Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIéTé-ROCK-CLASSIQUE...  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Koha
 

 Site Officiel (462)

Les MUSICIENS DU LYCéE MILLET - 2006-07 (2007)
Par MARCO STIVELL le 12 Avril 2012          Consultée 2123 fois

Nous sommes de retour pour vous jouer nos notes d'amour... Afin de préserver le bac de la démusicalisation, afin de rallier tous les publics à nos belles versions... Afin de chanter la tradition et la modernité, afin d'éteindre toute forme de rigidité... Vincent Lonjon... Manon... Maxime... Musique Millet, plus désireux de vous plaire que jamais, rendez-vous tous aux grands concerts de fin d'année... Oui, Anaïs, et au bac à la fin de l'année !

Le premier disque de ce volume 2007 est un grand bol d'air frais, un grand sourire adressé à la vie. Dès les premières mesures, on sent un professionnalisme à travers cette petite descente de piano et ce cri de Manon Nichols. Le son semble s'être encore amélioré, hélas il n'est pas "égal" sur tout le disque, car certains exemples comme "Lazy" et "Moonlight Shadow" ont un relief plus petit, et pour la seconde, bien que très réussie musicalement, l'impact en est légèrement amoindri.

Les titres "chorale" sont répartis sur le deuxième CD, car nous voici en présence du premier vrai double disque de Musique Millet pour une année. Que de bonnes choses au programme. Les morceaux "classiques" (Schumann et Fauré) manquent peut-être un peu de justesse aussi bien pour les garçons que pour les filles, mais le "Qui Nous a Doublés" d'Affolter nous démontre que la chorale avait plus d'un tour dans son sac pour allier complexitude et pleine réussite. "Le Sud" de Nino Ferrer et le "Every Breath You Take" de The Police sont plus en retenue, mais joliment interprétés, et toutes ces voix leur donnent une autre dimension. Quant au Rita Mitsouko, il appartient comme le "Un Autre Monde" du précédant album à la tradition des morceaux festifs gardés pour la toute fin !

Peu de choses à redire également sur les autres prestations. Instrumentalement, le Chieftains tient très bien la route avec ces violons aguerris. En dehors du son, la justesse vocale reste le seul et unique souci, pas fréquemment du tout néanmoins. Seul "Vishnya" est réellement concerné, le chant de Marion Goupillot, très beau par ailleurs, "frotte" un peu. On risque d'être un peu surpris par le timbre très adolescent de Maxime Guyader sur "Lazy", là où on s'attend facilement à retrouver la voix chaude et bluesy de Ian Gillan. On aurait quand même tort de bouder ces interprétations, ne serait-ce que pour les violons d'Elvire Berthenet et d'Ariane Pécoraro (qui sévit aussi sur le folk mélancolique de "The Garden of Jane Delawney") pour la première, et les prestations de Maxime et de Vincent Lonjon, respectivement à la guitare et à l'orgue Hammond sur la deuxième.

Si les filles dominent vocalement pour ce disque, la présence de Mickaël Picquerey sur "Hotel California" (avec Marion Nichols aux choeurs) ne passe pas inaperçue. Vincent Lonjon devait être heureux de pouvoir refaire ce titre avec un bien meilleur son (la chanson était sur le premier disque en 2002) et toutes les guitares nécessitées, un grand bravo à Valentin Ducreux et Ulysse Mars. Ce dernier, que l'on retrouve fréquemment seul avec sa guitare, joue et chante sur "Blackbird", offrant une toute autre vision de la chanson avec sa voix aérée et profonde.

Et les filles bien sûr... Anaïs Portrait, notre petite spécialiste de la variété française, trouve avec les deux Hélène Ségara (un rock et une ballade) des chansons bien dans son ton, et livre ses meilleures interprétations. Alison Vildier a la voix bien taillée pour le Oldfield, et encore bravo à notre paire de guitaristes redoutable. Les trois filles s'en tirent très bien sur le 17 Hippies avec force voix de tête, et un accordéon enthousiasmant de la part d'Alexandra Lebarillier. Claire Besuelle nous émeut sur le Leonard Cohen (argt. Jeff Buckley). Ludivine Dierstein nous éblouit sur le Evanescence et ce "You Can't Hurry Love" qui récupère un sacré coup de jeune (merci pour cette batterie, Ronan Bouin) et nous revigore. Lisa Bertot restitue l'émotion Zazie sur ce "J'Envoie Valser"... entièrement au piano ! Le doux "The Garden of Jane Delawney" contient la participation d'une certaine Anne Canoville, un nom à retenir, pour faire un léger anachronisme. Il y a ce "New York New York" qui nous fait oublier, grâce à Marie Jouan, aux instrumentistes et au producteur la première version de 2002. Julina Quemar que l'on connait bien réussit un joli tour de force avec le tube des 4 Non Blondes, bien qu'un peu moins adroite sur le pont en voix de tête. Manon Nichols enfin, révèle un grand professionnalisme et d'un superbe feeling sur son "Amado Mio". Clairement l'une des étoiles de cette rentrée/année.

A ne surtout pas manquer parmi les "bonus" live : la suite d'introduction du The Snow Goose de Camel (avec une sorte d'impro au milieu), le "Go Down Moses" qui swingue bien, un "Foxy Lady" tonitruant, un "Mistral Gagnant" toujours vibrant, tout comme le duo Picquerey/Quemar sur le Kelly Clarkson, le Camille dense et gospelisant, Le Bourvil très parisien, les morceaux "classiques" avec la flûte de Simon Guillot ou le piano de Julia Drouet (un gage de qualité), ce "Space Oddity" feutré par Anne Canoville, un "By the Cathedral" où Marion Goupillot se fait plus expressive que Keren Ann, "Le Vieil Amant" où Claire Besuelle se fait plus piquante que Emilie Simon, la grande fête sur le Dionysos, le Metallica et le Dream Theater qui "rocksent" bien (avec Manon Nichols et malgré un son assez étouffant), un "Hold the Line" enthousiasmant (mais la guitare n'est pas très audible, hélas), le Debout Sur le Zinc qui nous montre au moins que Julia Drouet a aussi une belle voix... En fait, j'ai tout cité, mais pour bien signifier que chacun de ces titres live vaut le détour !

Nous terminerons cette étude sur une note douloureuse. Emeline Degouey, qui chantait sur "Marlène" des 17 Hippies, s'est éteinte à 20 ans lors d'un accident de la route, douze mois après avoir obtenu son bac en cette année 2007. Devant la tristesse que cela a pu (et continue d') engendrer, cet album reste comme un beau souvenir qui accompagnera sa mémoire pour tous ceux qui l'ont connue...

http://www.musique-millet.com/

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par MARCO STIVELL :


Murray HEAD
Rien N'est Ecrit (2008)
But alors, you are french?!




Johnny HALLYDAY
La Génération Perdue (1966)
Johnny, Dylan et Motown


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Vincent Lonjon (piano, claviers, direction musicale)
- Erwan Le Poittevin (batterie)
- François Merlin (basse, guitare)
- Ulysse Mars (chant, guitares)
- Alison Vildier (chant)
- Maxime Guyader (guitares, chant)
- Valentin Ducreux (guitares, basse)
- Clément Samson (guitare)
- Lucie Lemaréchal (basse)
- Pierrick Le Rille (batterie, percussions)
- Lisa Bertot (chant, choeurs)
- Julina Quemar (chant)
- Emeline Degouey (chant)
- Hélène Daoulas (chant)
- Marion Goupillot (chant)
- Ludmilla Vrac (piano)
- David Pernod (piano)
- Alexandra Lebarillier (accordéon)
- Simon Guillot (basse, flûte, piccolo)
- Nathalie Kirchner (violoncelle)
- Anne Canoville (chant)
- Ariane Pecoraro (violon)
- Elvire Berthenet (violon)
- Claire Besuelle (chant)
- Ludivine Dierstein (chant)
- Ronan Bouin (batterie)
- Jean-rémy Gloaguen (basse)
- Margot Didier (tambourin, guitare)
- Manon Nichols (chant)
- Florian Frigot-revel (trompette)
- Mickaël Picquerey (chant)
- Romain Zerna-delepine (violon)
- Charlotte Kaluzinski (violon)
- Cynthia Delacotte (flûte)
- C. Roger (flûte)
- M. Bataille (flûte)
- A. Sorel (clarinette)
- Calidore (violoncelle)
- Frédéric Coussin (trombone)
- Marie Jouan (chant)
- Marthe Binder (piano)
- Maxime Lamotte (guitare)
- Anaïs Portrait (chant)


- disc 1
1. Pink Martini - Amado Mio
2. 17 Hippies - Marlène
3. The Beatles - Blackbird
4. Zazie - J'envoie Valser
5. Affolter - Qui Nous A Doublés
6. Mike Oldfield - Moonlight Shadow
7. Ygdrassil - Garden Of Jane Delawney
8. Loyko - Vishnya
9. Deep Purple - Lazy
10. Leonard Cohen - Halleluyah
11. The Eagles - Hotel California
12. Evanescence - Hello
13. Diana Ross - You Can't Hurry Love
14. Hélène Ségara - Rien N'est Comme Avant
15. Hélène Ségara - Father
16. 4 Non Blondes - What's Up

- disc 2
1. The Chieftains - Two Hornpipes
2. Kumpania Klezmer - En Retard Pour La Messe
3. Kander - New York
4. I'm Gonna Sing
5. Stella - Donna La Pace
6. De Lassus - La Nuit Froide Et Sombre
7. Schumann - Le Paradis Et La Péri
8. Fauré - In Paradisum
9. Nino Ferrer - Le Sud
10. The Police - Every Breath You Take
11. Rita Mitsouko - C'est Comme Ca



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod