Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1984 Rising Force
1985 Marching Out
1986 Trilogy
1988 Odyssey
1989 Trial By Fire: Live In L...
1990 Eclipse
1992 Fire And Ice
1994 The Seventh Sign
  I Can't Wait
1995 Magnum Opus
1996 Inspiration
1998 Facing The Animal
  Concerto Suite For El...
1999 Alchemy
2000 War To End All Wars
  Live!
  Anthology 1994-1999
2002 Attack!
  The Genesis
2005 Unleash The Fury
2008 Perpetual Flame
2010 Relentless
2012 Spellbound
2016 World On Fire
2019 Blue Lightning
2021 Parabellum

Yngwie MALMSTEEN - Odyssey (1988)
Par NESTOR le 9 Septembre 2021          Consultée 785 fois

Quel son, quelle entame ! A l'issue des vingt secondes d’introduction, Yngwie lâche la puissance et "Rising Force" déboule avec son rythme hyper speed, ses soli de guitares/claviers, la voix très rock de Joe Lynn TURNER, et surtout un son énorme. Après la surprise et la stupéfaction qui avaient entouré la sortie de ses deux premiers excellents albums et la confirmation de son indéniable talent sur Trilogy (1986), Yngwie J. MALMSTEEN se devait de frapper très fort avec son quatrième opus.
Et, sans faillir, c’est ce qu’il fait.

Pour cela, il recrute notamment Joe Lynn TURNER qui, au-delà de son excellente voix, apporte au Suédois une forte crédibilité. En effet, son passage dans RAINBOW, aux côtés de Ritchie BLACKMORE (une des grandes références d’Yngwie), renforce fortement la notoriété du groupe. De plus, et sans pour autant dénigrer ses très bons prédécesseurs, TURNER apporte plus de variété dans le chant, en sachant alterner les passages très agressifs et ceux plus axés sur l’émotion. Le deuxième élément qui contribue à la réussite de Trilogy est lié à la qualité du son. L'album dispose en effet d’un son excellent, comme en témoignent "Rising Force" et "Crystal Ball. La production permet aux compositions d'être particulièrement mises en valeur.

Le dernier atout de ce disque réside dans la qualité des compositions qui contribue fortement au succès de Odyssey. Et de fait, tous les titres chantés (il y a trois instrumentaux) sont des hits en puissance. A commencer par les quatre premiers que sont "Rising Force", un classique lors des concerts, "Hold On", très Hard FM, "Dreaming (Tell Me)", une superbe ballade qui met bien en valeur la voix de J. L. TURNER (à moins que ce soit lui qui mette la chanson en valeur). Et enfin, le single "Heaven Tonight" aux claviers et aux chœurs très commerciaux, qui contribuera grandement à doper les ventes de l'album. La qualité reste présente tout au long des douze titres. Dans un style moins évident, mais tout aussi bon, on trouve les très rapides, "Riot In The Dungeon" et le bien nommé "Faster Than The Speed Of Light", où guitares et voix rivalisent d’agressivité. Même les instrumentaux, et surtout le très bon "Krakatau", sont d’un excellent niveau.

Sans surprise, les guitares sont exceptionnelles, que ce soit au niveau des rythmiques, des mélodies ou bien des soli. Nous assistons à une véritable démonstration du Maître. A cela s'ajoute un chant vraiment en phase avec la musique. Et derrière les deux 'stars', le reste du groupe semble très soudé. Les frères Johannson, présents pour la dernière fois au sein du RISING FORCE ne semblent jamais avoir été aussi bons, les claviers, très présents, arrivant même parfois à faire jeu égal avec Yngwie. Oserions-nous croire qu’il faille trouver là une des raisons de leur éviction ? La réalité n'est pas aussi ironique. Le duo quitte Yngwie après avoir écouté le mix de l'album Trial By Fire, Live In Leningrad (1989), et du fait d'une situation financière guère réjouissante. Ce qui est fort dommage car les frères contribuaient fortement à la stabilité du groupe accompagnant Yngwie et devaient avoir un effet canalisateur sur ce dernier.

Avec cet album, MALMSTEEN atteint probablement son apogée, tant au niveau commercial (l’album est classé vingt-septième dans les charts US), qu’artistique. Bien que son album suivant soit également très bon, le départ proche des frères Johannson et l’incapacité du Suédois à conserver le même chanteur plus de deux albums consécutifs, va bientôt annoncer des périodes plus difficile pour le maestro. Au regard du caractère et de l’égo des deux protagonistes, la lune de miel ne pouvait pas être bien plus longue avec TURNER. Odyssey est donc un excellent album, conçu par un excellent groupe qui excelle dans tous les domaines. La suite sera malheureusement moins brillante, et c'est bien une des dernières fois où le suédois se montre aussi flamboyant sur la totalité d'un album.

4.5/5

A lire aussi en METAL par NESTOR :


SORTILEGE
Métamorphose (1984)
Un premier album heavy de toute beauté




Yngwie MALMSTEEN
Marching Out (1985)
Second coup de maître du maestro de la guitare


Marquez et partagez





 
   NESTOR

 
  N/A



- Yngwie J. Malmsteen (guitare, basse)
- Anders Johansson (batterie)
- Bob Daisley (basse)
- Jens Johansson (claviers)
- John Lynn Turner (chant)


1. Rising Force
2. Hold On
3. Heaven Tonight
4. Dreaming (tell Me)
5. Bite The Bullet
6. Riot In The Dungeons
7. Déjà Vu
8. Crystal Ball
9. Now Is The Time
10. 10. Faster Than The Speed Of Light
11. Krakatau
12. Memories



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod