Recherche avancée       Liste groupes



      
Ré-orchestration sans fil  |  STUDIO

Commentaires (5)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Genesis, Malicorne, Manu Katché , Steve Gadd Band, The Purple Helmets

Peter GABRIEL - Scratch My Back (2010)
Par BIONIC2802 le 5 Avril 2010          Consultée 4225 fois

Il a déjà prouvé sa créativité, sa propension à couvrir ses spectacles aux confins du théâtral. Cet homme généra son GENESIS pour notre plus grand plaisir. Sa carrière solo est au sommet de son art depuis plus de 30 ans. Et ses voyages sonores pour films ou par volonté de partager sa vision musicale avec celle du monde entier, demeurent des perles d’émotion pour l’éternité…

Alors, comment Peter peut-il encore nous surprendre? Comment pouvait-il sublimer ce qui force d’ores et déjà l’admiration de plusieurs générations d’amateurs de musique de qualité? En nous concoctant, sans le moindre avertissement, un album de… reprises!?!

- « D’abord, c’est pas original (jeu de mot, humour) et ensuite, pfft montrez-moi l’intérêt parce que, écrit comme cela, j’ai bien envie de lire d’autres chroniques vite fait, bien fait » !
- « Nooooooooonnn, malheureux, supplia-t’il ! Lis la suite, je t’en prie » :

Nous allons toucher la grâce à l’état pur, le génie simplifié, donc difficile à parfaire. Voici le point d’orgue le plus majestueux de sa carrière (excepté, peut-être son Passion). Ce ne sont pas n’importe quels classiques et puis, ce ne sont certainement pas des copiés/collés avec uniquement sa voix posée dessus platement. Il a été rechercher des joyaux aux textes poignants et toutes, je dis bien toutes, les musiques ont été réarrangées, retravaillées dans les moindres détails, au point génial de croire que cet album est une nouveauté originale de Peter GABRIEL… pour peu que nous n’ayons pas conscience du titre de départ…

David BOWIE avait lâché une bombe édifiante sur le Vietnam avec son patriotique "Heroes". Neil YOUNG nous faisait chialer avec les derniers instants d’un Tom HANKS à bout de souffle ; cet instant qui se prolongeait sur fond d’écran où il apparaissait gamin et plein… de vie. Souvenez-vous de "Philadelphia". Lou REED nous atteignait directement sur l’essentiel d’un instant sur Terre avec son message qui s’intitulait "The Power Of The Heart". Ça, c’est pour les standards presque « historiques ». Mais là où Peter va frapper un grand coup c’est avec ses coups de cœurs actuels !

RADIOHEAD, ELBOW, ARCADE FIRE, etc… C’est avec une infime beauté et une délicatesse d’ange que GABRIEL va faire revivre ces morceaux déjà excellents à la base. Qualité des textes en premier lieu enrubannés de notes jouées au bon endroit au bon moment. Mais ce n’est pas le plus surprenant encore, non…

Surprise ! Les seuls instruments, dont ce Scratch My Back va nous inonder, proviennent d’un orchestre philharmonique où le piano classique devient le « 1er violon », c’est-à-dire que les arrangements vont partir de la structures musicale mise en place par le pianiste. Et n’allez pas croire que des instruments non reliés à l’électricité sonnent plat et sans puissance. Démonstration :

L’intro de "Après Moi", dont Régina Spektor nous avait aguichés avec son timbre vocal particulier, est puissante et décape nos conduits auditifs avec passion, énergie et acharnement pour faire passer son message sur le devenir de l’environnement. Sachant que Peter GABRIEL est très investi politiquement et humainement, il va en faire un chef d’œuvre d’interprétation. Voici pour l’exemple le plus pétaradant. Les onze autres titres vont tous être sublimés avec lenteur et confinement. D’un côté, nous nous sentirons tellement seuls que c’est à en pleurer. D’un autre point de vue, c’est si magnifique que vos larmes s’écouleront quand même… de bonheur !

Prenons l’exemple de la naissance d’un enfant : c’est beau et nous voulons déjà le couver, le protéger. Hélas, nous sommes conscients de la foule des dangers qui l’entourent, aussi, tous ces sentiments mélangés vont nous déterminer à aller de l’avant, à combattre la bêtise de nos pairs et croire en l’utilité et la beauté de chaque chose. En transposition, Scratch My Back défilera tout en douceur. C’est calme d’apparence et le bien-être vous transpercera de part en part. Cependant, les textes sont des constats pratiquement pamphlétaires et
la rage des mots pourrait soulever des montagnes s’il nous arrivait d’être acculés devant un désespoir annoncé par des oiseaux de malheur !

Écoutez ce final où Peter demande de laisser son corps libre parce que ce dernier est en fait une cage!

Personnellement, Neil YOUNG m’avait bouleversé avec son texte magnifique, prenant, et prônant la liberté d’un homme pour ses choix. Rarement je n’avais entendu de morceau aussi grandiose… Imaginez qu’un certain Peter a mis la barre encore plus haute avec son interprétation très personnelle! J’en frissonne encore, rien qu’à l’écrire.

Un chef d’œuvre de pureté régénératrice. Allez-vous oser passer à côté ?

P.S. : petite réserve concernant la reprise de RADIOHEAD. Les trémolos vocaux me semblent inachevés. Connaissant l’originale, j’ai du mal à préférer cette version (alors que pour TOUT LE RESTE, le rendu de GABRIEL les surpasse...du moins, de mon point de vue).

A lire aussi en DIVERS :


Steve HACKETT
Guitar Noir (1993)
Le grand retour de steve




Scott WALKER
Soused (2014)
Crooner black metal


Marquez et partagez





 
   BIONIC2802

 
   MARCO STIVELL

 
   (2 chroniques)



- Peter Gabriel (chant et piano)
- The London Scatch Orchestra (tout le reste !)


1. Heroes
2. The Boy In The Bubble
3. Mirrorball
4. Flume
5. Listening Wind
6. The Power Of The Heart
7. My Body Is A Cage
8. The Book Of Love
9. I Think It’s Going To Rain Today
10. Après Moi
11. Philadephia
12. Street Spirit (fade Out)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod