Recherche avancée       Liste groupes



      
PUNK-ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Parabellum

Les SHERIFF - 3, 2, 1... Zéro ! (1988)
Par NESTOR le 30 Octobre 2021          Consultée 378 fois

Un an après leur très bon premier album, Les SHERIFF nous reviennent avec 3, 2, 1, zéro ! à la pochette bien hideuse. A croire que les Montpelliérains se font un malin plaisir à donner d’eux l’image la moins sérieuse qui soit. A moins que ce ne soit leur nature profonde ? En ce domaine, avec Les SHERIFF, difficile de savoir.
Ce qui est certain, c’est qu’en termes de musiques c’est un groupe plus que sérieux avec lequel il faut compter.
Cela est évident dès l’écoute du premier morceau. En effet, "Jouer avec le feu" annonce la couleur avec ses guitares bien puissantes, sa batterie mixée en avant, et ce chant très clair. Le tout fleurant bon l’énergie Rock'n’Roll.
C’est du Rock basique, rapide, puissant et sans prise de tête.

Et comme les morceaux bénéficient d’un excellent son, très dynamique et clair, nous passons d’un titre à l’autre avec le même plaisir.
L’hymne "Jouer avec le feu" à peine terminé, le groupe enchaine avec le même allant sur "Fanatique de télé", un Rock tout aussi couillu qui combine également simplicité et efficacité.
Comme c’est toujours le cas avec Les SHERIFF, les textes sont assez croustillants, oscillant entre l’humour au premier degré, la simplicité quasi absolue et une humeur de provocation adolescente. Cette marque de fabrique du groupe, qui contribue fortement à générer l'image de joyeux branleurs, loin de le discréditer, participe à le doter d’une aura particulière, indéniablement très Rock.
Alors soit, Les SHERIFF n’ont pas inventé la poudre, mais ils savent très bien la faire parler. Et les morceaux défilent avec la même énergie percutante.
L’ensemble pourrait paraitre un peu redondant s’ils n’avaient pas la bonne idée d’intégrer, par moment, quelques changements de rythmes et des petites trouvailles sonores.
C’est ainsi le cas du son estampillé 'orgue Bontempi' incorporé de manière assez heureuse sur "+ de bombes". Ou bien du cadencement quasi militaire du futur classique "Trop de tentations" qui débouche sur des ambiances bien plus remuantes. Il en va de même de "Dollars" qui, au-delà de sa belle mélodie, possède un cachet oscillant entre un esprit enfantin et une atmosphère mélancolique très plaisante.
Cet aspect enfantin se retrouve sur "Megator (Le $heriff de l'espace)" qui pastiche un générique de dessin animé japonais de l’époque à qui on ferait subir un rugueux passage à la moulinette Rock.
"Rien a dire" dégage, quant à lui, un swing du meilleur effet. Les chœurs sont particulièrement bien agencés, en parvenant à être puissants sans sombrer dans le braillement de type 'stade de foot'.

Avec cet album Les SHERIFF confirment qu’ils ont une vision bien personnelle du Rock'n’Roll qui ne s’accommode pas trop de prise de tête ni d’hésitation. Si n’était le parti-pris de proposer des textes confinant parfois au ridicule, on retrouve un peu la démarche des PARABELLUM avec qui ils partagent la même date de création et le fait d’avoir fait une longue pause avant de revenir aux affaires. Au-delà de la nature des textes, c’est la qualité du son dont bénéficient Les SHERIFF qui fait la principale différence entre les deux groupes.
Quoi qu’il en soit, il y a lieu de reconnaitre le talent que démontrent les Montpelliérains sur ce 3, 2, 1, zéro ! en matière d’arrangements. En effet, loin de l’image de 'groupe qui branche les amplis et balance la sauce' qu’ils renvoient souvent, sans trop se soucier de finesse, ils démontrent ici qu’ils sont capables de proposer des compositions très bien équilibrées et agencées. Avec une gestion très précise et efficace des chœurs et des changements de rythmes. Bon, Les SHERIFF ne donnent tout de même pas dans le Rock progressif, mais il serait très réducteur d’uniquement les considérer comme un groupe de Rock basique.
3, 2, 1, zéro !, c’est le compte à rebours d’un bonne dose de Rock.

A lire aussi en PUNK-ROCK par NESTOR :


The VIBRATORS
On The Guest List (2013)
Les papis punk font de la résistance




PARABELLUM
In Vivo Veritas (1991)
La vérité éclate enfin aux oreilles de tous


Marquez et partagez





 
   NESTOR

 
  N/A



- Michel (basse)
- Manu (batterie)
- Fred (guitare)
- Oliv (chant)


1. Jouer Avec Le Feu
2. Fanatique De Télé
3. Le Rock Balance
4. Pas De Doute
5. Plus De Bombes
6. Plus Haut
7. Trop De Tentations
8. Dollars
9. Jusqu'au Bout
10. Megator (le $heriff De L'espace)
11. Mayonnaise A Gogo
12. Rien A Dire
13. 3, 2, 1... Zero!



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod