Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK NORDIQUE  |  COMPILATION

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

2000 Metalliska - A Ska Tribu...
2001 A Tribute To Abba
2020 Women Of Doom

VARIOUS ARTISTS - Wizard Women Of The North (1998)
Par AIGLE BLANC le 31 Août 2022          Consultée 239 fois

Les mélomanes adeptes du format 'album' ne portent pas vraiment dans leur coeur celui de la 'compilation' dont ils incriminent communément le caractère bassement mercantile initié par des maisons de disques avides de subsides gagnés à peu de frais, et sans aucun apport artistique autre que les sempiternels inédits ressuscités des tréfonds des poubelles. Combien de groupes ou d'artistes réputés n'ont-ils pas subi la pléthore de compilations et autres 'Best of' gangrenant leur discographie au point parfois de lui faire ombrage en termes de vente et de nombre de parutions ?
Il arrive fort rarement que l'artiste en question soit à l'initiative d'une compilation censée dresser un bilan provisoire de sa carrière, surtout après 10 ou 20 ans d'activité. Le choix de la sélection des titres lui incombant, avec pour conséquence une plus grande liberté artistique l'incitant à valoriser des chansons moins lucratives, les mélomanes daignent alors lui accorder un surcroit d'attention. Cependant, les puristes privilégient les albums au point de posséder dans leur collection l'intégrale des opus de leur groupe fétiche, indépendamment de leurs qualités respectives.

En dépit de ce qui précède, il arrive, une fois n'est pas coutume, qu'une compilation provoque autant d'enthousiasme que la sortie officielle du dernier album d'un artiste admiré. Le mélomane se surprend alors à la chérir comme une aubaine voire un bijou qu'il n'échangerait pour rien au monde avec le meilleur album d'un groupe inconnu de lui et dont on lui aurait pourtant vanté les immenses mérites. De telles compilations, deux ou trois sont passées dans mes mains et n'ont jamais quitté ma platine depuis leur découverte passionnée. [Wizard Women of the North (1997) appartient à cette catégorie privilégiée élaborée avec un sens rare de l'à-propos, démontrant qu'il se trouve des compilateurs passionnés et de bon goût, que ne préoccupent pas outre mesure les bénéfices commerciaux, ces derniers trouvant un équilibre parfait avec l'ambition artistique.
Pourtant, ce disque qui ne jouit pas de l'avantage de rendre hommage à un seul artiste réunit en réalité un panel de groupes particulièrement méconnus en nos contrées hexagonales. Il s'agit en effet de proposer une photographie peu ou prou ponctuelle de la scène folk nordique, non pas dans une démarche historique (à ne pas confondre avec une anthologie), mais en pointant ce qu'offre de mieux la production qui va de 1982 à 1997. En 19 pistes (cumulant au compteur un peu moins d'1h 10 d'écoute), le disque se concentre majoritairement sur les années 1993 à 1997, soit celles qui précèdent immédiatement la parution de ladite compilation, les années 80 se réduisant à deux titres seulement, respectivement 1982 et 1988).
Comme l'indique son mystérieux titre, Wizard Women of the North (Les Femmes lézart du Nord) se focalise sur la scène folk féminine, qui semble à cette époque, à en croire les crédits du livret, des plus riches et variées.
Si l'on n'est pas sans ignorer l'apport incontestable de la scène nordique dans le registre du Metal, à forte proportion d'hommes au look de viking, en revanche on connaît moins, si ce n'est pas du tout en France, les représentants de la folk nordique qui n'a rien à envier à ceux, pourtant plus exposés, ou plus renommés, de la scène celtique. Au cours des années 90, la décennie ayant assisté à l'essor de la World Music (ou 'musique du Monde'), les musiques celtiques ont été les grandes gagnantes en terme de succès public. La musique folk des pays nordiques, pourtant fort proche, dans l'esprit, de sa cousine celtique, notamment par le choix du violon comme instrument central, n'a pas joui de la même couverture médiatique. Au vu de cette compilation, on peut se demander pourquoi les bacs français n'ont pas accueilli comme il se serait dû les artistes suédois, finlandais et norvégiens qui pratiquent une musique tout aussi belle et traditionnelle que celle de leurs homologues bretons, irlandais, galois et écossais.
Comme toute bonne compilation, celle-ci, évitant la versatilité favorisée par la multiplicité des artistes représentés, s'écoute comme un véritable album. Si les groupes de la sélection ont chacun leur personnalité intrinsèque, le compilateur démontre par ses choix de titres qu'ils sont tous guidés par un même état d'esprit, une humeur singulière qui a trait forcément à la nature des paysages qui les envelopent. C'est ainsi que, au prix d'un manque de variété dans les climats, les 19 compositions pourraient avoir été signées d'un seul et même artiste. Un tel lissage sonore est principalement dû à un choix d'arrangements sobres, à la limite de la nudité, ce qui ne surprend pas dans le domaine de la folk où prime l'authenticité du discours. Le programme est agencé de façon à alterner
a) pistes instrumentales dont le violon demeure l'ossature constante (l'endiablé "Fonix", le sinueux et envoûtant "Ferdavals", les mystérieux "Gjetarhiving/Springleik" et "Myllargutens brureslatt"), auquel se joint parfois un violoncelle (le tressautant "Havella"), d'autres fois une flûte (l'angélique et auroral "Svevende Jord") ou une basse ("Krishnas Kusins") .

b) et pistes vocales a cappella (l'ébourifant "Tuulet" proche des voix bulgares, l'étrange et saisissant "Vallatar Fran Gammelboning" dont les voix reproduisent le cri ancestral des bergères suédoises, l'incantatoire et sauvage "Manaus"). Il arrive également que violon et voix soient traités sur un pied d'égalité comme dans le dansant et mid-tempo "Miksi ne neijot" et le non moins magique "Huldrelokk". Certains chants trahissent la profondeur et la ferveur de la source qui n'a rien à envier à la magie de certains traditionnels irlandais. Il en va ainsi des très recueillies berceuses "Heiemo og nykkjen" et "Cjendines banlat" dont on aimerait pouvoir suivre une traduction des paroles.

Si l'on peut émettre un regret, c'est celui du manque de représentativité de la Suède (2 pistes sur 19) et de la Finlande (3 pistes seulement). Le disque nous invite donc davantage à une découverte magique de la Norvège qui déploie sous nos yeux toute l'ampleur mythologique de sa musique gorgée d'émotion, le plus souvent retenue dans une introspection n'ayant d'égale que sa ferveur, le charme exotique de ses chants féminins d'une incroyable beauté que traverse une douceur à ne pas confondre avec la mièvrerie. Cette musique ne se départit jamais de son mystère et surprend parfois par ses élans de sauvagerie séminale.
Quand se clôt la galette sur la vingtième piste cachée où retentit le chant matinal d'un oiseau bercé par la plainte d'un violon, une belle et rare impression nous saisit : celle d'avoir effleuré un mystère derrière les saillies sauvages duquel se love une indicible sérénité.

A lire aussi en FOLK par AIGLE BLANC :


Marissa NADLER
Little Hells (2009)
Les enchantements d'une fée ensorcelée




POPOL VUH
Brüder Des Schattens - Söhne Des Lichts (1978)
New age / ambient


Marquez et partagez





 
   AIGLE BLANC

 
  N/A



- Annbjorg Lien (pistes 1 et 19)
- Tone Hulbaekmo (pistes 2 et 9)
- Mari Eggen & Helene Hoye (piste 3)
- Tellu (pistes 4 et 8)
- Suzanne Lundeng (piste 5)
- Suzanne Rosenberg (pistes 6 et 11)
- Hege Rimestad (pistes 7 et 17)
- Tallari (piste 10)
- Aurora Borealis (piste 12)
- Asne Sunniva Soreide (piste 13)
- Helen Hoye (piste 14)
- Sinnikka Langeland (piste 15)
- Kristen Braten Berg (piste 16)
- Pernille Anker (piste 18)


1. Fonix (Phoenix)
2. Hildring (illusion)
3. Ferdavals (Voyage Waltz)
4. Tuulet (The Winds)
5. Havella (Old Sqaw)
6. Vallatar Fran Gammelboning (Herding Calls)
7. Krishnas Kusine (Krishna's Cousin)
8. Manaus (Manaus World)
9. Svevende Jord (Floating Earth)
10. Miksi Ne Neijot (Why Do The Maidens...)
11. Anna Och Wilhelm (Sad Love Song)
12. Ei Gamol Vise (The Harp)
13. Huldrelokk (wood Nymph Call)
14. Gjetarhuving/springleik (Shepherd's Call/Springar
15. Brudesang Fra Solor (Bridal Song)
16. Heiemo Og Nykkien (Heiemo And The Water Sprite)
17. Myrrulmorgen (Rolling Mist)
18. Gjendines Banlatt (Gjendine's Lullaby)
19. Myllargutens Brureslatt (The Miller Boy's Bridal T



             



1999 - 2023 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod