Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK-VARIéTé-CLASSIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Koha
 

 Site Officiel (449)

Les MUSICIENS DU LYCéE MILLET - 2001-02 (2002)
Par MARCO STIVELL le 3 Septembre 2011          Consultée 3244 fois

Hé non vous ne rêvez pas. La musique dans l'enseignement secondaire, ce que tout le monde ou presque mentionne avec dédain et ne pouvant plus entendre une flûte à bec sans tiquer, occupe encore une belle place dans certains lieux que j'ai envie de qualifier étant "privilégiés". Le lycée général Millet de Cherbourg, avec l'action du professeur de musique Vincent Lonjon, a su développer son option musique au point qu'il nous est possible d'en parler aujourd'hui, comme de tout autre disque (il en est sorti un à chaque fin d'année depuis 2002). A la base en dehors des artistes que j'aime, je ne fais pas des disques de reprises une priorité. Mais là l'idée est vraiment trop touchante. Un excellent moyen pour des jeunes de 15 à 18 ans, encadrés certes, dans le but d'un examen certes, dénués de toute ambition professionnelle re-certes, et bien sûr venus de cultures diverses, de faire valoir leurs talents amateurs, de faire parler avant l'âge de raison le musicien qui est en chacun d'eux en classe, et sur scène -devant les parents-. Cela, et c'est encore plus encourageant, à une époque où on nous oblige presque à être "efficace", "utile". Regardez à quoi sont souvent ramenés la filière littéraire (surtout une fois le bac en poche), et bien sûr la branche musique dans cette partie de l'enseignement (le temps de consécration et la flûte à bec - même si cet instrument est très beau -, rappelez-vous).

Voilà donc pour cette petite présentation. Maintenant si je vous dis qu'au programme nous avons "classique", pop-rock, variété et... rock progressif, le tout en grande majorité, je suis sûr que ça met en appétit une bonne partie de nos chers lecteurs. Il faut néanmoins s'attendre à un résultat conforme à la nature des participants : amateur, mais donnant le meilleur d'eux-mêmes. L'enregistrement de ce premier disque a aussi été fait avec de petits moyens, grâce à l'aide de l'Ecole de musique de Cherbourg. La plupart des titres a été enregistrée en une journée, le King Crimson et le Genesis ayant été ajoutés plus tard sur un 16 pistes. Quoiqu'il en soit, il est déjà franchement très appréciable pour les élèves que ceux-ci gardent une trace de leur étude, et pour nous de découvrir ces reprises.

Les morceaux "chorale" uniquement sont situés au début. Tous deux sont très joliment interprétés, on redécouvre en particulier cette perle qu'est "Weep O Mine Eyes" de John Bennet, idéale pour mettre en bouche. Vient ensuite le célébrissime "New York New York". Les cuivres sont bien évidemment présents (dans un arrangement fidèle à l'original bien sûr) et c'est Annabelle Cardron qui prend le micro. Sa voix a tendance à "frotter" un peu dans les aigües notamment, mais elle a un très joli timbre et déjà pas mal de possibilités. Belle version, peut-être plus enthousiasmante encore en live (les liens vers le concert devant les familles sont proposés sur le site). Le "Canon" de Pachelbel, toujours sublime, est magnifiquement interprété par ces "jeunes pousses". Quel dommage que l'on n'entende pas tous les instruments, le piano notamment...

Puis la petite classe nous sort un premier monstre du rock : "Bohemian Rhapsody". Interprété en version groupe-chorale, tout le titre est joué, le début étant un peu accéléré. Là encore, un très beau moment, ça fait plaisir d'entendre des voix de différents sexes (gérant très bien le passage le plus tordu de la chanson), et Nicolas Stien est un vrai Brian May en herbe. Version live sympathique également, mais on n'entend pas bien la guitare et il y a la présence du public (paroles, toussotements). Petit détour par la belle Bretagne avec l'une des plus belles chansons de Tri Yann : "La Ville Que J'ai Tant Aimée". En version chorale, c'est superbe, même si il y a moins de surprise quant à l'entrée du groupe qui a lieu beaucoup plus tôt que sur la version originale. "Il a Neigé sur Yesterday" de Marie Laforêt, hommage aux Beatles a plus de caractère avec la chorale et le groupe, mais Annabelle Cardron la chante encore mieux en live. Sur "Hotel California" (des Eagles of course), les filles au chant (une excellente idée) et Joachim Gautier à la guitare assurent bien leurs parties respectives, et la durée de la chanson est dignement respectée (Maximilien Regnier à la batterie corsant bien le tout).

On fait une petite pause avec la magnifique "Sicilienne" de Gabriel Fauré, interprété dans l'intimité du piano du professeur Vincent Lonjon et de la flûte de Sophie Dusastre, superbe. Dans d'autres horizons, le "Prélude 1 en Mi Mineur" de Villa-Lobos par Pierre Grisel-Luce et le "Blue Duck Rag" jazzy de Denis Armitage sont rafraîchissants. Christine Jancert et Marlène Roussel interprètent le bien connu "Besame Mucho" avec un accent fort charmant, et la trompette d'Hélène Michel se réserve un solo égayant."La Vie en Rose" d'Edith Piaf met en valeur Bénédicte Laurent, et pour cette dernière, on peut faire les mêmes remarques que pour Annabelle Cardron (jolies voix légèrement approximatives pour des chansons difficiles). Quant à "Marcia Baila", c'est le moment fun pour les chanteuses, dommage que le saxophone soit aussi timide !

On termine avec une petite chanson de Michel Fugain en version chorale et surtout deux monuments du rock progressif. "I Talk to the Wind" et "Firth of Fifth", deux "ballades" complexes à rallonge, et on peut le dire, Sophie Dusastre à la flûte s'en sort avec les honneurs à chaque fois. Grâce et élégance sont de mise pour ces deux chansons, on soulignera aussi le chant et le jeu de clavier du professeur Vincent Lonjon ; la guitare de Anthony Lallouet jazzy sur la première, fidèle à l'esprit Steve Hackett sur la seconde, tout en jouant de manière originale en dehors des refrains "obligatoires". Peut-être certains passages de transition sur "Firth of Fifth" ne semblent pas "maîtrisés", mais cette chanson a demandé beaucoup de travail déjà alors on ne va pas faire la fine bouche ! On est même bien contents de l'avoir. Il y a aussi en dehors du CD "Je Te Promets" de notre Johnny national interprété par Annabelle Cardron à l'octave au-dessus par rapport à l'original, ce qui la rend encore plus difficile que les autres chansons et donc assez risquée pour une voix amatrice.

Voilà pour ce premier jet. Il y a les réussites (majoritaires) et les imperfections, mais avant tout le charme d'une telle initiative. Il est aussi rassurant d'entendre ces jeunes gens chanter du connu comme du moins connu, du simple comme de l'exigeant. La suite au prochain épisode.

Pour découvrir : http://www.musique-millet.com/

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par MARCO STIVELL :


ZAZIE
Made In Love (1998)
Avec le coeur, un coeur qui bat fort




Johnny HALLYDAY
Lorada (1995)
Entre blues, rock et variété


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Vincent Lonjon (piano, claviers, chant, direction musicale)
- Annabelle Cardron (chant, chorale - soprano)
- Gregory Delbaere (piano, chorale - ténor)
- Sophie Dusastre (flûte traversière, chorale - soprano)
- Alix Bonaventure (flûte traversière, chorale - alto)
- Mathilde Deneux (flûte traversière)
- Hélène Michel (trompette, chorale - soprano)
- Magali Bosco (clarinette, chorale - alto)
- Delphine Lae (saxophone, chorale - alto)
- Céline Capelle (saxophone, chorale - alto)
- Thomas Barrier (cor, chorale - ténor)
- Maximilien Regnier (batterie, piano, chorale - basse)
- Amélie Riou (basse)
- Caroline Hirard (violon)
- Nicolas Stien (guitare, batterie)
- Ophélie Contreiras (piano, chorale - soprano)
- Cynthia Castel (chant)
- Lucille Perra (chant, batterie)
- Laura Gadbin (basse)
- Noémie Plusquellec (chant)
- Joachim Gautier (guitare)
- Pierre Grisec-luce (guitare classique, chorale - ténor)
- Caroline Mauger (piano, chorale - alto)
- Christine Jancert (chant, chorale - soprano)
- Marlène Roussel (chant)
- Anthony Lallouet (guiro, batterie, guitare)
- Bénédicte Laurent (maracas, chant)
- Paul Houet (piano)
- Félise Beuve (piano)
- Alice Touzet (piano)
- Lisa Lemoucheux (piano)
- Vincent Renouf (saxophone)
- Jean-christophe Deluen (basse, choeurs)
- Gwenaelle Orhan (chorale - soprano)
- Mathilde Deneux (chorale - alto)
- Adelaïde Guillou (chorale - alto)
- Caroline Hirard (chorale - alto)
- Alice Juigner (chorale - alto)
- Eloïse Lamotte (chorale - alto)
- Virginie Leterrier (chorale - alto)
- Aurélie Riou (chorale - alto)
- Pierre Colson (chorale - ténor)
- Freddy Halipre (chorale - ténor)
- Emmanuel Laffeach (chorale - ténor)


1. Bennet - Weep O Mine Eyes
2. Kodaly - Stabat Mater
3. Kander - New York, New York
4. Pachelbel - Canon
5. Queen - Bohemian Rhapsody
6. Tri Yann - La Ville Que J'ai Tant Aimée
7. Marie Laforêt - Il A Neigé Sur Yesterday
8. Eagles - Hotel California
9. Gabriel Fauré - Sicilienne
10. Villa Lobos - Prélude 1 En Mi Mineur
11. Armitage - Blue Duck Rag
12. Velasquez - Besame Mucho
13. Edith Piaf - La Vie En Rose
14. Rita Mitsouko - Marcia Baila
15. King Crimson - I Talk To The Wind
16. Genesis - Firth Of Fifth
17. Michel Fugain - L'eau Qu'on Boit



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod