Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

1987 The Legacy
1988 The New Order
1989 Practice What You Pre...
1990 Souls Of Black
1992 The Ritual
1993 Return To The Apocalypti...
1994 Low
1995 Live At The Fillmore
1997 Demonic
1999 The Gathering
2001 First Strike Still Deadl...
2005 Live In London
  Seen Between The Lines
2008 The Formation Of Damn...
2009 Live At Eindhoven '87
2012 Dark Roots Of Earth
2016 Brotherhood Of The Sn...
2020 Titans Of Creation
 

- Style : Metallica
- Style + Membre : Megadeth

TESTAMENT - The New Order (1988)
Par NESTOR le 4 Février 2022          Consultée 273 fois

Arrivé sur la scène Thrash avec un peu de retard par rapport aux tenants du "Big Four", TESTAMENT se devait de proposer très rapidement une suite marquante au brutal et rugueux The Legacy (1987). C'est chose faite avec The New Order qui, bien que paru seulement un an après son prédécesseur, témoigne d'une évolution notable. Le propos est ici beaucoup plus mélodique qu’il n’a pu l’être par le passé. On sent que la progression technique des membres du groupe a grandement contribué à ce changement, tout autant que l'évolution que METALLICA à fait prendre à ce style. Mais quand ces derniers ont su rapidement transcender leur Speed Metal initial pour créer des albums variés, surprenants et novateurs, en 1988, TESTAMENT peine encore à s’affranchir d’un Thrash Metal basique et primaire. Certes, le groupe a grandement ralenti le tempo et assagi sa musique, notamment en y intercalant de nombreux passages mélodiques et autres interludes musicaux. Mais là où la bande à Hetfield parvient à créer un style unique à partir de ses diverses influences, TESTAMENT s’engage un peu maladroitement dans une superposition de plans qui ont du mal à s'agréger harmonieusement. Cela met en exergue la différence qui peut exister entre un groupe qui fusionne les styles et un autre qui se contente de les additionner, entre un (très) bon groupe et un groupe habité par le génie.
Le TESTAMENT de l’époque New Order n’est pas mauvais, loin s’en faut, mais coincé entre le jubilatoire et primal The Legacy et l’efficace et brutal Low, il se trouve un peu empêtré dans un style qu’il ne maitrise pas encore totalement. Et il se montre, de ce fait, un peu scolaire. Les bons moments sont tout de même légion, et au travers des énergiques et directs "Into The Pit", de l’entraînant "Trail By Fire", ou bien du sans compromis "Disciples Of The Watch", nous avons là de quoi osciller de la tête à s’en faire péter les cervicales. Nous pouvons également citer le pêchu "The Preacher", même si dans ce cas nous sommes à deux doigts du plagiat par rapport au "Faster Than You'll Ever Live To Be" d’EXODUS (album Pleasures of The Flesh). Ainsi que la sympathique reprise du "Nobody's Fault" d'AEROSMITH.
Mais, à côté de ces classiques du Thrash, nous trouvons trop de titres moyens, ou tout au moins qui peinent tout simplement à nous faire décoller. Au-delà d’un léger mais réel manque d’inspiration, la faute en incombe essentiellement à un défaut de cohérence. Ainsi, "Eerie Inhabitants" est très symptomatique de cela. Nous avons là une succession de bouts de chansons collés un peu maladroitement entre eux, mais en aucune mesure un morceau efficace et homogène. Après une intro aérienne plutôt agréable, nous avons droit à une période Thrash pur jus, puis sans transition, à un pont de guitares claires qui alignent soli et arpèges très heureux, pour déboucher sur un final un peu chaotique. Chaque partie prise individuellement est globalement une réussite mais cela manque cruellement de liant, de cohérence, et on peine de ce fait à s’enflammer pour l'ensemble.
Les ingrédients sont là, la recette connue, les gâtes sauces sont consciencieusement aux fourneaux, mais le soufflet ne parvient pas toujours à monter correctement. Pourtant, ce disque est celui du succès commercial pour le groupe et bon nombre de fans le considèrent à la fois comme un des classiques de TESTAMENT et comme le disque ayant révélé le talent d’Alex Skolnick.
Pas mauvais donc mais, à de rares exceptions près, The New Order ne marque pas durablement les esprits et s’avère assez difficile à mémoriser.

A lire aussi en METAL par NESTOR :


Vinnie MOORE
Mind's Eye (1986)
Les débuts très prometteurs du guitariste d'ufo




Yngwie MALMSTEEN
Attack!! (2002)
Enième chanteur mais bon cru


Marquez et partagez





 
   NESTOR

 
  N/A



- Alex Skolnick (guitare)
- Chuck Billy (chant)
- Eric Peterson (guitare)
- Greg Christian (basse)
- Louie Clemente (batterie)


1. Eerie Inhabitants
2. The New Order
3. Trial By Fire
4. Into The Pit
5. Hypnosis
6. Disciples Of The Watch
7. The Preacher
8. Nobody's Fault
9. A Day Of Reckoning
10. Musical Death (a Dirge)



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod