Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 



SHAKIRA - She Wolf (2009)
Par MARCO STIVELL le 24 Août 2022          Consultée 312 fois

Olá producteur!, vous vouliez me voir ?
-Salut SHAKIRA ! Oui, je sais que ton prochain album avance, tu as une ou deux chansons déjà, j'ai vu et écouté "Mon Amour". C'est bien mais... c'est du rock !
-Ben... Oui, comme j'aime ça et comme j'en fais depuis quinze ans !
-Ouais, ok... Mais ma petite, il faut te mettre à la page : le rock, les groupes à guitares, c'est terminé !
-Un jour, un type a dit ça aux BEATLES, quand ils débutaient. Il paraît qu'il va s'acheter de fausses prothèses de doigts une fois par jour depuis, à force de se les mordre.
-Boarf, il faut savoir rebondir, c'est tout ! Le passé, pour moi, c'est le passé, comme les BEATLES. Bref ! Ton double album y a quatre ans, là, ça sonnait trop 'guitares' encore et faut changer ça. RIHANNA a cartonné avec "Don't Stop the Music", BEYONCÉ et LADY GAGA sont en train de tout rafler. Te laisse pas faire, montre-le leur mais, s'il te plait... Sois branchée, dans l'air du temps !
-Je veux bien faire une ou deux chansons dans l'air du temps, mais enfin, si à mon niveau et par rapport aux autres chicas, je ne suis plus la dernière à montrer aux jeunes ce qu'est le rock, je vais me dénaturer !
-Cesse de te dévaloriser, tu sais ce que je pense de la faiblesse ! Tu t'adaptes et c'est tout ! Le monde change, les choses changent, il faut l'accepter.
-Ah oui, ça, depuis quelques milliards d'années, ça n'a fait que changer...

Quelques semaines plus tard...

Bon, tu vois, quand tu veux ! Très animal ton album She Wolf, bien branché comme il faut, et tu n'as même pas appelé Luis Fernando (Ochoa) ! Même si tu as laissé "Mon Amour" au milieu...
-Et elle y restera, môssieur. Je suis Colombienne et fière !
-Ok, ça fait toujours une neuvième chanson. On n'a qu'à s'arrêter là !
-Mais, mais... il manque bien trois ou quatre morceaux pour faire un album complet...
-Te bile pas, ma belle. Tu n'as qu'à prendre trois titres dans les premiers et faire une version anglaise après avoir fait l'espagnole pour chacun. Hein, y en a là-dedans !
-Euh, comment dire ?
-Bon allez, pas le temps, on le sort !
-Minute, et TIMBALAND ? Il n'a pas fini "Give It Up to Me".
-Pas grave, on le mettra sur la version US !


D'accord, c'est du fictif, mais SHAKIRA elle-même voulait un album frais, léger, dansant, fait pour que les gens oublient leurs problèmes. Rien d'original, sauf que même là, quand elle fait ainsi, elle montre son talent propre et entier ou presque : She Wolf reste un disque de neuf morceaux qui en fait douze, pour les raisons susmentionnées. Trois titres co-écrits avec l'Uruguayen Jorge DREXLER en espagnol sont aussi présents en forme anglaise, mise d'ailleurs en proue d'album. Arnaque ? Un peu quand même, juste pour marquer le coup avec l'intervention du duo-star The NEPTUNES pour la moitié de la production, Pharrell WILLIAMS se prêtant également à la co-écriture de "Did It Again" (l'autre version de "Lo Hecho Está Hecho"). On note toutefois quelques subtilités, y compris sur les deux autres doubles titres, "Loba"/"She Wolf" et "Años Luz/Why Wait".

Heureusement, c'est bon, très bon même, y compris avec trente producteurs comme le veut l'usage (et TIMBALAND l'inévitable n'apporte pas grand-chose côté U.S.A.). Heureusement, SHAKIRA ne se dénature pas en dehors de "Mon Amour", faite de rock suivant sa prédilection et brillante de bout en bout jusque dans ses paroles (elle y souhaite à son ex-petit ami et à sa nouvelle compagne d'affreuses vacances !), en laissant celle-ci toute seule dans un ensemble pop branché. Si certains critiques ont jugé She Wolf comme son meilleur album depuis la fin des années 90, c'est qu'ils n'ont pas bien écouté les précédents ! Toutefois, impossible d'être en désaccord vu la qualité des neuf titres réellement originaux. Cette fois-ci, rien à redire même sur la participation du rappeur Wyclef Jean et de son vieux comparse des FUGEES, Jerry Duplessis, à savoir "Spy", sorte de nouveau "Billie Jean" que Michael JACKSON, à quelques semaines près, n'a pas pu connaître.

Sur ce titre, en marge des cordes, des cuivres, des harpes-synthés et du dialogue entre les deux vocalistes, SHAKIRA imite le son de la trompette en intro et hypnotise l'auditeur en conclusion. À la fin de "Mon Amour", elle nous fait le sketch de l'hôtesse de l'air, pour 'achever' le couple à qui elle ne souhaite nul bonheur. Sur "Did It Again", elle passe d'un rap personnel et sensuel (rah, même ça elle le réussit dix fois mieux que des pros !), à un halètement par sa voix lyrique pour finir en fausset ! Jonglant ainsi avec ses différents timbres, elle montre qu'elle est tout simplement la plus étonnante, la meilleure, la plus craquante chanteuse pop de sa génération. Et encore, on n'a pas parlé de "She Wolf" avec intro au Vocoder, couplets normaux, halètements de nouveau et même imitation de louve ! Ou comment transcender le potentiel sexy d'un morceau groovy, pas si résolument disco. Il ne vous reste qu'à voir le clip où elle danse dans une cage, son costume à-demi fermé...

Tout cela est très animal, festif, chaleureux, et ça fait du bien. SHAKIRA, surtout, nous fait du bien par ses capacités naturelles ou passées aux effets de prod, et conduit à merveille cet ensemble foutrement efficace. La référence sexuelle brute de décoffrage n'est pas de trop vu le thème des paroles choisi par une artiste plus en phase avec son époque, avec son entrain et ses points de vue très féminins. Néanmoins, encore une fois, on parle d'une Colombienne qui a fait ses preuves. Les mélodies ne manquent pas d'être chouettes ("Good Stuff", reggaeton qui enterre "La Tortura") ni la musicalité au rendez-vous (le solo de clarinette de "Long Time", le marimba en loop et les éléments orientaux en balade sur "Why Wait"), les synthés graisseux ne s'en voient pas moins garnis d'accordéon et autres effets traditionnels programmés.

On va de surprise en surprise sur "Men in This Town", du pont très girly au Roland Jupiter 8 déployé sur le final, et il s'agit du titre le plus orienté discothèque ! Pour trouver quoi, juste après ? Une respiration presque acoustique avec "Gypsy", et envoûtante. La bande d'amis, endormie sur le sable après sa folle nuit, découvre en émergeant SHAKIRA déjà réveillée, dansant toujours mais au rythme des percussions et banjos face aux vagues, telle une gitane on the beach, éclatante de beauté, magique tout simplement, en accord avec les arrangements. Y a pas à dire, elle veut plaire, elle veut rester elle-même et c'est... aouw ! (comme la louve) Wouah ! Tant ce n'est pas encore "waka"...

A lire aussi en POP par MARCO STIVELL :


Vanessa CARLTON
Love Is An Art (2020)
Arty, indie, exigeant, passionnant !




John ILLSLEY
Glass (1988)
Deuxième album solo du bassiste de dire straits


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



Non disponible


1. She Wolf
2. Did It Again
3. Long Time
4. Why Wait
5. Good Stuff
6. Men In This Town
7. Gypsy
8. Spy (feat. Wyclef Jean)
9. Mon Amour
10. Lo Hecho Está Hecho
11. Años Luz
12. Loba



             



1999 - 2023 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod