Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 



SHAKIRA - Fijación Oral, Vol. 1 (2005)
Par MARCO STIVELL le 19 Août 2022          Consultée 318 fois

On a beau dire, SHAKIRA n'est pas une chanteuse pop comme les autres. Remuer de l'arrière-train, porter des tenues légères et moulantes ne suffisent pas pour caractériser une personne, pas même une artiste, surtout pas quand celle-ci, au faîte de sa popularité (du moins, le croit-elle alors) au bout de dix années de carrière, décrète vouloir créer un double-album. Ni quand, en bonne ancienne fan de LED ZEPPELIN et de rock en général, au sein d'un même ensemble, elle ne répond pas aux clairons du succès, ne s'abaisse pas aux facilités pourtant pas moins grandes et connotées qu'avant durant les années 2000. Certaines (MADONNA, Jennifer LOPEZ etc.) ne peuvent en dire autant ! Et pourtant, cela a bien failli, pour notre Colombienne.

Quatre ans après avoir été enchanté par "Wherever, Whenever" qui n'a jamais quitté sa place de tube dansant atypique aux qualités multiples, "La Tortura" m'était tombée dessus comme une douche bien froide. Le morceau reggaeton typique, certes en duo avec Alejandro SANZ, plus grande sommité espagnole masculine d'alors (entre deux allers-retours d'Enrique IGLESIAS), n'en est pas moins, justement, tout ce qui est attendu de la part d'une chanteuse latina en cette période. Et même si c'est co-écrit avec Luis Fernando Ochoa (le producteur de SHAKIRA durant les années 90), cela passe entre des mains multiples et finit par sonner très commun. Dire que c'est resté le titre le plus écouté de la miss par la suite.

De fait, pendant longtemps, j'avais refusé de porter attention à ces albums, alors que rien que ceux de 2005 valaient largement l'attention ! Co-réalisés, chose notable, avec Rick Rubin que l'on ne présente plus et des tas d'autres personnes (trop) dont Wyclef Jean des FUGEES, l'entreprise sonne lourde sur le papier. Toutefois, mis à part deux ou trois écarts comme "La Tortura" donc sur le premier volume hispanophone ou bien "Hips Don't Lie" sur le second anglophone, l'oeuvre double Fijación Oral/Oral Fixation n'a pas à rougir face à tant d'autres productions mainstream de l'époque.

La pochette du premier intéressé est trompeuse : SHAKIRA n'a pas encore rencontré son footballeur catalan et est encore loin de penser à être maman ! Les pochettes comme les titres sont liés à l'analyse freudienne sur la sexualité infantile et la découverte du monde par la bouche (dès la première tétée notamment) avant toute chose. C'est pourtant une berceuse avec des paroles en langue de Molière qui ouvre le bal. Folk acoustique, guitare Strat qui souligne, voix douce de la belle, choeurs fredonnés, "En Tus Pupilas" est d'une beauté éclatante, dans un style ballade californienne avec ce qu'il faut d'influences latines sous-jacentes.

Même chose, plus loin : "No" ne réussit pas moins son coup avec d'un côté une musicalité faite d'évidences, d'autre part la participation du rockeur argentin Gustavo CERATI. Ce dernier au moins, avec l'humilité étrangère au reggaeton, aide les duos à grimper en qualité. On le retrouve aussi sur "Día Especial", country-pop rêveuse avec un synthé Moog qui s'invite d'une bien drôle de façon sur le pont. Outre des chansons fort bien écrites, c'est aussi ça la force de tels albums, d'une chanteuse comme SHAKIRA en général : les musiciens, guitaristes, claviéristes, même batteurs, y compris sur des ballades, ont droit à de belles parts d'expression sur une durée réduite et sans même attendre les concerts, au coeur des années 2000 !

Dans un ton pop sautillante et épique, "Las de la Intuición" rappelle les meilleurs moments des années 1995-98 de SHAKIRA en plus branché, marque tout autant les esprits si du moins on ne se compte pas parmi le grand public (naturellement, aucun de ces singles secondaires n'a eu le sort mérité). Avec "La Pared", elle se rapproche de COLDPLAY et "Clocks", en y apportant le sel de sa voix particulière, les envolées qui conviennent. "Escondite Ingles" lorgne vers la pop-punk 90's saupoudrée de Colombie côtière, la batterie s'emballe, dommage pour le final trop brusque ! Et que dire de "Lo Imprescindible", slow rêveur ponctué de sons emphatiques, synthés comme rythmes ?

Porté par diverses influences autour d'un fil conducteur, Fijación Oral se distingue encore par "Obtener un Si", bossa-nova avec cuivres et arrangements classisants où la voix de la belle malgré-son-faux-blond fait des merveilles, presque comme toujours, ou encore la très mignonne "Día de Enero" où elle chante comme une enfant. Si, dans les bonus, le Shaketon remix de "La Tortura" ne gagne que quelques synthés baveux et effets orientaux, "La Pared", elle, apparaît dans une version intimiste de choix, juste au piano et la chanteuse qui fait ses propres choeurs, à ne point manquer !

A lire aussi en POP par MARCO STIVELL :


Ronnie CARYL
Leave A Light On (1994)
Soul à l'anglaise




AL.HY
Mon Ami Piano (2021)
Piano-voix de haute volée


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Shakira (chant)
- Ramón Stagnaro, René Toledo, Lyle Workma (guitares)
- Tony Reyes (guitares, claviers)
- Gustavo Cerati (guitare, claviers, programmations)
- Lester Mendez (claviers, programmations)
- Pete Davis (claviers, programmation, trompette)
- Paul Bushnell, Dave Carpenter, Chris Cha (basse)
- Jonathan Mover (batterie)
- Victor Indrizzo, Shawn Pelton (batterie, percussions)
- Jorge Calandrelli (percussions, arrangements des cordes)
- Luis Conte, Archie Pena (percussions)
- Teddy Mulet (trompette)
- Warren Luening (cor d'harmonie)
- Charles Loper, Bob Mcchensay (trombone)
- Humberto 'kiro' Judex, Frank Marocco (accordéon)
- David Alsina (bandonéon)
- Gary Foster, Steve Kajula (flûte)
- José Dejesús Rosales Torres (programmations)
- Gelipe Alvarez, Gian Arias (programmations)
- Alejandro Sanz (chant, guitare)


1. En Tus Pupilas
2. La Pared
3. La Tortura (feat. Alejandro Sanz)
4. Obtener Un Si
5. Dia Especial (feat. Gustavo Cerati)
6. Escondite Ingles
7. No (feat. Gustavo Cerati)
8. Las De La Intuición
9. Dia De Enero
10. Lo Imprescindible
11. La Pared (versión Acústica)
12. La Tortura (shaketon Remix)



             



1999 - 2023 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod