Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE INTERNATIONALE  |  SINGLE

L' auteur
Acheter Ce Single
 


 

- Membre : Genesis, Malicorne, Manu Katché , Steve Gadd Band, The Purple Helmets , Liquid Tension Experiment

Peter GABRIEL - D.i.y./mother Of Violence/me And My Teddy Bear (1978)
Par MARCO STIVELL le 12 Août 2019          Consultée 227 fois

Il est toujours bon de revenir sur le méconnu (et mal aimé) deuxième album de Peter GABRIEL, même si c'est pour parler de chansons d'enfants !

Le single (en Angleterre seulement) qui comprend "D.I.Y." et "Mother of Violence" en face A est une excellente idée, avec deux des meilleures chansons de l'album en question, même si elles n'en constituent pas la partie la plus impressionnante, tant le disque aux griffures est imprégné d'un rock mordant, springsteenien, guère éloigné du hard-rock à l'américaine.

Cependant, avec "Mother of Violence", respiration acoustique et perle inoubliable à la fois, on voit déjà poindre dans le chant, mélodies comme manières adoptées par GABRIEL, l'idée d'une comptine ou autre morceau que pourrait très bien chanter un(e) enfant qui saute, joue, se promène dans la rue ou la campagne anglaise.

En 1978, l'artiste est épuisé par des sessions "lourdes" en compagnie de son mentor et producteur (et guitariste, accessoirement) Robert FRIPP. Ajoutons le trac qui le caractérise naturellement sur scène ou à la simple pensée de la suite de sa carrière. Peut-être a-t-il mieux que jamais ressenti le besoin de se sentir à nouveau enfant, se mettre au piano et reprendre à son compte une ritournelle connue de tous les bons petits britanniques !

D'autres artistes ont chanté l'amour inconditionnel pour leur ours en peluche : Dottie EVANS, Rosemary CLOONEY, Helen SMITH, Sharon CORR (violoniste des CORRS)... Femmes surtout donc, mais John FRUSCIANTE des RED HOT CHILI PEPPERS l'a fait aussi, au moment de la sortie de son excellent album Shadows Collide With People. Il est d'ailleurs amusant de rapprocher les deux reprises, celles de deux chanteurs seuls avec leur instrument fétiche, piano pour Peter.

Celui-ci, loin de l'esprit jazz léger et orchestré des 78 tours de son enfance, joue une petite valse dans la solitude de son studio, et chante d'une façon traînante, tendre et tristoune à la fois. C'est mignon, anecdotique bien sûr, court aussi (1 min 40), mais il n'aura que peu l'occasion de répéter un tel effort au cours de sa carrière, même au piano et dans une ambiance feutrée. Seul le lointain "The Drop" en 2002 peut s'en rapprocher.

À noter que Peter GABRIEL choisit d'ouvrir ses concerts de la tournée 78-79 avec "Me and Teddy Bear" de façon plus "américaine" encore une fois, prenant un registre mélodique un peu plus aigu et en interagissant avec le public, faisant des erreurs etc, comme on peut le constater sur le disque pirate du Bottom Line. Là encore, c'est assez rare pour lui de reprendre une chanson inédite en live, même si d'autres auront cette chance, "Across the River" notamment.

Le single, avec deux excellentes chansons, se suffisait à lui-même et la face B n'est qu'une infime valeur ajoutée.

A lire aussi en VARIETE INTERNATIONALE par MARCO STIVELL :


DISNEY
La Belle Et La Bête (1991)
Grandeur et frissons




Nolwenn KORBELL
N'eo Ket Echu (2003)
Premier album d'une grande chanteuse bretonne.


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



Non disponible


1. D.i.y.
2. Mother Of Violence
3. Me And My Teddy Bear



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod