Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  B.O FILM

Commentaires (3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 



Pierre BACHELET - Histoire D'o (1975)
Par AIGLE BLANC le 2 Novembre 2020          Consultée 455 fois

AVERTISSEMENT : cette chronique de bande originale de film est également susceptible de contenir des révélations sur le film

Roman paru en 1959 avec un certain succès, Emmanuelle est devenu l'emblème du livre érotique chic, de même que son adaptation cinématographique par Just Jaekin réalisée en 1974, soit 15 ans plus tard, en pleine ère de libération des moeurs. Le film avec ses 100 millions de dollars de recette demeure encore aujourd'hui l'un des plus grands succès du cinéma français dans le monde.
Toutefois, Emmanuelle fut largement précédé par Histoire d'O publié en 1954. Au-delà de leur appartenance au courant érotique, les deux livres entretiennent plus d'une similitude : en effet, ils portent tous deux la signature d'une écrivaine, Pauline Réage pour Histoire d'O et Emmanuelle Arsan pour Emmanuelle, ces deux dernières adoptant un pseudonyme qui entretient un trouble quant à leurs identités respectives. On sait que derrière Emmanuelle Arsan se cachait Maraya Bibidh, d'origine thaïlandaise, et devenue Maraya Rollet-Andriane suite à son mariage avec le diplomate français Louis-Jacques Rollet-Andriane. Mais il s'est avéré plus tard qu'en réalité ce pseudonyme lui-même dissimulait une autre identité, Emmanuelle étant en fait l'oeuvre de son époux. Pauline Réage a suscité le même double mystère autour de son identité restée secrète jusqu'en 1994 où, dans un entretien accordé au magazine New Yorker, la secrétaire de la Nouvelle Revue Française, Anne Desclos*, alias Dominique Aury, dévoila enfin être l'auteure d'Histoire d'O, roman qu'elle avait composé pour séduire à son insu Jean Paulhan, grand admirateur du livre et auteur de sa préface laudative.

Après avoir connu le succès planétaire avec Emmanuelle, le photographe de mode-cinéaste français Just Jaekin a voulu retenter le jackpot et s'est tourné naturellement vers son complice Pierre BACHELET pour la musique d'Histoire d'O. Pourquoi en effet ne pas renouveler un duo gagnant, la bande originale d'Emmanuelle s'étant écoulée à près de 1,4 million de 33-tours et 4 millions de 45-tours ?
Sur le plan musical, Histoire d'O renouvelle en l'améliorant la recette appliquée pour Emmanuelle, à savoir une musique douce et un tantinet rêveuse, qu'on nomme volontiers aujourd'hui "easy listening" voire "lounge", agrémentée d'apartés psychédéliques reminiscents de l'époque et d'incursions pop-rock, dont le générique livre une chanson ("Je ne suis que de l'amour") cette fois interprétée non plus par Pierre BACHELET lui-même mais par l'actrice Corinne Cléry qui tient dans le film le rôle-titre. Les amateurs éclairés de James Bond ont bien sûr reconnu l'une des James Bond Girls de Moonraker. Etrangement, ladite chanson ne figure dans aucune des éditions de l'album jusqu'à la dernière en date de 2019 (celle sur laquelle s'appuie cette chronique**) que l'on doit à l'excellent label français Music Box-Records, spécialisé dans les rééditions augmentées des B.O de films français des années 70 et 80.
"Je ne suis que de l'amour", sur des arrangements de Daniele Patucchi et des paroles de Pierre Delanoë, est une chanson au texte récité (Corinne Cléry n'étant pas chanteuse n'a pas dû oser se lancer sur ce terrain délicat pour elle) qui ne peut qu'évoquer l'ombre écrasante de Serge GAINSBOURG, la voix féminine délivrant sur un ton délibérément neutre des assertions scandaleuses pour l'époque, mais aussi pour aujourd'hui en cette période du mouvement Me Too. En effet, Corinne Cléry laisse s'épancher son personnage (le O du titre, c'est elle !) qui jouit des humiliations et tortures que lui infligent ses amants, dans un esprit sado masochiste ayant valu au film pas mal d'interdictions (En Grande Bretagne, il fut interdit jusqu'en 2000) et de coupes drastiques imposées par la censure, peut-être aussi la raison de l'absence de la chanson dans les éditions de l'époque. La mélodie de Pierre BACHELET n'est autre que celle du thème principal du film, "Histoire d'O", dont plusieurs versions égrènent l'album.

Si la musique de ce film surpasse aisément celle d'Emmanuelle, malgré un style et une humeur similaires, c'est d'abord parce que le sens mélodique de Pierre BACHELET, particulièrement inspiré ici, imprègne chaque piste de l'album, que ce soit le thème principal ("Histoire d'O") dont les vocalises féminines, évoquant celles de Danielle Licari dans le fameux Concerto pour une voix de Saint-Preux, lui confèrent une légère saveur médiévale, ou les deux ou trois autres thèmes récurrents, celui de "O et René" à l'atmosphère suspendue reminiscente du PINK FLOYD de More, jusqu'aux percussions originales maintenant l'attention sur le qui-vive. Quant à "O et le château de Roissy", sa majesté imprégnée de mélancolie en fait un titre envoûtant que magnifie l'aparté au violon malheureusement trop court. Meilleur thème du film, "O enchaînée et fouettée" délivre une partition répétitive au crescendo captivant avec sa séquence au clavier et ses choeurs graves.
D'autres thèmes pourraient paraître mièvres sans les arrangements de Mat Camison, toujours judicieux et de bon goût.

Pierre BACHELET emploie la recette efficace d'Ennio MORRICONE, de John BARRY et, surtout, de Francis LAI : à partir d'un nombre limité de thèmes, il construit une B.O sur la seule foi en la magie des arrangements qui traitent les thèmes sur les modes néo-classique, pop-rock, folk ou easy listening adéquats. Contrairement au "Maestro", plutôt minimaliste en la matière, il s'appuie au moins sur 3 ou 4 thèmes distincts très envoûtants auxquels s'ajoutent, en un contraste saisissant, un titre pop-rock étonnant, "O She's a Lady" dont le riff et les harmonies vocales, appuyés par les apartés des claviers, inoculent une certaine folie illustrant les séances photo auxquelles s'adonne O, une valse convaincante "O et la valse du gramophone" dont on ne sait s'il s'agit d'un traditionnel ou bien d'un pastiche. On note une forte empreinte des sixties dans la piste "O et Sir Stephen" au jeu vocal anticipant les exercices les plus maniérés de PRINCE.
La réitération des thèmes, déclinés en divers arrangements mettant successivement en valeur le violon, les claviers électriques ou la guitare acoustique, provoque à l'écoute un fort sentiment de nostalgie qui concourt à l'envoûtement général.

Si Histoire d'O n'est pas un album exceptionnel - d'aucuns pourraient le taxer d'être devenu kitsch au fil des ans -, il demeure une vraie bonne musique de film dont la recette pourrait en remontrer aux compositeurs de B.O actuels plus enclins à développer un tapis sonore interminable qu'à livrer des compositions dignes de ce nom.


*Anne Cécile Desclos était une femme de lettres française, la première à officier en tant que femme comme adjointe de direction à la Nouvelle Revue Française. Elle a traduit des auteurs anglophones comme Francis Scott Fitzgerald et Henry Miller, devenant aussi la première femme rédactrice littéraire et éditrice. Féministe avant l'heure, elle a connu un premier amour lesbien, resté un phantasme malgré son mariage, et compte parmi les initiatrices de la littérature érotique féminine, aux côtés d'Anaïs Nin, Sonia Rykiel et Régine Deforges.

**la réédition de 2019 chez Music Box-Records comprend 28 pistes, soit le double des éditions antérieures.

A lire aussi en POP par AIGLE BLANC :


Etienne DAHO
Eden (1996)
Un retour apaisé à l'electro-pop.




CAT'S EYES
The Duke Of Burgundy (2015)
Bo poppy aux accents néo-classiques : ensorcelant


Marquez et partagez





 
   AIGLE BLANC

 
  N/A



- Pierre Bachelet (compositions)
- Mat Camison (arrangements et direction musicale)
- Corinne Cléry (voix dans 'je ne suis que de l'amour')
- Daniele Patucchi (arrangements et direction de 'je ne suis que de l')


1. Histoire D'o
2. O Et René
3. O Et Le Château De Roissy
4. O Enchaînée Et Fouettée
5. O Après
6. O Avec Pierre
7. O Comme Alice
8. O Et L'amour à Trois
9. O Avec Pierre #2
10. O Et La Photo De Jacqueline
11. Dis-moi Journal
12. Tout Cela Est Pour Toi
13. O, René Et Sir Stephen
14. Saphisme
15. O She's A Lady
16. O Et Jacqueline
17. O Et La Valse Du Gramophone
18. O Et Sir Stephen
19. O Et La Rencontre
20. O Comme Histoire D'o
21. O Téléphone
22. O Et L'amour D'ivan
23. O Et Ivan
24. O Et Sir Stephen #2
25. Repas échangiste
26. O Masquée
27. Générique
28. Je Ne Suis Que De L'amour



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod