voix jeune sur "Walk Through the Fire" se retrouve entre deux morceaux plus récents, ce qui peut créer un drôle de mélange. Toutefois l'ensemble est homogène, malgré certains manques, même si la promesse d'inspiration n'est pas totale.

A lire aussi en VARIETE INTERNATIONALE par MARCO STIVELL :


Gilles SERVAT
Live 98 - Touche Pas à La Blanche Hermine (1998)
Chanson bretonne et irlandaise




I MUVRINI
Live (2006)
Le live qu'on attendait


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



Non disponible


1. That I'll Do
2. Down To Earth
3. This Is Party Man
4. The Book Of Love
5. Taboo
6. Everybird
7. Walk Through The Fire
8. Speak (bol)
9. Nocturnal
10. In Your Eyes



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod